Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a deux visions différentes du monde: une depuis sa Conscience placée au centre, l'autre depuis sa conscience placée dans les pensées, les choses. Selon celle avec laquelle vous appréhendez le monde il sera paisible ou confus.

 

l'astérisque renvoie au dico

 

 

 

 

 

On dirait qu'il y a deux univers semblables et différents en même temps.

C'est comme quand des experts en peinture

soumettent une toile à divers rayonnements lumineux :

en fonction de la fréquence on voit apparaître tels détails

ou tels autres.

Une lumière blanche montrera la toile d'une certaine façon

tandis que des ultra-violets montreront cette même toile autrement.

 

 

Ces univers semblables

et différents en même temps

c'est notre monde, celui où l'on vit.

Une face sera ce monde vu depuis le Saint-Nom*,

c'est-à-dire

avec le regard de celui qui

pratique cette technique de Méditation* particulière

et l'autre face sera ce même monde vu

avec le regard de celui qui ne pratique pas cette méditation. 

 

 

Deux points de vue

 

 

Le monde vu depuis le mental*

est le monde vu en fonction de nos concepts*,

de nos à-priori, de nos sentiments,

de nos impressions et de nos projections.

Le monde vu depuis le Saint-Nom

(la pratique de cette méditation)

est le monde tel qu'il est

avec cette saveur de la Grâce*,

de la Paix du dedans qui transpire tout autour.

 

 

''La source vaut mieux que le puits.

Qui sait la cause de l'illusion profite du monde sans se perdre ''

[Bhaktimàrga 1-5-20]

 

 

Un des deux mondes est réel,

l'autre est irréel, illusoire : c'est la Màyà*

 

 

Nous aimons vivre dans le vrai monde...

je me souviens parfaitement de mon enfance

et ce monde d'aujourd'hui,

ce vrai monde vu avec le juste regard

est identique à celui que je voyais enfant.

Bien sûr que beaucoup de choses ont changé

mais l'essentiel est resté identique.

 

Le monde vu du point de vue de la confusion*

je ne l'aime pas, il est usant.

La confusion entraîne de la souffrance*,

de la fatigue que rien ne peut effacer

sinon la conscience.

Les événements passent par l'amplificateur du ressenti

et des sentiments qui ne sont pas souvent positifs.

Alors le monde prend la couleur de ces sentiments.

 

 

Faire un choix

 

 

Quand on dit ça certains rétorquent :

''vous refusez de voir les dures réalités du monde, c'est faire l'autruche ! ''.

Il y a deux réalités :

une, celle des êtres-humains plongés collectivement dans l'ignorance*

(nescience ou ignorance de la Vérité*)

et celle qui n'est pas dépendante des hommes.

J'ai choisis de voir la réalité transcendante,

celle qui ne change pas et si,

comme l'autruche est supposée faire,

 je plonge ailleurs mon regard

ce n'est pas dans le sable mais dans la Lumière-intérieure.

 

Ceux qui n'ont pas eu la Connaissance* du Saint-Nom,

la Révélation* des quatre techniques du yoga-originel,

qui n'observent pas l'Agya*

font comme ils le peuvent au gré de la météo de leurs ''états-d'âme''.

 

 

Vous les disciples, vous les chela

vous avez le choix de voir le monde avec le regard du mental

ou de voir le monde avec la juste-vision,

votre Conscience placée au bon endroit.

 

 

Quand vous vous apercevez que vous êtes

''dans-le-mental'',

alors prenez une pause,

cessez toute activité, fermez les yeux quelques instants

et méditez sur le Saint-Nom

(en utilisant la technique dite du Saint-Nom).

 

 

Le vrai monde ne change pas

 

 

Vous vous apercevez alors que ce monde intérieur n'a pas bougé,

qu'il est resté intact, toujours aussi paisible et bienfaisant.

Quel que soit le temps que vous venez de passer dans la confusion,

en fermant les yeux et en méditant

vous retrouvez,

là où vous l'aviez laissée,

votre ''Paix-du-dedans''.

 

Quand vous sortez du train du Saint-Nom

il s'arrête et repart quand vous y remontez.

Vous ne pouvez pas le perdre,

c'est vous qui décidez de sa marche et de sa vitesse.

L'exemple du train est donné pour illustrer la pratique méditative.

 

Quand vous avez fait un rêve pénible,

une fois que vous êtes réveillé,

après un moment vous constatez

que la vraie vie n'a pas été impactée par votre rêve :

il s'agit d'un autre monde.

Quand vous n'êtes pas bien dans le rêve,

que vous en sortez

et que vous revenez à la vraie vie

vous n'êtes plus sous l'emprise du rêve.

 

 

Se soigner est un devoir

 

 

Sourire

(sourire-intérieur est la mère de l'ashram),

tu disais tout à l'heure que d'être en bonne santé,

de manger comme il le faut,

de bien dormir influençait notre pratique

mais ça fait partie de notre pratique !

 

 

Se soigner, prendre soin de son corps et de son mental

est de l'ordre du Service,

de nos devoirs sacrés (Dharma).

Le Dharma* fait partie du Service*.

 

 

''Satisfaire tes besoins est Dharma ''

[Bhaktimàrga 1-4-17]

 

 

Ce corps,

ce mental nous ont été donnés

pour que nous accomplissions notre destinée spirituelle

et ça ne se peut pas sans eux.

Ce n'est pas l'âme seule qui travaille à son retour au Royaume*

dont elle est originaire.

 

faire le deuil de son passé n'empêche pas d'être heureux dans le présent,

bien au contraire !

 

La spiritualité* n'est pas un pensum.

La vie spirituelle est la vraie vie

et il y a du bonheur à vivre.

Pour vivre ce bonheur* il n'y a que l'instant,

la Paix* et Son Amour*.

Quand nous sommes dans l'Agya,

au moment présent,

nous voyons ressurgir la même paix insouciante

que celle de notre enfance

(quand on a eu la chance d'avoir une enfance normale).

Mais ce n'est pas cette paix qui revient à nous :

c'est nous qui revenons à elle.

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

 

D'autres satsang dans cet esprit: 

-La Màyà est une illusion

-Choisir entre Màyà et réalité

-Voir de son point de vue

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable,

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur.

Tag(s) : #satsang, #yogaoriginel, #spiritualité, #vivre, #paix, #yoga, #illusion, #connaissance

Partager cet article

Repost 0