Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vivez, soyez heureux, prenez du plaisir, mais n'oubliez pas l'essentiel. Si vous ne savez pas comment faire, demandez-moi à être initié aux quatre techniques de La Voie, ainsi vous pourrez observer l'agya.

satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, l'essentiel, le Saint-Nom et la mort.
Dans la vie on peut être heureux, prendre du plaisir mais n'oubliez pas l'essentiel

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

La Réalisation* spirituelle est un processus constant. Il ne s'agit pas d'un but, dans le sens de destination, que l'on atteindrait, une fois pour toute, au bout du chemin. Le but du chemin où l'on est, l'existence, c'est la mort. Suivant la mort, il y a soit la réincarnation, si l'on n'a pas réalisé le propos de notre vie, soit la Libération (Moksa) des chaînes du cycle des incarnations (samsara). Pour l'instant, tout ça est conceptuel, tant que vous ne le vivez pas, mais le moment venu cela deviendra réalité.

 

*Réalisation : objectif de l'Observance*. Fait d'être, du lever au coucher, dans l'agya.

 

*Observance : fait de pratiquer les piliers de La Voie.

 

 

Réalisation signifie « rendre réel ». La Réalisation c'est rendre réelle l'Observance de l'agya*. On ne fait pas entrer l'agya dans notre vie, mais notre vie dans l'agya. Vous pouvez être en train de réaliser, c'est-à-dire de pratiquer la technique dite « du Saint-Nom » et quelque chose de fâcheux vient vous déranger. Vous sortez du Saint-Nom, vous cessez de porter votre attention sur lui pour vous énerver et lâcher un gros mot ; « crotte », « flûte », « bachi-bouzouk », par exemple. Vous n'êtes plus dans la réalisation, mais dans le mental, les émotions, l'énervement. Puis vous vous calmez et retournez à la pratique du Saint-Nom, tout en vaquant à vos occupations (service). Alors, vous êtes, de nouveau, dans la réalisation.

 

*Agya : sadhana* de La Voie

 

*Sadhana : mot sanskrit signifiant : « Ce qu'il faut faire ». Ensembles des pratiques d'une voie spirituelle (màrga) et désignant l'agya.

 

 

L'existence ne manque pas de raisons d'oublier le Saint-Nom ; épidémies, tornades, inondations, agressions, divorce forcé, deuil, maladie, etc. À chaque fois ces raisons font que vous oubliez le Saint-Nom. L'important, c'est d'y retourner dès que vous y pensez. En Inde, quand je vivais au sein d'un ashram, les disciples avaient coutume de dire : « Une seconde de Saint-Nom efface des années de confusion. ». La Réalisation se passe dans l'instant et chaque fois que vous êtes, dans l'instant, conscient du Saint-Nom, vous êtes dans la réalisation. Parfois vous tombez, mais vous vous relevez et vous reprenez la route à partir de là où vous êtes tombé, vous n'avez pas reculé.

 

 

 

La Grâce

 

 

 

La Grâce fait que beaucoup d'événements fâcheux possibles peuvent être évités, encore faut-il être conscient de la Grâce, afin de la reconnaître et de la suivre. Si vous n'en faites qu'à votre tête, toujours, vous ne suivrez pas la Grâce, vous irez à son encontre et vous priverez de son harmonie. La Grâce c'est l'harmonie et pour en être conscient, et en profiter, attachez-vous à l'harmonie. Comment ? Lisez les angas, ici, pour avoir quelques pistes. Jésus aurait dit : « Préoccupez-vous, en premier, du Royaume et tout le reste vous sera donné en plus. » (Matthieu 6:33)

 

 

Vous connaissez le principe du karma... pas le concept des hindouistes, des bouddhistes qui pensent que nos actes influent, se paient dans notre vie prochaine, mais la loi d'action-réaction*. Il est possible d'échapper à cette loi, pour cela, il y a le « non-agir », cher à Lao-Tseu. Sur La Voie, c'est le « service ».

 

 

Le service est un des piliers de la sadhana, une de ses trois pratiques. Il s'agit de tout faire en gardant un peu de son attention sur la pratique du Saint-Nom (la technique). À supposer que vous y arriviez, à rester « dans le Saint-Nom », ça ne vous éviterait pas d'attraper la Covid-19, si vous n'aviez pas respecté les gestes barrières. Le service, c'est d'agir tout en méditant sur le Saint-Nom et respecter, ou ne pas respecter les gestes barrières, c'est agir. Le service est aussi de faire ce qu'il faut, comme il le faut et quand il le faut. (voir les angas)

 

*Loi d'action-réaction : « Toute pensée, parole, acte induit une réaction, en retour, d'égale intensité et qualité » (Sri hans Yoganand ji)

 

 

 

Le moyen et le but

 

 

 

La Réalisation n'est pas le but, elle est un moyen. Le but, on le connaît : la mort. Ce que l'on ne connaît pas, c'est la date. Brassens se demandait s'il était encore debout l'arbre de son cercueil. On manque de visibilité quant à la date de notre mort. En ce moment les gens se demandent quand le confinement cessera et que l'on pourra reprendre une vie normale. Les restaurateurs, par exemple, veulent de la lisibilité, mais à propos de notre mort, on manque de visibilité ! La différence est que l'on évite de penser à notre mort. La mort est mortelle à cent pour cent et il n'existe pas de vaccin contre elle. Vous devriez vous y préparer. C'est le propos de la spiritualité.

 

 

La Réalisation se fait dans le présent, elle ne se thésaurise* pas. Vous ne l'atteignez pas une fois pour toutes. « À chaque jour suffit sa peine. » (Matthieu 6:34, « Sermon sur la montagne ») La peine, ici, signifie travail, pas tristesse, ni de douleur. Réalisez, réalisez, « C'est le fond qui manque le moins. » (Jean de La Fontaine, « Le laboureur et ses enfants ») et recommencez sans cesse. Est-ce que vous cessez de respirer ? Non, vous le faites sans cesse. La Réalisation c'est la même chose.

 

*Thésauriser : amasser de l'argent de manière à constituer un trésor.

 

 

Vivez, soyez heureux, prenez du plaisir, mais n'oubliez pas l'essentiel. Si vous ne savez pas comment faire, demandez-moi à être initié aux quatre techniques de La Voie, ainsi vous pourrez observer l'agya. Parfois je reçois des mails, dans lesquels des chercheurs me demandent de les initier et me disent qu'ils ne veulent pas de guru. Je leur réponds que je suis guru, et ils ne me répondent pas, ne me demandent plus rien. La méfiance, leurs idées préconçues vis-à-vis des gurus (qu'ils écrivent gourous) est plus forte que leur soif de vérité. Dommage... pour eux.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #spiritualité, #lavoie, #satsang, #service, #karma, #essentiel, #HansYoganand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :