Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si vous êtes fait comme vous êtes ce n'est pas par hasard. Tout ce qui vous fait, vous compose, pour ce qui concerne cette incarnation, cette existence que vous vivez actuellement, est l’œuvre, le dessein de L'Un. Il n'y a pas de domaine où l'Un n'a rien à voir.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la vérité et l'aveuglement.
Ce n'est pas parce que vous ne voyez pas quelque chose que cette chose n'existe pas

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Si vous êtes fait comme vous êtes ce n’est pas par hasard. Tout ce qui vous fait, vous compose, pour ce qui concerne cette incarnation, cette existence que vous vivez actuellement, est l’œuvre, le dessein de L’Un. Justement, il n’y a pas de sujet, de domaine, de dimension où Il serait compétent et d’autres où Il ne le serait pas. Dieu est partout et tout le temps, depuis et pour toujours. Rien ne peut se cacher de Lui, échapper à Sa présence. Certains se demandent si Dieu existe à cause de la souffrance humaine… et alors ? Et la souffrance animale, celle des plantes n’existent pas ? Ou seraient-elles moins fortes que celle des êtres humains ? La souffrance est la souffrance, elle fait partie de la vie.

 

 

Désincarné vous oubliez les souffrances qui furent les vôtres. En vous réincarnant ces souvenirs ne reviennent pas. Ceux qui croient se souvenir d’une incarnation passée se trompent, ils sont les sujets d’une illusion. L’âme ne se souvient que d’une chose : de la béatitude de son milieu d’origine, le Royaume. Si vous souffrez dans cette vie, alors il est de votre dharma de tout faire pour que cessent ces souffrances. Vous avez à faire quelque chose, durant le temps de votre existence, et pour le faire il vous faut être dans les meilleures conditions. La Grâce, Sa Guidance vous soutient tout le temps dans cette entreprise, il s’agit d’en prendre Conscience afin d’être à même de ne pas la gêner, de vous laisser faire.

 

 

 

Le principe de réalité

 

 

 

De toute façon, vous n’avez pas le choix. C’est le principe de réalité. Vous avez quelque chose à faire de votre existence. Cependant, elle ne se passe pas dans un milieu exempt de courants contraires, d’adversité, de dangers. Parmi les choses inhérentes à la vie humaine, il y a ces dangers, ces besoins fondamentaux qu’il vous faut satisfaire et la nécessité de vous protéger des dangers. C’est de l’ordre du dharma, de votre devoir sacré. Le dharma fait partie de la vie, donc de la spiritualité. Tout en fait partie.

 

 

Dieu est partout tout le temps, même dans les ténèbres. Les ténèbres sont dans votre regard, votre imagination et une conscience abusée. Quand vous n’avez pas conscience de Dieu ça ne le fait pas disparaître. Il disparaît de votre regard. C’est comme les enfants qui, pour se cacher, mettent les mains devant leurs yeux. C’est bien que Dieu soit partout… de toute façon pas plus son existence que son omniprésence ne dépendent de vous, de votre foi, de votre conscience, mais d’en avoir conscience ou pas a un impact sur vous.

 

 

Ceux qui ont conscience de Sa Grâce, même seulement de temps en temps, savent ce que c’est que de ne pas en avoir conscience. Vous qui avez reçu la Révélation, préférez-vous en avoir conscience ou non ? Si vous préférez en avoir conscience vous savez comment faire, alors faites-le ! Personne ne le fera à votre place.

 

 

 

La posture intérieure

 

 

 

Vous avez les quatre piliers de l’agya et vous commencez, pratiquant avec constance, à savoir la bonne posture-intérieure, le quatrième pilier, les angas, vous y aide. Les techniques de méditation sont importantes, mais la posture intérieure l’est tout autant. Elle est faite de lâcher-prise, de soif, de détachement, de simplicité et de contemplation. Durant la méditation assise vous rechargez vos batteries en charge lente, ensuite vous allez dans le monde des hommes assumer votre dharma en essayant d’user votre charge le moins possible par le service. De temps en temps, vous faites une recharge rapide, les pauses Saint-Nom, afin d’aller jusqu’au soir. Vous lisez un satsang, au moins deux fois par semaine, voilà l’Observance.

 

 

Ne vous fiez pas aux expériences que vous vivez ou que vous ne vivez pas. Prenez les choses comme elles viennent, sans rien attendre et en vous offrant à l’instant. Vous verrez : ça fonctionne vraiment et votre pratique va avoir un retentissement positif sur votre existence. La Voie, l’Observance de son agya et de ses piliers ne vous projetteront pas dans une dimension différente… mis à part si l'on tient compte de la conscience s’approfondissant et changeant votre perception des choses. Ce que je veux dire c’est que votre peau ne deviendra pas bleue comme celle que krishna était supposé avoir pas plus que vous ne serez libéré du poids de votre corps. Abandonnez les concepts, à ce propos, que l’ego-spirituel tricote pour vous.

 

 

Le plus important, au regard de votre dharma, c’est le service. Dans le service, vous pouvez vous donner et vivre Bhakti pratiquement. La compréhension vient dans le service, via le satsang… Elle a été puisée dans la méditation, mais le satsang amorce la pompe et le service fait remonter à la surface de votre conscience la compréhension. C’est parfait, vraiment. La Grâce est là toujours et que vous ne la voyez pas ne signifie pas qu’elle ait disparue… ouvrez vos yeux et vous la verrez. Vous avez votre existence à vivre encore, alors vivez-la. L’Observance en fait partie.

 

 

« La mort a deux chemins, l’un est lumineux

l’autre plein de ténèbres.

L’un est retour l’autre non-retour. »

 

Bhaktimàrga 1-3-32

 

 

« Connaissant ces chemins reste ferme dans l’Observance. »

 

Bhaktimàrga 1-3-33

 


 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #grâce, #conscience, #yogaoriginel, #lavoie, #spiritualité, #méditation
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :