Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la création, il y a ce qui change et ce qui ne change pas, ce qui bouge et ce qui est immobile, ce qui est éphémère et ce qui est éternel. Il y a l'illusion et la vérité. On pourrait citer des écritures anciennes pour le prouver. Ceux que ça indiffère continueraient de ne pas s'intéresser.

satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la nature humaine et la béatitude.
Les choses, les concepts changent. L'Homme, la béatitude ne changent pas

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Dans la création, il y a ce qui change et ce qui ne change pas, ce qui bouge et ce qui est immobile, ce qui est éphémère et ce qui est éternel. Il y a l'illusion et la vérité. On pourrait citer des écritures anciennes pour le prouver. Ceux que ça indiffère continueraient de ne pas s'intéresser et ceux qui sont d'accord avec ça n'ont pas besoin d'exemple.

 

 

Ce n'est pas une question de savoir ou de ne pas savoir, c'est une question de pratique. Plus les choses tournent, plus elles changent, plus elles sont livrées à des mouvements rapides et plus on a tendance à être éjecté du centre. Dommage, le centre est ce qui bouge le moins, dans notre vie.

 

 

Vous qui avez connaissance de la technique « du Saint-Nom », pratiquez-la et restez près du centre pour ne pas être éjecté. Au centre, la force centrifuge est faible. C'est comme en voiture ; dans un virage, il faut serrer la corde. Plus les choses sont folles, déséquilibrées, dangereuses et plus il faut s'accrocher à la pratique du Saint-Nom... des autres piliers aussi.

 

 

La majorité des choses nous échappe, dans la vie et plus ça va, plus c'est le cas : dans nos « démocraties », en Europe, il y a plus d'interdits que de choses autorisées. À force de normes, de lois, on est en liberté surveillée. Pourtant, il y a une chose sur laquelle vous pouvez avoir le contrôle : sur votre positionnement, au centre ou éloigné du centre.

 

 

 

L'instant-présent

 

 

 

Si ce qui bouge, qui change, bouge et change de plus en plus, ce qui est fixe, stable ne change pas. Les activités des Hommes, leur folie ne change pas l'éternel. Le Tout ne dépend pas des Hommes, si tout dépend du Tout. Prenez le Tout, son harmonie pour base référentielle.

 

 

Le Tout, son harmonie se trouve dans l'instant présent. Le temps bouge, passe, il y a le passé, il y a le futur et le présent change à chaque instant, pourtant vous pouvez faire du présent un temps d'éternité en y mettant votre conscience. Plus vous avez conscience de l'instant et plus l'instant dure. L'éternité est, pour vous, dans la conscience que vous en avez. En vérité, le présent de votre enfance est le même que le présent d'aujourd'hui.

 

 

 

Vérité, paix,

harmonie et béatitude

 

 

 

La béatitude ne change pas. Notre attention change et selon qu'elle sera grande ou pas, la perception de la béatitude sera grande ou pas. C'est vous qui voyez de combien de conscience de la béatitude, vous avez besoin.

 

 

Quand on regarde, au télescope, une planète dans le ciel de nuit, elle reste une planète quel que soit le réglage du télescope. Si l’atmosphère est trouble, si la pollution lumineuse est grande, ça ne change pas les qualités de la planète, ça change juste la vision que vous en avez.

 

 

La vérité, son harmonie, sa paix ne changent pas avec la conscience que nous en avons, c'est juste notre perception qui change. Une spiritualité, une pratique a comme but de nous permettre d'être conscient de la béatitude.

 

 

Le monde change, il a toujours changé, mais ce qui le fait vivre ne change pas. Avec des briques de Lego, on peut construire toutes sortes d'objets de formes différentes, mais la brique reste la même.

 

 

 

Nous restons les mêmes

 

 

 

L'être humain n'a pas changé, depuis les débuts de l'humanité. Il a fait des progrès technologiques mais sa nature reste la même. Quand on lit des livres comme le Tao-Te-King ou la Bhagavad-Gîtâ, on retrouve l'Homme d'aujourd'hui, avec ses mêmes préoccupations, ses mêmes faiblesses et ses mêmes attentes.

 

 

Une personne qui vivait dans la Rome antique ou dans la ville de Mohenjo-daro, à l'âge du bronze, ressemblait à une personne d'aujourd'hui, à quelques détails près, au niveau des concepts.

 

 

Le Saint-Nom ou « vertu du Tao », « Verbe », « Parole » ne change pas. Je vois à mon échelle, j'ai pu constater qu'il ne changeait pas : je suis initié depuis l'âge de dix-neuf ans. J'en ai aujourd'hui soixante-sept et je constate que le Saint-Nom de ma jeunesse est le même que celui d'aujourd'hui.

 

 

Je ne parle pas de la technique de méditation du même nom. Il est évident qu'elle n'a pas changé. Je parle de l'effet, sur ma conscience, du feeling ressenti et du regard, sur le monde, que me donne la conscience du Saint-Nom. Le bonheur, la béatitude que je ressentais, à l'âge de vingt ans, au sein de l'ashram dans lequel j'ai vécu, était le même que celui que je vis aujourd'hui, quand je pratique la technique.

 

 

Le regard sur le monde que j'avais, à vingt-deux ans, quand je travaillais comme ouvrier vigneron, dans le beaujolais, à Fleurie et à Chiroubles, ou au Bois d'Oingt, est le même que celui d'aujourd'hui, que je suis retraité et vivant dans les Landes de Gascogne.

 

 

Ce que je viens de vous dire me fait penser à cet enfant de cinq ans, qui, devant les ruines de sa maison, emportée par une crue centennale, dit : « C'est la première fois que je vois ça de ma vie ! »

 

 

La vie d'un Homme dure, au maximum cent-vingt-ans. Imaginez une personne née en 1902, âgée aujourd'hui de cent-vingt-ans, quels changements elle a connu ! Pourtant, en vérité, elle est restée la même, de sa petite enfance à aujourd'hui.

 

 

Je suis né en 1956 et je vois la société d'aujourd'hui, avec le wokisme, l'islam envahissant, ce qu'est devenue l'école et l'inculturation de beaucoup de jeunes et je me dis que c'est ainsi pour tous les vieux ; ils ne reconnaissent pas le monde et pourtant : je ressens les mêmes choses que dans mon enfance, dans ma jeunesse : mon âme n'a pas changé, je n'ai pas changé.

 

 

Cherchez, puis trouvez ce qui ne change pas et attachez-vous à cette chose.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #LaVoie, #HansYoganand, #spiritualité, #spirituality, #émeutes, #béatitude
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :