Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour aller sur La Voie de façon efficace, c’est-à-dire heureuse, il y a une chose à ne jamais perdre de vue : c'est la raison pour laquelle vous êtes sur cette voie, qui vous a fait aspirer à en recevoir la Révélation. Quelle est votre motivation ?

 

Satsang de sri hans Yoganand ji à propos de spiritualité et de l'essence de la vie.
Faites ce que vous voulez de votre vie, mais n'oubliez pas l'essentiel

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

Pour aller sur La Voie de façon efficace, c’est-à-dire heureuse, il y a une chose à ne jamais perdre de vue : c’est la raison pour laquelle vous êtes sur cette voie, la raison qui vous a fait aspirer à en recevoir la Révélation, à la recevoir et à observer son agya… quelle est votre motivation ? La motivation peut-être polymorphe, mais il y a une constante, un socle à cette motivation.

 

 

Vous pouvez vouloir être en paix, être heureux… vouloir vivre une vie agréable. Pour les plus mystiques, vous pouvez être motivé par la Libération des chaînes du Samsàra. Cette dernière motivation n’est pas des plus courantes en occident, si elle l’est en Inde et en Asie bouddhiste. De toute façon cette Libération ne viendrait qu’une fois mort et je ne suis pas certain que cette perspective soit très attirante pour nous. Il y a d’autres buts, chez nous, par exemple, il y a d’avoir une télévision de dernière génération, une voiture neuve, une maison, un travail, une vie affective riche et équilibrée, des enfants, etc. Mais ces buts, tout légitimes qu’ils sont, ne sont pas la raison d’être de l’existence !

 

 

 

L’Observance

 

 

 

La raison d’être générale de votre existence, quelle est-elle ? Ce que je peux vous dire c’est qu’elle est commune à tous les êtres vivants. Si l’argent est le moyen d’assouvir ses désirs, de satisfaire ses besoins, pour accomplir la raison d’être de votre vie, autrement dit la raison qui fait que vous êtes vivant, il y a un moyen. Ce moyen n’est pas l’argent, mais l’Observance.

 

 

Alors ce n’est pas ou la maison, la voiture, l’amour entre personnes ou l’accomplissement de sa raison d’être : les petits objectifs existentiels, matériels et/ou sentimentaux ne sont pas incompatibles avec la raison d’être profonde, mystique de la vie. Il ne s’agit tout simplement pas de la même chose.

 

 

Avant de chercher partout le sens spirituel de la vie, il ne serait pas idiot de le chercher plus près, par exemple en vous… mais comment ? C’est le propos de La Voie, de la pratique de ses quatre piliers. La Révélation, une fois que vous l’avez demandée et reçue, est comme une clé ou un code : vous pouvez décrypter toutes les énigmes spirituelles que l’Homme s’est posées depuis les débuts de l’humanité.

 

 

En vérité la Révélation ne suffit pas, ce qui compte, c'est ce qui vient après : la pratique des quatre piliers (agya). Avec une posture intérieure qui convient, faite de simplicité, de soif, d’humilité et de constance, vous devenez, au fur et à mesure qu’augmente la durée de votre expérience, capable de discernement. Si vous n’êtes pas sûr de votre compréhension, il y a la parole vivante, l'animateur de La Voie (guide) qui peut répondre à vos questionnements. Encore faut-il vous entretenir avec lui, poser vos questions, car il ne répond pas aux questions que vous ne lui posez pas, sinon par les satsang que chaque semaine il retranscrit et publie sur ce blog.

 

 

 

Le bien et le mal

 

 

 

« Le bien existe et son contraire aussi,

Il n'y a pas d'ombre sans soleil. »

Bhaktimàrga 1-4-30

 

 

La pratique assidue vous fait connaître le bien. Comme pour connaître l’eau, il faut la boire, s’y baigner, y plonger, pour connaître le bien, il faut s’y plonger… car le bien existe et son contraire aussi. Je ne parle pas de considérations morales, qui sont une autre chose, mais du bien qui est la force de vie. Le bien, c'est l’amour de Dieu, sa force créatrice en action, le mal, c'est ce qui vous empêche d’aller vous y plonger. Mais le mal fait partie du jeu. Quel jeu ? Le jeu de Dieu. En Inde on dit sa Lilà… rassurez-vous ; le jeu de Dieu est un jeu plein d’amour, de Grâce même si parfois il vous arrive des choses que vous n’appréciez pas.

 

 

Quand savez-vous que vous êtes dans le bien ? Quand vous êtes bien… L’esprit clair, le cœur plein d’humilité, de joie et de confiance. Vous les pratiquants, vous êtes bien quand vous êtes conscients du Saint-Nom. J’ai bien conscience que cette affirmation ne dit rien à ceux qui n’ont pas reçu la Révélation… Mais le satsang est avant tout destiné à ceux qui l’ont reçue. J’essaie de parler pour tous : chercheurs, aspirants et disciples. Chacun prendra dans le satsang la nourriture qui lui conviendra ! J’espère que votre but, c'est d’être rassemblé dans l’instant, conscient de la paix qui y est contenue. Si c’est le cas, alors La Voie est ce qu’il vous faut !

 

 

 

Les quatre piliers

de La Voie

 

 

 

Les quatre piliers de La Voie, le service, le satsang, les angas et la méditation, avec ses quatre techniques, sont faits pour atteindre cet état. Le but du service n’est pas d’être dans le service. Le but du satsang n’est pas d’avoir satsang, pas plus que le but de la méditation n’est de méditer. Ces  piliers sont le moyen d’arriver à être rassemblé dans l’instant, conscient de la paix qu’il contient. Que signifie rassemblé ? Il dit le contraire de dispersé. Quand votre conscience est concentrée, rassemblée, elle traverse le brouillard de l’illusion.

 

 

La Voie est celle de la paix, de la liberté, du repos, de Bhakti. Connaître la lignée des maîtres, les principes de l’école Sâmkhya, de la shruti, du Veda et des stades de la méditation, de dharàna à Dhyàna puis aux sept samadhi, jusqu’au nirvikalpa-samadhi ne vous fait pas connaître la paix. Ce qui vous fait connaître la paix, c'est de vous y plonger, même sans connaître sa « nomenclature » !

 

 

 

Notre but est d’être

heureux dans l’instant

conscient de Lui

 

 

 

Qui Lui ? Le Saint-Nom de Dieu. Ce qui ne disqualifie pas une réunion entre amis, un être proche que l’on peut tenir dans ses bras, des vacances au bord de la mer comme possibilités pour atteindre un certain bien-être. mais il s’agit là d’une autre dimension. Ne demandez pas à ces choses de vous donner le vrai sens de votre vie, mais ne demandez pas à l’Observance, à la pratique de vous donner le plaisir de partager, de vivre à deux, à trois, à plus encore, pourquoi pas ? !

 

 

Ne vous perdez pas dans les choses du monde. Profitez-en, pour ce qu’elles peuvent vous apporter, mais n’oubliez pas que la vraie satisfaction ne vient que de l’accomplissement de sa raison d’être.  « Cherchez premièrement le royaume et toutes ces choses vous seront données en plus. » (L’évangile de Jésus 22:32)

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #yoga, #spiritualité, #bonheur, #conscience, #vérité, #âme, #lavoie

Partager cet article

Repost0