Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Aimer c'est ce qu'il y a de plus beau. Aimer c'est monter si haut et toucher les ailes des oiseaux », comme dirait l'autre (Roméo). C'est ainsi qu'il est possible d'aimer Dieu. Quand je dis ça, je ne parle pas d'aimer un concept de Dieu. Dieu n'est pas une personne ni un concept.

Satsang de sri hans Yoganand ji, sur l'amour, Dieu, La Voie, la spiritualité, bhakti.
Aimer c'est toucher les ailes des oiseaux

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chanteur Renaud a une chanson dont le titre est : « Morgane de toi ». Le verbe argotique « morganer » signifie « mordre », donc, ce que dit Renaud, à sa fille Lola, c'est qu'il est mordu d'elle. Être mordu d'une personne signifie que l'on est passionné, amoureux fou d'elle.

 

 

« Aimer c'est ce qu'il y a de plus beau. Aimer c'est monter si haut et toucher les ailes des oiseaux », comme dirait l'autre (Roméo). C'est ainsi qu'il est possible d'aimer Dieu. Quand je dis ça, je ne parle pas d'aimer un concept anthropomorphe de Dieu. Dieu n'est pas une personne ni un concept. Je parle d'aimer son Verbe (ou Saint-Nom), autrement dit son essence, son harmonie fondamentale, le Tao, comme disait Lao-Tseu.

 

 

 

Dévotion

 

 

 

Quand on est Morgane de Dieu, de son Saint-Nom, on dit que l'on est un dévot. Je ne parle pas du dévot tel que décrit par les dictionnaires ignorants, qui parlent de : « Qui est zélé pour la religion et les pratiques religieuses » (Larousse) ou, péjorativement : « Qui manifeste une dévotion ostentatoire ou hypocrite ; bigot. »

 

 

En spiritualité (qui n'est pas une religion), le dévot se dit « premie ». C'est un mot sanskrit (langue morte en Inde) qui signifie : « amoureux de Dieu ». La vie en amour pour Dieu se dit : « Bhakti ». Quand on a quinze, seize ou dix-huit ans et que l'on « tombe » amoureux, toute notre vie change. Tout nous semble beau. Nos yeux ne voient plus le monde comme il le voyait avant, comme si on les avait lavés, à la manière de vitres.

 

 

Quand on « tombe » amoureux de Dieu, que l'on soit chrétien, religieux, laïque, d'une autre religion ou simple pratiquant d'une vraie spiritualité, on voit sa vie changer. C'est un peu comme le personnage de Don Camillo, inventé par l'écrivain italien Giovannino Guareschi.

 

 

Vous vous souvenez sans doute du film, où Fernandel, le comédien, parle avec Jésus qui lui répond. C'est une intimité, au quotidien, avec Jésus, qui pour les catholiques, est Dieu.

 

 

Quand on est morgane d'une personne, on est heureux quand elle est présente. Quand elle est absente, ou que l'on est absent, on est malheureux. C'est la même chose pour un dévot, un « premie » : quand il est conscient du Saint-Nom, il est heureux. Quand il n'est pas conscient du Saint-Nom, il est malheureux.

 

 

 

Le Saint-Nom

 

 

 

Vous avez peut-être remarqué que je ne disais pas « quand le Saint-Nom » est présent ou absent, car le Saint-Nom est toujours présent. Sans lui, pas de vie possible. C'est nous, notre attention, qui est, ou non, au rendez-vous de la conscience.

 

 

Les initiés, savent ce que signifie cette expression ; elle veut dire pratiquer, ou ne pas pratiquer la technique du Saint-Nom et être, ou ne pas être, dans l'agya (la sadhana de La Voie), conscient de la béatitude.

 

 

Un tel amour est possible et il n'a rien de théorique. Il ne s'agit pas de dire : « Je t'aime ». L'amour, comme la vraie spiritualité, est une pratique, pas une théorie. Jésus disait de mettre en premier, la préoccupation du Royaume et que tout le reste serait donné de surcroît (Matthieu 6:33). Qu'est-ce que c'est, se préoccuper en premier du Royaume, sinon être morgane ?

 

 

Pour réussir à faire ça il est nécessaire de connaître le Saint-Nom et donc, la technique de méditation homonyme. Grâce à cette technique, enseignée au cours de la « Révélation » (que l'on doit demander), il est possible d'aller, en conscience, dans l'harmonie du Saint-Nom, à l'intérieur de soi, puis de la reconnaître autour de soi. Jésus disait ça ; que le Royaume était à l'intérieur de soi et au-dehors (évangile selon Thomas, logion3). Le Royaume est un état de conscience de la béatitude.

 

 

 

La Réalisation

 

 

 

En vérité, je vous le dis (comme dirait l'autre), le but de la vie est la réalisation, avant la Libération (du cycle des réincarnations). La Réalisation c'est rendre réel cet amour de Dieu, ou pour Dieu, dans notre vie. Dieu (qui n'est pas une personne) aime toute sa création et ses créatures. Une source ne sélectionne pas ceux qui viennent boire son eau. Ce sont les créatures qui aiment ou ignorent Dieu.

 

 

Chaque action génère sa conséquence (sauf à être dans le non-agir). Croire en Dieu, le rencontrer (son Saint-Nom) en soi et l'aimer au quotidien, ça a des conséquences. De ne pas croire en Dieu, de ne pas le rencontrer et de ne pas l'aimer, ça aussi ses conséquences.

 

 

Ce qu'il faut, c'est ne pas exiger les conséquences liées à l'amour que l'on a pour Dieu, alors que l'on n'y croit pas. Il n'est pas obligé de croire en Dieu, pour être une belle personne et tous ceux qui croient en Dieu, ne sont pas de belles personnes. Je ne cite personne, mais n'en pense pas moins !

 

 

Une existence passée sans amour, réel, pratique, pour Dieu est une existence à laquelle il manque sa principale dimension, son principal intérêt. On peut avoir eu une belle vie, pleine d'amour, d'argent, d'amis et de passion et qu'elle n'ait été qu'une vie incomplète.

 

 

Quand il manque l'amour, on ne touche plus les ailes des oiseaux. N'oubliez pas : Aimer c'est ce qu'il y a de plus beau !

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #amour, #dévotion, #bhakti, #spiritualité, #LaVoie, #satsang, #hansYoganand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :