Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il est un besoin communément éprouvé par beaucoup de gens, dans la vie ; le besoin « de se retrouver ». Ça veut dire qu'ils se sont perdus, si je comprends bien. Donc ils cherchent qui un gîte, qui une chambre d'hôte, qui une cabane dans les arbres, qui une yourte et la solitude, la déconnexion du réseau et le calme de la nature.

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

Il est un besoin communément éprouvé par beaucoup de gens, dans la vie ; le besoin « de se retrouver ». Ça veut dire qu'ils se sont perdus, si je comprends bien. Donc, ils cherchent qui un gîte, qui une chambre d'hôte, qui une cabane dans les arbres, qui une yourte et la solitude, la déconnexion du réseau et le calme de la nature. Pour se retrouver, ces gens des villes, cherchent des conditions propices ; la solitude et le silence. Certaines personnes vont en retraite dans un monastère, ce qui ne coûte pas cher, d'autres louent une péniche, sur le canal du midi, ou une maison, sur une île, ou un gîte en Sologne. Elles veulent « se retrouver ».

 

 

C'est qui, celui que ces personnes cherchent à retrouver ? Est-ce qu'elles se posent la question ? Alors, elles se sont perdues, ces personnes. La journée, elles sont les personnages sociaux qu'imposent le travail, leurs fonctions, l'interaction avec leurs collègues, le soir, elles sont le ou la conjointe de leur conjoint ou conjointe, elles sont le papa, la maman d'enfants et là encore, ces personnes jouent un rôle ; elles sont encore en interaction avec d'autres. Alors, quand les gens veulent se retrouver, ils cherchent la solitude et le calme. La solitude sert à ne pas se retrouver sous les projecteurs du regard d'un autre, soumit au jugement de l'autre. Mais, le calme, c'est- à-dire le silence, à quoi ça sert ?

 

 

 

Qui cherche-t-on à retrouver ?

 

 

 

Dans le silence, on entend la musique de l'harmonie et l'harmonie vient de Dieu. Si vous ne croyez pas en Dieu, je reformule : « C'est dans le silence que l'on entend l'harmonie du Tao » (sri hans Yoganand ji). Qu'est-ce que le Tao ? C'est le Tout. Le « soi » que l'on cherche à retrouver, c'est l'âme. Mais, l'âme ne nous a pas quitté ; l'âme, c'est nous ! On ne peut pas se quitter. Non, ce que l'on cherche à retrouver, quand on veut « se retrouver », c'est la conscience de « soi », du vrai « soi ». En vérité, le vrai « soi » est là toute l'année. Le souci, c'est que nous ne nous rendons pas compte que l'on est l'âme, la plupart du temps. On croit être notre personnage social, nos connaissances, nos pensées, nos émotions.

 

 

La plupart du temps, on fait avec, mais régulièrement, on n'en peut plus et l'on a besoin de « se retrouver » et pour ça d'être seul, dans un milieu silencieux, mais ça, c'est de la méditation ! En méditation, on est seul et l'on cherche le silence. La Voie, qui est le type de spiritualité que je pratique depuis 1975 et que maintenant, j'enseigne, la méditation est importante, elle est l'un des quatre piliers de l'agya (la sadhana). On y trouve la conscience de notre essence. Qu'est-ce l'essence de « soi » ? C'est l'harmonie du Tout.

 

 

 

Le Saint-Nom

ou Verbe ou Parole

 

 

 

Cette harmonie n'est pas l'absence de disharmonie. Cette harmonie est une « chose » concrète. Lao-Tseu, un éveillé chinois contemporain de Confucius (entre le sixième et le cinquième siècle avant notre ère), Lao-Tseu, donc, nommait cette harmonie active et concrète, il la désignait par le mot composé : « vertu-du-Tao ». Il faut entendre le mot « vertu », dans le sens de « propriété », comme « propriété chimique ». Sur La Voie, on dit : « Saint-Nom », ou « Verbe », d'autres ont dit : « Parole » : « Au début était la Parole, la Parole était avec Dieu, la Parole était Dieu » (Jean, la Genèse).

 

 

Cette parole, ce « Verbe », ce « Saint-Nom » ne peut ni se dire, ni s'écrire. Cet élément actif est en chacun d'entre nous, comme en chaque être vivant. Quand on cherche « à se retrouver », c'est la conscience de cette « vertu-du-Tao » que l'on cherche à retrouver, et ce, « on » qui cherche ça, c'est l'âme, le véritable « soi ».

 

 

La vie quotidienne, en société, dans les grandes villes, avec nos occupations, les temps de transport, les obligations familiales, fait que l'on se perd dans les apparences, les actes, les pensées et les émotions, alors c'est la confusion. On ne sait plus qui l'on est, ni pourquoi. Quand on peut pratiquer les piliers de La Voie, on peut « se retrouver » quotidiennement, même en vivant en ville et en ayant ses activités quotidiennes. Ce qui n'empêche pas d'aimer se retrouver seul, parfois !

 

 

Pour se retrouver, il est nécessaire de savoir comment faire le tri entre l'essentiel et le superflu, entre l'âme et les pensées, les émotions. Si vous ne pouvez pas, vous mettre un peu de côté, vis-à-vis des pensées, des émotions, comment voulez-vous savoir ce qu'est votre vrai « soi » et ce qui est le résultat de la pression, sociale, de l'éducation et des émotions ? C'est aussi à ça que sert l'Observance de la sadhana, de ses quatre piliers. Pour pratiquer vous devez avoir eu la Révélation des quatre techniques. Pour recevoir cette Révélation, vous devez la demander.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #spiritualité, #lavoie, #vraisoi, #saintnom, #seretrouver, #méditation, #âme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :