Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Hommes ont besoin de merveilleux et seuls des gens doués de pouvoirs surnaturels et d'essence divine peuvent leur enseigner la vérité, pourquoi ? Parce que eux, les Hommes, le valent bien. La vérité existe, elle est simple et partout, en vous comme en dehors de vous et un Homme éveillé, mais normal à part ça, peut vous enseigner le moyen de la vivre, cette vérité.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur les religions, la spiritualité, La Voie et la vérité.
Les éveillés ne sont pas des Dieux

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Les Hommes attirés par la perfection de Dieu, qui pensent qu'il existe une vérité universelle, ont à cœur de fréquenter Dieu, son essence, intimement. Certains pensent que pour rencontrer Dieu, il faut le mériter.

 

 

C'est comme avec les temples anciens, en Grèce ou ailleurs ; avant de se tenir face à la statue dorée, il faut traverser plusieurs salles, comme des sas. La statue, l'idole est comme une porte vers le Royaume de Dieu, un micro pour lui parler, une boite aux lettres.

 

 

Les croyants d'une religion se disent que, pour arriver au Saint des saints, intérieur ou autre, il faut le mériter. C'est comme pour Saint-Jacques de Compostelle où l'on arrive après une longue marche, durant laquelle chaque pas enlève de soi ce qui ne sera pas bienvenu à la cathédrale, face au tombeau du Saint. Ainsi, cette marche ou démarche initiatique fera qu'ils méritent de se trouver face au divin, à sa Grâce, à sa lumière qui brûlera les péchés et les sauvera.

 

 

En vérité, ce n'est pas comme ça que ça se passe. Je ne dis pas que ceux qui marchent vers Saint-Jacques, ou vers ailleurs, ne devraient pas le faire. Marcher est toujours sain et toutes les occasions de se remettre en question, de se réinitialiser sont bonnes. Sans doute que ces démarches ont des effets bénéfiques, salvateurs... je dis seulement qu'elles ne sont pas nécessaires pour toucher au divin, à sa perfection.

 

 

 

Subjectivité

 

 

 

La Grâce de Dieu n'est pas plus forte en certains endroits qu'en d'autres ; elle est aussi forte partout. Ce sont nos présupposés qui nous conditionnent à trouver que tel endroit possède un taux vibratoire plus fort qu'ailleurs.

 

 

Ceux qui vont à la basilique de Vezelay ont peut-être lu les romans d'Henri Vincenot, « Les étoiles de Compostelle », « Le pape des escargots ». Quoi qu'il en soit, quand ils se retrouvent sous l'autel, dans la crypte, près du gros rocher de ses fondations, ils ressentent « la vouivre ». pas celle des légendes, celle d'Henri Vincenot, cette force vitale de la Terre.

 

 

Mais, ces visiteurs, s’ils n'avaient pas lu ces livres, ressentiraient-ils cette vouivre ? Et les Bonapartistes, devant le tombeau de Napoléon, ressentiraient-ils le même taux vibratoire s'ils n'aimaient pas l'empereur ?

 

 

Jésus, qui n'était pas le dernier en matière de Dieu, disait que le Royaume était en nous et en dehors de nous. « Si vos guides vous disent que le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront. S’ils vous disent qu’il est dans la mer, alors les poissons vous devanceront. Mais, le Royaume est en vous et hors de vous. » (Thomas, 3)

 

 

 

En nous et

en dehors de nous

 

 

 

Si vous ressentez le besoin de prendre un sac, un chapeau et un bâton, et de marcher vers Saint-Jacques, grand bien vous fasse ! C'est une belle aventure qui vaut d'être vécue, mais pour ce qui est de trouver la Grâce de Dieu, elle est partout et d'abord en vous, pas besoin de marcher.

 

 

Pourtant, je veux rappeler aux disciples de La Voie, ceux qui en ont reçu la Révélation, que pour avoir conscience de la Grâce et, par elle, être rassuré, il est besoin d'aller vers elle, mais pas en se déplaçant. Ce qu'il s'agit de faire, c'est d'observer l'agya, ses quatre piliers.

 

 

Bien sûr que l'amour de Dieu, sa Grâce est là tout le temps, partout, encore faut-il en avoir conscience, sinon, à quoi ça sert ? Souvent, l'Homme est aveuglé par l'illusion, assourdi par le bruit de ses pensées et obnubilé par ses désirs, qu'il pense être légitimes. Il ne voit pas, il n'entend pas la lumière et la musique du Saint-Nom. Il ne ressent pas l'harmonie de l'Unité.

 

 

La pratique (Observance) de l'agya (la sadhana* de La Voie) permet de nettoyer les yeux et les oreilles du pratiquant pour le rendre capable de voir et d'entendre. Vous savez, comme les singes zen. Les pèlerinages ont aussi ce but, en vérité, et ceux qui l'ont fait le savent : ce n'est pas la vertu de la basilique qui ensemence leurs cœurs, c'est la marche au jour le jour.

 

* Sadhana : mot Sanskrit signifiant : « ce qu'il faut faire » et désignant l'ensemble des pratiques d'une voie spirituelle (màrga).

 

 

 

Les religions

 

 

 

Pour ce qui est de La Voie, je voulais vous dire qu'elle a été enseignée par des gens connus, comme Gautama, le bouddha historique, comme Lao-Tseu, un autre éveillé, ou celui que les Aryas surnommaient « le nègre » ou krishna, Patanjali, guru Nanak, Jésus ou d'autres encore. Tous ces éveillés enseignaient la même voie. Ce n'est pas parce qu'ils l'enseignaient chacun à son époque et dans la langue qu'ils parlaient, que pour autant l'enseignement était différent.

 

 

Bien sûr, les traductions des livres, comme les « Suttas », la « Bhagavad-Gîtâ », le « Bhaktimàrga », les « Yogasûtras », le « Tao-Te-King », le « Japji Sahib », les « évangiles » font beaucoup pour laisser penser ça, mais avec de bonnes traductions, on le voit que ces livres différents parlent de la même chose ! Il n'y a qu'une vérité, pourquoi voudriez-vous que ceux qui la connaissent parlent de choses différentes ? La vérité ne change pas en fonction de l'époque ni du pays.

 

 

Des gens, des autorités bouddhistes, pas bouddha, il n'était pas bouddhiste, ont décidé que Gautama avait dix pouvoirs surnaturels ou « jinriki ». Par exemple, le premier pouvoir de bouddha :

 

 

« Le bouddha tire une large et longue langue pour atteindre le séjour de Brahma, ce qui prouve la véracité de ses paroles. » Son deuxième pouvoir : « Son corps irradie une lumière multicolore qui éclaire les mondes des dix directions. La sagesse du Bouddha pénètre partout ». Son troisième pouvoir : « De sa poitrine s'échappent des sons qui atteignent les mondes des dix directions. Il révèle la totalité de la réalité ultime. », etc.

 

 

 

La simplicité

 

 

 

Ces gens, ces autorités bouddhistes ont-elles connu sri Gautama ? Non, alors, qu'est-ce qui leur permet d'énoncer de telles élucubrations ? Voilà comment, à partir de l'enseignement vrai d'un éveillé, on fabrique une religion vide de sens. Il s'est passé la même chose pour tous les éveillés, voyez comment Jésus a été transformé en fils de Dieu et même en un tiers de Dieu, avec le père et le Saint-Esprit et comment on lui prête des miracles.

 

 

On a fait la même chose avec Lao-Tseu. Les Hommes ont besoin de merveilleux et seuls des gens doués de pouvoirs surnaturels et d'essence divine peuvent leur enseigner la vérité, pourquoi ? Parce que eux, les Hommes, le valent bien.

 

 

La vérité existe, elle est simple et partout, en vous comme en dehors de vous et un Homme éveillé, mais normal à part ça, peut vous enseigner le moyen de la vivre, cette vérité. Encore faut-il demander la Révélation. C'est difficile de demander à un Homme normal, non ?

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #vérité, #éveillés, #bouddha, #religions, #méditation, #spiritualité, #spirituality
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :