Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous savez quoi ? L'enfant que vous étiez n'est pas mort quand vous avez grandi: il est toujours là. Retrouvez-le, retrouvez-vous sans toute la mémoire de ce qui vous est arrivé depuis, de tout ce que vous avez été obligé d'apprendre pour devenir grand.

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

Si ce satsang vous a apporté quelque chose,

n'oubliez-pas de partager sur les réseaux sociaux

afin que d'autres puissent le lire, merci.

Les boutons de partage sont en bas.

 

 

 

 

Laisser mourir le vieil homme

 

 

Vous vous souvenez qu'à un moment donné il a été question de laisser mourir le vieil homme, ou la vieille femme, pour renaître en esprit. Le Christ en a parlé à Nicodème, souvenez-vous: « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le Royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. » (Jean 3:3 et 3:6). Il n'est évidemment pas question de tuer les vieilles personnes pour faire de la place aux jeunes ! Ni de tuer votre personnalité, il s'agit de rajeunir votre conscience. Pour entrer au Royaume il est bon d'être comme des petits enfants, d'où la nécessité de renaître. C'est dans le creuset de l'agya et des trois piliers que se fait cette transmutation.

 

Ce n'est pas comme l'éveil qui vient en une fraction de seconde à l'occasion d'un Nirvikalpa-samadhi (Extase), comme la foudre qui vous tombe dessus. Il ne s'agit pas de laisser mourir l'ancien homme, l'ancienne femme, il s'agit que vous abandonniez votre ancienne identification. Le seul moyen de faire ça c'est d'être présent. L'ancienne personne que vous étiez est du passé, en étant dans le présent vous vous détournez d'elle. Dans le présent vous êtes toujours jeune, toujours de votre temps car le temps c'est le présent. Dans le présent vous êtes jeunes, vous redevenez jeunes et ne vieillissez plus. Le corps vieillit, même s'il faut bien constater qu'il vieillit moins vite et moins mal, mais l'état d'esprit, lui, reste jeune...redevenez comme des petits enfants.

 

 

Petit à petit

 

 

Cet état d'esprit s'installe petit à petit, au fil de l'Observance et de la compréhension. C'est comme une météorite qui pénètre dans l'atmosphère, on voit qu'elle est en flammes et que des fragments s'en détachent : elle se désintègre. De son entrée dans l'atmosphère terrestre à sa complète combustion il se passe un certain temps, ce n'est pas instantané. Le processus de transmutation de l'ancienne personne que vous fûtes dure un certain temps. Cette durée dépendra de toutes sortes de facteurs : le temps que vous pouvez consacrer à l'Observance, l'état mental où vous étiez au moment de la Révélation, l'ancienneté de votre âme, votre volonté etc. Vous savez le temps paraît toujours plus long quand on a « Le-nez-dessus » mais quand on s'en écarte un peu, en restant dans le présent, il disparaît. Que cette transmutation prenne une année ou dix ça ne compte pas beaucoup. On ne fait pas un concours. C'est à chacun son histoire, ça ne concerne que vous.

 

 

Renaître n'est pas tuer le vieil homme

 

 

Renaître à l'enfant que vous étiez, laisser disparaître l'ancienne personne n'est pas la tuer, ce n'est pas aussi simple ni rapide que ça : on prend un AK47, on tire une rafale et c'est terminé, le vieil homme est mort. Il s'agit de revenir à l'instant-présent. Petit enfant vous étiez dans l'instant présent. Redevenez un petit enfant, vous reviendrez à l'instant présent et vous savez quoi ? C'est le même ! Le même instant qu'avant, c'est fou ! Vous savez, c'est amusant parce que vous avez tant de conventions ! Vous êtes tellement conventionnels, même si très banalement vous estimez avoir votre liberté de penser, vous pensez tous un peu la même chose. Vous êtes très bien pensant, très bien disant: quand on est vieux on doit penser comme un vieux et quand on est jeune, on doit penser comme un jeune, voilà, c'est tout !

 

Quand on est vieux on doit regretter le passé, on doit radoter et quand on est jeune on est de son temps et on dit aux vieux : « De votre temps » et quand on est vieux on dit: « De mon temps ! »...mais quand vous êtes dans le présent, vous êtes de votre temps ! L'âge ne fait rien à l'affaire. A part que l'on a mal partout ! Mais des jeunes myopathes ont mal partout aussi. C'est l'affaire du corps. « De mon temps, de mon temps »...mais votre temps c'est aujourd'hui ! Comme si le présent appartenait aux jeunes et que les vieux squattaient le temps des jeunes.

 

En retrouvant la simplicité vous rajeunissez. C'est juste le mental qui se fait des idées, mal conseillé par l'ignorance, la dualité et la confusion. Restez dans le présent, soyez jeunes et aimez la vie ! En laissant s’éteindre, petit à petit, la vieille personne que vous étiez, vous grattez les vieilles traces qui obscurcissaient votre regard. Quand votre regard change vous changez aussi. Acceptez cette vérité, acceptez que l'âge ne fasse rien à l'affaire, que seul l'instant compte et qu'un beau coucher de soleil est aussi beau à quinze ans qu'à soixante. Le présent est comme une éponge gorgée de Saint-Nom (La force de Dieu).

 

Quand je suis conscient du Saint-Nom, je baigne dans le présent et j'éteins un peu plus le vieil homme en moi. A chaque fois que vous avez gratté une couche de passé de votre regard vous voyez un peu mieux le bonheur de l'instant et couches après couches, vous le voyez de mieux en mieux. Il s'agit de gratter toutes ces couches. Ces couches sont des conventions, des concepts, des idées toutes faites et acceptées. Être jeune c'est vraiment être dans l'instant. Tous ceux qui sont dans l'instant, dans la passion de l'instant, attentifs à l'instant ont le même âge. Qu'est-ce que le commun dénominateur du présent d'avant et du présent de maintenant ? C'est le Saint-Nom. Soyez-en conscient et vous serez dans le présent, hors du vieillissement et le vieil homme, la vieille femme s'éteindra et vous renaîtrez au Royaume.

 

« Va au Royaume intérieur et reste dans la plus parfaite paix »

 

Bhaktimàrga 1-3-18

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya (maison du bonheur), enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation, qui observent l'agya et pratiquent les trois piliers. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation, que vous observez l'agya et pratiquiez les trois piliers. Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

 

Sri Hans yoganand ji.

 

 

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur.

Tag(s) : #bonheur, #satsang, #lavoie, #yogaoriginel, #méditation, #spiritualité, #spirituality, #enfant, #Royaume

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :