Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jésus parlait de graine qu'il ne fallait pas semer sur le chemin, dans les cailloux, les ronces. Cette graine est celle de la connaissance du Royaume, de la vérité, de votre raison d'être. Cette graine c'est la Révélation des quatre techniques.

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

La Révélation de La Voie est le baptême dans l’Esprit-Saint et dans le feu dont le baptiste parlait en disant que celui qui viendrait après lui, qui serait plus puissant que lui, l'administrerait. Dans les évangiles il y a la parabole du semeur (Matthieu 13 : 1-23) où il est question de préparer la terre avant d’y planter cette graine. De quelle terre s’agit-il et comment la préparer ? Cette terre est votre esprit, votre mental et la préparation consiste à le vider de vos anciennes croyances, connaissances à propos de spiritualité. Vous connaissez peut-être cette ancienne histoire indienne :

 

 

 

Le savant et le mahatma

 

 

 

Un savant vint un jour rendre visite à un mahatma (grande âme). Il était très pressé et demanda : « Vénérable sage, pouvez-vous m’enseigner la méditation ? » Le Mahatma lui sourit et répondit : « Pourquoi êtes-vous si pressé ? Asseyez-vous, détendez-vous et prenez une tasse de thé. Nous discuterons ensuite, nous avons le temps ».

 

 

Mais le savant était impatient. Il répondit : « Pourquoi pas maintenant ? Dites-moi quelque chose au sujet de la méditation ! » Le Mahatma insista néanmoins pour que le savant prenne une tasse de thé avant d’aborder le sujet.

 

 

Le visiteur dû céder. Il lui fut impossible de se détendre ; il parlait sans arrêt. Le Mahatma prit son temps, prépara le thé et revint auprès du savant qui l’attendait avec impatience. Il lui tendit une tasse et une soucoupe, puis se mit à verser le thé. La tasse se remplit, déborda, mais le Mahatma ne cessait pas de verser. Le savant cria : « Que faites-vous ? La tasse est pleine ! Arrêtez ! » Mais le Mahatma continuait. Le thé déborda dans la soucoupe, puis se mit à couler sur le sol. Le savant cria de toutes ses forces : « Hé ! Êtes-vous aveugle ? Ne voyez-vous pas que la tasse est pleine et ne peut contenir une goutte de plus ? »

 

 

Le Mahatma sourit et cessa de verser. « C’est juste, dit-il, la tasse est pleine et ne peut contenir une goutte de plus. Tu sais donc qu’une tasse pleine ne peut recevoir davantage. Comment pourrais-tu alors, toi qui débordes de connaissances sur Dieu m’écouter ? C’est impossible. Fais de la place, d’abord, dans ton esprit et ensuite, je te dirai ce que je peux faire pour toi ».

 

 

 

Aspirer

 

 

 

C’est la période qui précède la Révélation durant laquelle le chercheur est un aspirant, elle correspond au quatrième cercle de l’âme, Galiyàrà ou « Le couloir de l’aspirant »… Mais beaucoup n’acceptent pas d’attendre ni de se vider avant de vouloir se remplir. Ils consomment la spiritualité comme ils consomment du thé, des lectures, des vêtements, etc. Ils veulent ajouter une technique à celles qu’ils connaissent déjà. Mais ce n’est pas ainsi que la graine doit être semée : elle va étouffer à cause des plantes, des ronces qui sont déjà grandes.

 

 

Si vous voulez être rempli, videz-vous d’abord, rendez-vous disponible. Vous savez, ce n’est pas tout d’avoir les quatre techniques de méditation de La Voie, il s’agit de les pratiquer ensuite et pour les pratiquer de façon utile il est nécessaire d’avoir la bonne posture. Il ne s’agit pas d’une posture comme le hatha-yoga l’entend, il s’agit d’une posture intérieure.

 

 

Quand vous pratiquez la technique de la lumière, qui est une des quatre, par exemple et que vous la voyez briller sur l’écran de vos paupières closes, que devez-vous faire ? Vous devez vous soumettre ! Vous devez vous soumettre à cette lumière. Si vous n’êtes pas prêt à ça, alors à quoi bon ? Pour apprendre ne faut-il pas accepter de ne pas savoir et d’écouter ?

 

 

Le sujet qui nous intéresse est si vaste ! Infini et la durée de notre incarnation actuelle est si courte que nous n’aurons jamais le temps de tout comprendre, de tout savoir et l’existence entière se passera à regarder pousser cette plante dont la Révélation des quatre techniques a planté la graine. Il s’agit de la conscience. Alors à quoi bon l’impatience ?

 

 

 

Récolter selon nos efforts

 

 

 

S’occuper à ce « Jardinage » n’est pas une corvée ! Je vous parle de l’Observance, je vous parle de l’agya, ses quatre piliers. S’occuper de cette plante, de la conscience, c’est observer l’agya et les piliers. Vous savez ce que sont ces piliers ; le service, le satsang, la méditation et les angas. Faite entrer votre existence entre ces piliers si vous aspirez à la réalisation.

 

 

Vous récoltez toujours les fruits de vos efforts, des soins dont vous avez entouré la plante germée de la graine plantée… Si vous voulez une bonne récolte, entourez la plante de la connaissance, votre conscience, de beaucoup de soins. Le premier degré de pratique, celui de pratiquant occasionnel, donne des fruits, mais à la mesure de votre investissement, de l’amour que vous avez donné. Le deuxième degré, celui de pratiquanr assidu ayant gardé un contact régulier avec le maître, donnera plus de fruits parce que vous aurez consenti plus d’attention et le troisième degré, celui de dévot pareillement. Comme on se donne ou reçoit.

 

 

Vous pouvez donner peu, mais ne vous offusquez pas, alors, de recevoir peu ! La Grâce de l’Observance agit, sur votre existence, comme par magie, mais il ne s’agit pas d’une magie phénoménale, spectaculaire comme aime l’ego-spirituel : vous ne marcherez pas sur l’eau pas plus que vous ne léviterez ni que vous lirez dans la pensée d’autrui.

 

 

 

La magie de la Grâce

 

 

 

Cette magie est subtile et seul un esprit subtil en prendra conscience. Aiguisez vos sens intérieurs avant d’espérer voir la magie de la Grâce. Pour affûter ses sens intérieurs il faut vous tourner vers l’intérieur. L’évolution spirituelle se fait jour après jour, étape après étape et il est vain de vouloir griller les étapes. L’ego-spirituel déteste attendre. Il estime être un éveillé et mériter toute l’attention et la Grâce de Dieu. L’humilité est une vertu essentielle. Vous avez reçu la Révélation et vous êtes sur le chemin. Continuez d’y marcher inlassablement et chaque jour vous arriverez à l’étape prévue et nécessaire.

 

 

Il n’y a pas de but de La Voie à atteindre, vous l’avez déjà atteint, il vous reste à vous en apercevoir. Mais il y a d’autres buts dans l’existence, qui peuvent vous tenir mobilisé : votre dharma (devoir). Vous avez des choses à faire dans ce monde, comme d’élever vos enfants, de soigner un proche qui souffre, de gagner de l’argent pour vivre et faire vivre ceux qui dépendent de vous, d’être et de rester en bonne santé, etc. Occupez-vous d’atteindre ces buts existentiels en restant dans l’Observance et vous serez sur le bon chemin.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #yogaoriginel, #vérité, #lavoie, #spiritualité, #bonheur, #méditation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :