Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce satsang dit une chose simple : la météo du mental varie comme celle du ciel. Vous ne devez pas vous laisser abuser par les jours où les nuages cachent le soleil, en croyant qu'il a disparu, car ces nuages s'en iront et vous reverrez le soleil. Continuez l'Observance.

Satsang de sri ha,ns Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la vie, les fondation, le changement.
Choisissez les fondations de votre vie : ce qui varie ou ce qui ne change pas

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

Vous ne connaissez ni le but ni le chemin, comment pourriez-vous juger le voyage de votre vie ? Comment pourriez-vous juger s’il se passe mal ou bien ? S’il pleut un jour, ça ne signifie pas qu’il pleuve tout le temps, si le soleil brille dans un ciel sans nuages, un autre jour, ça ne signifie pas qu’aucun nuage ne viendra plus le cacher.

 

 

Vous pouvez estimer si vous vous sentez plutôt heureux ou pas, mais votre humeur, vos sentiments n’influent en rien la qualité de votre voyage. Elle influe seulement la perception que vous en avez. Le bonheur n’est pas le but du chemin. Il est un des effets secondaires possibles de votre pratique, mais il n’en est pas la finalité.

 

 

Il arrive que l’on souffre et cette souffrance fait parfois partie du chemin. Aucune graine ne germe, ne pousse, ne croît ni ne fructifie sans traverser le gel, la canicule, la pluie et le vent. Quand le temps est sombre, qu’il fait froid et que vous pleurez, c’est comme si vous deviez rester toujours à trembler, pris de cécité et à pleurer, mais cet épisode n’aura qu’un temps. Ce n’est pas ce qui importe… votre humeur, votre ressenti, vos sentiments pas plus que vos croyances ou que vos concepts, rien de tout ça n’influe sur l’essentiel : vous êtes né pour faire quelque chose et si vous ne le faites pas vous reviendrez jusqu’à ce que ce soit fait.

 

 

Évidemment qu’il est plus agréable d’être heureux, riche et en bonne santé que malheureux, pauvre et malade et que lorsque vous n’êtes pas heureux vous cherchez à l’être et que de temps vous passez à chercher le bonheur ! Vous n’êtes pas venu pour trouver le bonheur ! La Voie vous propose une méthode ancienne pour faire de votre vie ce pour quoi elle vous a été donnée. Elle ne vous propose pas de maigrir ni de soigner votre dépression pas plus que de garder jeunes vos articulations.

 

 

 

Combien de lumière faut-il

 

 

 

Il y a quelque chose en vous qui aime douter et avoir toujours plus. Pour vous qui avez reçu la Révélation, quand vous méditez sur la lumière intérieure, combien vous faut-il voir de quantité de lumière pour estimer que votre méditation a été bonne, que votre esprit a été suffisamment éclairé ? Est-ce qu’un peu de lumière-intérieure suffit à vous éclairer ou est-ce qu’elle est si peu puissante qu’il en faut beaucoup et ça se quantifie comment, la lumière-intérieure ? Est-ce elle qui est faible ou est-ce votre regard ?

 

 

Profitez de votre vie, sans plus vous poser de questions et observez les quatre piliers de l’agya, puisque vous avez demandé à recevoir la Révélation et que vous l’avez reçue. Si vous ne l’avez pas fait, il n’est pas trop tard : demandez à la recevoir. Il n’y a pas de meilleur moyen pour aller sur la voie que le Créateur a tracée pour vous. L’Observance change votre point de vue et le paysage en est changé du tout au tout. Certaines choses qui vous peinaient et vous faisaient tomber au sol ne vous font plus de mal quand vous avez pris du recul et que vous les voyez de plus haut.

 

 

 

La gomme du Saint-Nom

 

 

 

Tant de choses vous font mal qui ne le devraient pas. Recevoir une pierre de cinq kilogrammes sur la tête fait mal, mais entendre une insulte ne fait pas mal. Si vous avez mal, ce n’est pas à cause de l’insulte, mais de vous, de l’importance que vous lui donnez. C’est vous qui donnez la force à l’insulte, pas celui qui vous a insulté. L’existence est pleine de ces choses-là, qui vous font souffrir et qui ne le devraient pas. Vous avez autre chose à faire.

 

 

Vous qui avez reçu la Révélation, passez sur votre humeur la grande gomme du Saint-Nom et lâchez votre peine. N’accordez pas tant d’importance à ce qui n’en a pas beaucoup. Pour juger de ça, de ce qui est plus ou moins important il vous faut un point de référence et l’Observance vous donne cette référence-intérieure, un fil d’Ariane à tenir. Vous pouvez regarder à droite et à gauche, mais ne lâchez pas le fil d’Ariane. La colonne vertébrale de votre existence est l’Observance.

 

 

« Saint-Nom, Verbe, Satnam qu’importe,

Il prend la conscience qui s’offre et lui donne la paix. »

 

Bhaktimàrga 1-1-28

 

 

Vous êtes au bon endroit à faire la bonne chose. Continuez simplement. Le vent souffle, la pluie tombe, le soleil brille, tout change tout le temps, mais il y a en vous quelque chose qui ne change pas, tournez-vous vers elle. Les secondes passent, les minutes avec elles et puis les heures, les jours, les semaines et le Saint-Nom est toujours là, qui ne change pas. Ce qui fait que votre âme est plus ou moins impressionnée par la lumière-intérieure, c’est la dévotion, la dédication, la simplicité, l’humilité et la reconnaissance.

 

 

 

 

 


 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #lavoie, #yogaoriginel, #spiritualité, #référence, #détachement, #dévotion
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :