Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En s'arrêtant un petit moment, en fermant les yeux et en étant plus attentif au Sain-Nom, ça nettoie notre esprit, c'est comme si on vidait sa mémoire RAM en cliquant sur un « bouton ». On peut alors faire le tri entre ce qui est vrai, objectif, important et ce qui est faux, subjectif et secondaire afin d'utiliser notre temps et notre énergie à bon escient

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, Dieu et son harmonie.
Tout ce qui est harmonieux vient de Dieu, quand c'est disharmonieux, ça vient de la confusion

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

Chaque fois que l'on se tourne un peu attentivement vers le Saint-Nom, c'est-à-dire que l'on pratique la technique, par exemple pour une « pause Saint-Nom », on se réinitialise, on fait « reset ». Au quotidien, c'est très pratique pour tout ce qui nous préoccupe, la santé, les soucis matériels ou la conduite de notre emploi du temps. Le fait de se recentrer, de revenir au Saint-Nom élimine le stress superflu, la tendance à somatiser et les fantasmes délirants, parfois, d'un mental en roue-libre.

 

 

En s'arrêtant un petit moment, en fermant les yeux et en étant plus attentif au Saint-Nom, ça nettoie notre esprit. C'est comme si l'on vidait sa mémoire RAM en cliquant sur un « bouton ». On peut alors faire le tri entre ce qui est vrai, objectif, important et ce qui est faux, subjectif et secondaire afin d'utiliser notre temps et notre énergie à bon escient, ce qui améliore grandement notre « confort-existentiel ».

 

 

Pour la médecine, les médicaments, il existe l'effet placebo et son contraire, la somatisation hypocondriaque. On peut très bien se rendre malade par autosuggestion ! Le fait de se recentrer sur le Saint-Nom, de pratiquer régulièrement la technique un peu plus attentivement que dans le service, permet d'éliminer, de gommer ces crêtes d'activité mentale délétères. Patanjali, dans le Yogasûtra, parlait des « vrttis » du mental, que la méditation servait à maîtriser. C'est tout à fait le propos des pauses Saint-Nom, sans compter bhakti (dévotion), pour les plus « fans » ! Sans compter l'utilité pratique des pauses Saint-Nom, méditer est agréable, gratifiant.

 

 

 

Retrouver le centre

 

 

 

Souvent, il y a suffisamment de raisons vraies d'être mal, fatigue, manque de sommeil, maladie, gros soucis financiers, familiaux, sans ajouter au tableau, les exagérations, les fantasmes malsains d'un mental travaillant pour son propre compte ! Le Saint-Nom n'est pas, pour celui qui l'aime, un « facilitateur » du quotidien, ni même un nettoyeur de mental, un outil pour aller mieux. Il est la manifestation tangible de l'amour de Dieu, en nous. L'amour dont je vous parle n'est pas celui des sentiments romantiques, mais une force, une énergie créatrice. Ces bienfaits, que je viens de vous décrire, sont la cerise sur le gâteau. Jésus disait : « Préoccupe-toi en premier du Royaume et tout le reste te sera donné en plus ». (Matthieu, 6:33)

 

 

En retrouvant le centre, on retrouve le clair, on retrouve le vrai et l’harmonie. L'harmonie est vraiment quelque chose de fondamental. Elle existe vraiment, dans le silence, dans le calme, dans la nature, même si la nature peut-être parfois violente, bruyante et dangereuse. La nature ne fait pas de sentiments, n'en déplaise aux gens qui croient en la « Pachamama », ancienne déesse des Incas, qui n'étaient pas non plus des tendres ! La nature n'est pas le jardin de Jean-Jacques Rousseau.

 

 

L'harmonie est le corps même de Dieu. Vous saviez déjà que Dieu n'était pas une personne, avec des sentiments, un comportement de personne. Vous saviez déjà que Dieu ne s'occupe pas du contenu de votre assiette, ni de savoir avec qui vous couchez. Vous ne saviez probablement pas qu'il était harmonie. Je vous le dis : Dieu est harmonie et quand vous avez conscience de cette harmonie, vous pouvez en faire partie et la vivre en conscience. C'est un des effets de la méditation sur le Saint-Nom. La technique elle-même est une technique, mais le résultat de sa pratique est une réalisation, une compréhension et une plénitude.

 

 

L'harmonie est en vous et en dehors de vous, Jésus en avait parlé, de son vivant, en disant : « Le Royaume est en dedans et en dehors de vous », dans l'évangile selon Thomas. Le Royaume, dont il parlait, n'est pas un lieu, mais un état de conscience, la conscience du Saint-Nom, de son harmonie. Jésus ne disait pas « Saint-Nom » mais Esprit-Saint, Royaume, la Parole, le Verbe. En vous arrêtant, pour méditer, vous allez en vous et vous mettez en phase avec l'harmonie. Une fois que vous êtes en phase avec l'harmonie du dedans, vous l'êtes aussi avec celle du dehors, car tout est lié, le dedans et le dehors, le multiple et l'Unité. Les apparences peuvent nous faire croire que les choses sont différentes, séparées, mais tout fait partie d'un tout ; Dieu, sa Création.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #saintnom, #spiritualité, #harmonie, #bonheur, #méditation, #lavoie, #Dieu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :