Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce satsang parle de la Grâce et dit, autrement, ''aide-toi et le ciel t'aidera ''. Il dit comment la Grâce vient sur vous quand vous observez l'agya et ses quatre piliers. C'est pourquoi ce titre où la Grâce est comparée au karma de la pratique assidue.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, bhakti ou la dévotion.
Bhakti, la dévotion est la perle du chemin

In english

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

La vie en conscience, c’est la vie en couleur. Le Saint-Nom, la technique de méditation du même nom et son côté vague qui vient et qui repart, c'est comme s'il s'agissait d'essuie-glaces nettoyant un pare-brise sale. Chaque passage du Saint-Nom fait comme un pinceau qui repeint notre existence, lui redonne de la clarté. « En toi le souffle te donne la Grâce d'être vivant » (Bhaktimàrga 1-1-26)

 

 

« Le miracle du souffle t'emplit de Vie,

Il va et il vient sans cesse et jusqu'au bout. »

 

Bhaktimàrga 1-1-27

 

 

 

Y mettre du vôtre

 

 

 

Mais, ce mouvement automatique ne repeint pas automatiquement votre vision du monde, ne l'éclaircit pas automatiquement, il s'agit de poser votre attention au bon endroit et de la bonne façon pour profiter de ce bienfait. Il faut y mettre du vôtre quand même ! Le soc d'une charrue ne donnera jamais de blé s'il reste au fond d'une grange.

 

 

La conscience du Saint-Nom ne donne pas seulement des couleurs et de la clarté à vos vies. Elle révèle aussi les parfums à vos sens engourdis et par-dessus tout ça l'harmonie de la Grâce qui, comme dans une cithare, vibre d'elle-même quand vous en jouez. Vous caressez quelques cordes et tout un ensemble d'autres cordes, sur lesquelles vous n'agissez pas, vibre en harmonie donnant une dimension de plus à la musique que vous jouez.

 

 

La Grâce est un peu comme ces cordes sur lesquelles vous n'agissez pas, mais qui se mettent à vibrer quand vous jouez des cordes auxquelles vous avez accès. Elles résonnent et amplifient l'harmonie crée par votre jeu. Vos actes prennent toute leur dimension par l'harmonie de la Grâce quand vous êtes dans le service, dans la conscience du saint-Nom, observant l'agya.

 

 

 

Les musiciens

de la Grâce

 

 

 

La musique de votre existence est jouée pour partie par vos actes et pour partie par la résonance qu'ils ont sur la Grâce. Je ne parle pas du Karma, en l’occurrence. Le karma, c’est le résultat de vos actes quand vous n'êtes pas dans la conscience du Saint-Nom, dans le service. Quand vous êtes dans l'Observance, le résultat de vos actes, c’est la Grâce. La différence est que la Grâce va dans le sens de la pente de la Lilà (le jeu) de Dieu, obéissant ainsi à son dessein. Quel est ce dessein ? Ne vous en préoccupez pas, soyez sûr qu'il est pour votre plus grand bien.

 

 

« Le non-agir est Grâce et harmonie » (Bhaktimàrga 2-3-4). Quand vous avez médité sur la lumière-intérieure, et que vous l'avez vue, même un peu, il en reste quelque chose, sur votre âme, comme une résistance rétinienne pour l’œil du corps physique et la lumière photonique. Cette sorte d'impression persistante reste dans la journée et elle l'éclaire, donne à votre vision une acuité particulière.

 

 

Si vous n'avez pas vu la lumière-intérieure en méditant, rassurez-vous, elle est en vous quand même et il n'y a pas qu'une pente à la montagne de la méditation. Un aveugle aura le sens du toucher plus développé et pourra, grâce à ça, lire le braille. Si vous ne voyez pas la lumière-intérieure en pratiquant la technique, vous aurez d'autres sens intérieurs qui se développeront. Quand l'eau qui coule est gênée elle trouve toujours un chemin pour continuer son chemin.

 

 

 

Bhakti

 

 

 

Par l'Observance et à force d'en goûter les fruits la reconnaissance grandit en vous et quand elle a atteint un certain point critique cette reconnaissance devient de la dévotion, en Inde ils disent Bhakti, la perle du chemin. Comme l'humilité, comme la vraie compréhension, la connaissance intime, Bhakti ne peut s'inventer, se fabriquer à coups de concepts et de rituels. Les rituels sans conscience n'apportent pas Bhakti à l'âme du disciple, mais de la bigoterie. C'est quand le disciple ressent Bhakti qu'il aime les rituels, les chants dévotionnels, la lampe à Ghee (beurre clarifié), le prashad (nourriture consacrée) et toutes ces sortes de choses. Voilà le bon ordre, comment les choses se passent en vérité.

 

 

« Chantant la gloire du Seigneur en pranam,

Déterminé dans l'Observance de l'agya

Le premie n'a qu'amour et dévotion. »

 

Bhaktimàrga 2-6-13

 

 

La dévotion est comme la lumière de la Lune... elle est le reflet de celle du soleil. Un dévot reflète l'amour qu'il reçoit, en conscience, quand il comprend intimement, spirituellement à force de fréquenter la paix intérieure. Nous sommes vivants dans un corps humain, sur une planète tellurique et nous avons un dharma (devoir sacré) à y assumer... C'est pourquoi, comme les plus gros navires, nous sommes lestés.

 

 

Ce leste est notre matérialité, notre sensualité, notre mental et notre faux-ego. Attention que les ballasts ne soient pas trop pleins sous peine de couler. Voilà l'utilité de l'agya, des quatre piliers et, par le satsang du maître vivant, de son enseignement, rester à la surface avec juste ce qu'il faut de matérialité au fond de la conscience. Cette existence, elle nous est offerte, ne la refusez pas. Celui, celle qui, croyant se lier à Dieu, refuse toute matérialité, tout plaisir est le jouet de l'ego-spirituel. Le guide spirituel est là pour vous éviter cet écueil, à condition que vous le sollicitiez ! Le prix de votre liberté est l'ego et l'ego participe du faux-ego, mais rien n'est hors du contrôle de Dieu. Ayez confiance en Lui.

 

 

« L'âme vient de L'Un, la Grâce lui donne chair par l'ego offert,

Pour qu'elle prenne conscience. »

 

Bhaktimàrga 1-2-12


 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #grâce, #dévotion, #lavoie, #yogaoriginel, #observance, #conscience, #spiritualité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :