Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il y a des vertus à cultiver, sur La Voie, telles que de privilégier la raison (sattva) sur la passion (rajas), de laisser mourir, en esprit, le vieil Homme en vous, de rester dans le « non-agir », par la pratique du service et la constance dans l'Observance des quatre piliers.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur La Voie, la spiritualité, le besoin, le désir et la maîtrise.
Est-ce la faim ou la gourmandise ? La raison ou la passion ? Sattva ou rajas ?

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

Il y a une différence entre le désir* et le besoin. Cultivez la conscience de cette différence. La raison connaît cette différence, quand la passion est dans la confusion à ce propos. La spiritualité est une affaire de raison, de maîtrise* (Sattva), pas de passion (rajas). C'est pourquoi il est si important de savoir faire la différence entre le désir et le besoin.

 

*Désir : « Dans les temps passés, les Hommes suivaient l'harmonie, puis l'harmonie fut oubliée. Les Hommes et leur justice devinrent les maîtres. Ce fut le temps de l'intelligence, de l'habilité et les désirs ne connurent plus de limites. » (Tao-Te-King, extrait de 1.18)

 

*Maîtrise : samyama, selon les Yogasûtras

 

 

Une autre différence à prendre en compte, dans une vie spirituelle active, c'est celle qui existe entre le désir et le plaisir. Satisfaire un désir donne du plaisir, cela dit, satisfaire un besoin peut aussi donner du plaisir. Le plaisir n'est pas un mal ! Quand vous avez faim, c'est un besoin, il vous faut manger pour rester vivant et en bonne santé. Manger peut vous procurer du plaisir. Le plaisir qu'il y a à satisfaire un désir est tout le temps suivi d'un autre désir. Tandis que le besoin satisfait attendra pour réapparaître.

 

 

 

Désir et besoin de méditer

 

 

 

Avez-vous le désir de méditer ou le besoin ? Le besoin est profond, le désir superficiel. Quand vous méditez sur la lumière, avez-vous le désir de la voir ou soif de la voir ? Autre chose, à propos de méditation… Dans la journée, il est bien de faire les choses en gardant une part de son attention sur le « Saint-Nom », les initiés savent ce que je veux dire par là, pour les autres, demandez à l'être. C'est ce que Lao-Tseu nommait le « non-agir » ou « Wu Wei ». Sur La Voie, on dit « service ». Mais, en méditation, doit-on être dans le « non-agir » ?

 

 

Oui et non ; si le « non-agir » est le fait de pratiquer la technique de méditation dite « du Saint-Nom » en même temps que l'on fait ce que l'on a à faire, alors la méditation formelle n'est pas le non-agir, le service ; c'est la méditation. Il y a quatre techniques de méditation, pas seulement celle dite « du Saint-Nom ».

 

 

 

Non-agir et méditation

 

 

 

Si le non-agir c'est la posture désintéressée de faire ce que l'on a à faire en n'attendant rien en retour, de façon détachée, alors c'est une bonne posture pour qui veut méditer : faire comme il faut, sans rien attendre.

 

 

Pour continuer sur la méditation et le service, comment remplacer le désir par le besoin ? On ne le peut pas ; quand on a faim, on a faim, quand on a sommeil, on a sommeil. Les moines et les moniales ont coutume de dire, pour parler de leur vocation, que c'était un irrépressible appel.

 

 

Pour la méditation, le service, l'Observance assidue d'une sadhana*, on a un appel, un besoin ou pas. Jésus le disait, quand il appelait les gens à tout quitter pour le suivre : « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ». (Matthieu 13:9). Il a dit aussi, toujours dans cette veine : « J’en choisirai un, entre mille et deux, entre dix mille. » (Thomas, 23)

 

*sadhana : mot Sanskrit signifiant « Ce qu'il faut faire » et désignant l'ensemble des pratiques d'une voie spirituelle (màrga).

 

 

Si vous avez soif de vérité*, l'appel à la méditation, à la conscience de l'harmonie, vous n'êtes pas débarrassé du désir pour autant. Alors, en ce cas, travaillez à faire la différence entre le besoin et le désir, afin de privilégier la satisfaction de vos besoins et de « snober » vos désirs. Si vous n'avez pas cet appel de la vérité, alors vous serez incapable de faire la différence facilement, au quotidien. Sans doute que la lecture de satsang fera grandir, en vous, le besoin et le discernement. En tout cas, c'est le propos du satsang.

 

*Soif de vérité : « Le Tout est dans le non-agir, pourtant il fait tout. Si puissants et moins puissants pouvaient rester dans son harmonie, l'humanité serait en paix. Cela demande plus que le désir, il faut une soif. La paix vient avec la maîtrise du désir. » (Tao-te-King, 1.37)

 

 

 

Les vertus

 

 

 

Il y a des vertus à cultiver, sur La Voie, telles que de privilégier la raison (sattva) sur la passion (rajas), de laisser mourir, en esprit, le vieil Homme en vous, de rester dans le « non-agir », par la pratique du service et la constance dans l'Observance des quatre piliers. Je ne parle pas d'humilité, qui vient automatiquement avec l'approfondissement de sa conscience. Qu'en est-il de la simplicité ? C'est une autre vertu, cardinale, à cultiver.

 

 

Encore une chose ; faites attention à la vanité et à la qualité de votre intention. Quelle est votre intention, dans votre pratique de La Voie ? Voulez-vous acquérir des pouvoirs ? Si c'est le cas, vous êtes dans l'erreur. Lisez ce que Patanjali, un éveillé, maître de La Voie, a dit :

 

 

« (3.36) Par conséquence, cette connaissance (La Voie) donne des facultés de perceptions mentales et sensorielles augmentées. (3.37) Ces facultés ressenties comme des pouvoirs, par celui qui est tourné au-dehors, sont des obstacles sur la voie du samadhi. » (Yogasûtra)

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #LaVoie, #spiritualité, #spirituality, #vertus, #méditation, #HansYoganand, #SaintNom
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :