Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'amour est un sentiment, un beau sentiment... après, tout dépend de l'objet de notre amour ! Si on aime un dictateur cruel ou crever les yeux des chatons, c'est toujours un sentiment, mais ce n'est plus un beau sentiment. Quand on aime Dieu, on est, là encore, dans le domaine de sentiments.

Satsang de sri hans Yoganand à propos de la dévotion, ou bhakti, sentiment ou actions ?
L'amour entre les gens est un sentiment, mais l'amour pour Dieu ?

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

L'amour est un sentiment, un beau sentiment... après, tout dépend de l'objet de notre amour ! Si l'on aime un dictateur cruel ou crever les yeux des chatons, c'est toujours un sentiment, mais ce n'est plus un beau sentiment. Quand on aime Dieu, on est, là encore, dans le domaine des sentiments. Quel que soit l'objet de notre amour, l'amour est un sentiment. Est-ce que c'est l'amour qui est important, ou l'objet de notre amour ?

 

 

Est-ce que c'est nous ou quelque chose d'autre que nous qui est important ? Quand on aime une femme ou un homme, je veux dire « bibliquement », mais pas seulement, c'est de l'amour, mais quand on aime son enfant, on est encore dans l'amour, mais ce n'est plus le même... Donc il y aurait plusieurs sortes d'amour. Aimer son pays, aimer le fromage, aimer sa voiture, aime le cinéma, un seul mot pour dire tant de choses !

 

 

L'amour est un sentiment et un sentiment est un concept avec de l'émotion et une émotion n'a jamais rien bâti. Un acte fait les choses, pas l'émotion : on ne construit pas une maison avec des émotions. Aimer Dieu, est-ce que ça fait quelque chose ? Je veux dire ; est-ce que ça sert à quelque chose ? Dieu, a-t-il besoin de notre amour ? Dieu, aime-t-il ses créatures ? Considérant que Dieu n'est pas une personne, peut-on considérer que son amour n'est pas de même nature que l'amour éprouvé par les Hommes ? L'amour de Dieu n'est pas une émotion, il est constructif ; c'est lui qui a fait l'univers et tout ce qu'il contient. Lao-Tseu l'appelait « la vertu du Tao ». D'autres disaient « Verbe », « Parole », « Saint-Nom », etc.

 

 

 

L'amour pour Dieu

 

 

 

Mais l'amour que les Hommes ont pour Dieu est-il du même domaine ? Ceux qui se font exploser, au milieu d'une foule, aiment-ils Dieu ? Ils tuent des créatures de Dieu, alors ? Comment pourrait-on tuer des créatures de Dieu dont on ne se nourrit pas ? Finalement, l'amour est-il aussi important que ça ? Nos sentiments, sont-ils aussi importants que ça, finalement ?

 

 

La dévotion, est-ce de l'amour ? Quand on regarde les dictionnaires, que disent-ils de la dévotion ? Pour « Le Robert », la dévotion est un attachement sincère et fervent à une religion (En général, monothéiste ; souvent la religion chrétienne) et à ses pratiques. On peut aussi vouer une « véritable » dévotion à quelqu'un pour qui l'on a de l'amour et du respect. Mais, la spiritualité n'est pas une religion et pourtant, on peut y trouver de la dévotion. Sans doute que monsieur Robert ne connaît pas la différence qu'il y a entre une religion et une spiritualité.

 

 

Comment savoir si l'amour que l'on éprouve est pur ? Souvent, on se moque bien qu'il soit pur, par exemple, quand on aime le poisson, on préfère qu'il soit frais et on ne s'occupe pas de savoir si notre amour, pour lui, est pur ou intéressé ! Bon, les sentiments sont une chose, il y en a de bons et d'autres qui sont mauvais. Mais, les sentiments n'ont rien à voir avec la spiritualité. Enfin, je parle de la spiritualité comme je l'entends, c'est-à-dire du domaine de l'âme (ou pour certains, de l'Esprit).

 

 

La différence, avec la religion, c'est le dogme, les concepts, la morale, ce que l'on a le droit de faire et ce qui nous est interdit. Sur La Voie, qui est une spiritualité, il n'y a pas de dogme. Il y a l'agya, mais l'agya n'est pas un dogme, c'est une sadhana. La sadhana, c'est l'ensemble de ce qu'il y a à faire, propre à La Voie, c'est de l'ordre de la pratique. Un sentiment n'est pas de la pratique.

 

 

 

Un état de conscience

 

 

 

 

Quand on médite sur le Saint-Nom on ressent parfois s'ouvrir, dans notre poitrine, un sourire-intérieur, une sorte de chatouillis qui peut aller jusqu'à faire couler des larmes sur nos joues. C'est la même chose que ce que l'on éprouve quand, on regarde dormir notre bébé ou quand, après une longue et chaude journée de labeur, on s'assied et l'on contemple un magnifique coucher de soleil, alors ? Sentiment ou autre chose ? Là, si je me fie à mon expérience, il s'agit plutôt du ressenti d'un état de conscience. Quoi ? Je joue sur les mots ? Peut-être.

 

 

Comment faire la différence entre un sentiment et un état de conscience ? Pour faire la différence entre du verre et du cristal, il faut le faire sonner. C'est la même chose avec les sentiments et les états de la conscience : il faut les avoir fait sonner ! Je veux dire qu'il faut connaître les deux pour faire la différence. Il faut pouvoir les comparer, mais il faut d'abord apprendre à sortir des sentiments, c'est-à-dire du mental, pour aller au centre de soi, en son âme, c'est-à-dire en soi. Il y a des méthodes, pour faire ça, des méthodes pratiques.

 

 

 

La dévotion

 

 

 

Les sentiments sont des émotions sur lesquelles on a mis un nom. Le domaine de la spiritualité n'est pas celui des sentiments, pas plus que celui des émotions ou que celui des concepts. La spiritualité est le domaine de la pratique, de l'évidence. Vous savez comment on dit « preuve » en anglais ? On dit « évidence » ! Quelle est cette histoire de preuve en spiritualité ? Par exemple, quand on parle de "lumière-intérieure", la preuve, l'évidence, c'est de fermer les yeux et de voir la lumière-intérieure.

 

 

Jésus l'a dit que : « la lampe du corps est l’œil » ! (Matthieu 6:22). Vous avez remarqué ? Il a parlé d’œil, pas d'yeux. Il a ajouté : « Et si ton œil est sain (ou net selon les traductions), tout ton corps sera illuminé de lumière ». Parler de lumière-intérieure, c'est de l'ordre de la religion, la voir « pour de vrai », c'est la spiritualité.

 

 

La dévotion n'est pas un sentiment, c'est un acte. On dit que l'amour, ce sont des actes, oui, c'est vrai, eh bien la dévotion, c'est pareil ! Les actes de la dévotion sont ceux de l'Observance. Pour un initié à La Voie, la dévotion, c'est de méditer chaque jour, de rester « dans le service » autant que faire se peut toute la journée et chaque jour, d'avoir du satsang régulièrement. Voilà ce qu'est la dévotion « pour de vrai » !

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #amour, #spiritualité, #dévotion, #sentiment, #lavoie, #méditation, #bonheur
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :