Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand je dis qu'il y a un but à l'existence humaine, certains me rétorquent qu'à chacun son but. C'est vrai et faux à la fois : il y a un but à la vie, le même pour tous, ce qui n'empêche pas chacun d'avoir des objectifs, des buts qui lui sont propres ! Vous pouvez mener les deux en même temps, ce n'est pas incompatible.

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

Télécharger le mp3

 

 

 

Le but suprême

 

 

Quand vous recevez la Révélation, que je vous montre la technique de la lumière, que vous la voyiez bien, ou moins bien, ça débloque quelque chose en vous et ça accélère votre évolution spirituelle, l'approfondissement de votre conscience. Déjà d'être entré en résonance avec le satsang, la première fois que vous l'avez rencontré, signifie que votre âme était arrivée à une certaine évolution. Combien lisent le satsang et se disent : « C'est vrai, je vais en demander plus, poser des questions ! » et combien le font ? Chez tous les êtres vivants il y a une évolution spirituelle et plus on se rapproche de la Libération et plus cette évolution s'accélère. C'est pour cela, entre autres choses, que vous passez d'incarnation en incarnation, à travers des espèces de plus en plus évoluées et que, devenu être-humain, vous continuez d'évoluer à chaque réincarnation.

 

Quand vous êtes initié (à La Voie), votre évolution spirituelle s'accélère encore et que vous en ayez conscience ou pas, que vous pratiquiez ou pas, n'y change rien. La chose est que si vous pratiquez, si vous observez l'agya, que vous pratiquez les quatre piliers, vous êtes pris par un courant salvateur qui vous emporte et c'est agréable... Si vous ne pratiquez pas, c'est comme si vous cherchiez à nager à contre-courant, vous souffrez. Détendez-vous, laissez-vous faire, sachez que le vent de la Grâce souffle constamment, mais que si vous ne déployez pas vos voiles, vous irez moins vite. Pour déployer vos voiles, vous savez ce qu'il convient de faire.

 

 

Le but suprême n'est pas suffisant

 

 

Le mot but parle de nombreuses choses : il y a le but suprême, qui est la Libération de l'âme, mais franchement... Qui d'entre vous est motivé par la Libération ? A moins d'être Tibétain ou hindouiste, qui est véritablement motivé à se libérer des chaînes du samsàra (Le cycle des incarnations) ? C'est un concept spirituel, comme le paradis et notre esprit ne peut l'envisager de façon concrète. Ce but suprême n'est pas suffisant pour vous rendre heureux de pratiquer, heureux de vivre ! Il y a aussi le but de « Réaliser-La-Voie », alors ? Qu'est-ce que ça veut dire, réaliser La Voie ? Ça signifie que cent pour cent du temps, que vous passez éveillé, est dans l'Observance, pas forcément dans la pleine conscience de la béatitude, mais dans la pratique des piliers !

 

Ce but ne s'atteint pas ; il demande à être reconduit tout le temps ! Vous savez que vous avez « définitivement » atteint la Réalisation au moment de votre désincarnation ! C'est bien comme but, chercher à ce que chaque jour soit un peu mieux que celui qui l'a précédé, mais un moment donné, après un certain temps passé à marcher sur cette voie, vous comprenez que la Réalisation peut ne pas suffire à combler les aspirations du mental et que toutes les aspirations du mental ne sont pas à ignorer, autrement dit : que le mental a des aspirations légitimes que la simple Observance, que même la dévotion et le bonheur de Sa conscience, ne peuvent satisfaire.

 

 

Parfois vous êtes en paix et pas comblé

 

 

Parfois vous êtes dans le Saint-Nom, avec un sourire-intérieur qui vous comble l'âme et pourtant, malgré ça vous vous sentez... insatisfait, frustré sans savoir pourquoi. Il y a une raison à cela : quelque chose, en l'homme et la femme, veut plus que d'être sauvé. Ce qu'il y a, c'est que chacun a des objectifs qui lui sont propres. L'Observance est identique pour tous. Il y a un but suprême, la Libération, il y a un but intermédiaire, la Réalisation et il y a aussi des objectifs individuels qui sont... Individuels, c'est-à-dire propres à chacun. Si, à cause de l'Observance, vous niez ces objectifs individuels, vous les sous-estimez et que vous ne cherchez pas à les atteindre, alors votre mental en sera frustré, légitimement.

 

J'ai des objectifs personnels, comme de m'occuper de mes enfants, de vous, aspirants et disciples, de rester en bonne santé, épanoui pour servir. Il se trouve que j'ai plutôt des objectifs altruistes, c'est comme ça, je n'aime pas m'occuper de moi, même si j'aime que l'on s'occupe de moi. C'est la même chose pour chacun, chacune d'entre vous. Vous avez des objectifs que vous devez atteindre et ils ne sont pas obligatoirement altruistes, ni spirituels et ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas spirituels qu'il faut les ignorer, les mépriser !

 

 

La Voie n'empêche pas de vivre sa vie

 

 

L'Observance n'empêche pas de vivre ses objectifs personnels, même si, parfois, vos objectifs personnels peuvent ne pas être très favorables à l'Observance. Vous pouvez avoir un objectif professionnel, amoureux, familial ou encore associatif, culturel, etc... Le mental humain a besoin, chez certains, de se dédier à des causes altruistes, solidaires. Vous pouvez avoir des objectifs personnels et marcher sur La Voie. Vous pouvez poursuivre des objectifs existentiels d'humanité, mais que ce ne soit pas au détriment de votre pratique des piliers, de la conscience du Saint-Nom, de l'Observance.

 

C'est comme sur un PC : il y a l'antivirus qui fonctionne en fond, mais vous pouvez faire autre chose pendant que l'antivirus fonctionne. Occupez votre vie mais n'oubliez pas l'application « La Voie » qui tourne en même temps. Ne vous écartez pas, ou pas trop, ni trop longtemps du Saint-Nom. Donner d'autres justifications à votre existence est un besoin fondamental de votre mental. Vous avez besoin de savoir que votre existence n'est pas utile seulement à vous.

 

Parfois vous êtes pratiquant et pensez ne pas avoir d'utilité sociale, parce que vous n'avez pas de travail, parce que vous êtes handicapé, malade, empêché, etc. La béatitude, si elle vous apporte la paix intérieure, ne vous empêche pas d'éprouver une insatisfaction à cause de ça. Ne cherchez pas, ça vient de là, vous avez besoin d'être utile. Cherchez-bien, tout le monde peut être utile ! Allez voir les associations, Emmaüs, ATD quart-monde, la Croix-Rouge, etc. Mais si vous n'avez pas besoin de ça et que l'Observance vous comble, rassurez-vous aussi : on n'est pas obligé d'être utile ni à quelque chose ni à quelqu'un ! Pas plus qu'une femme n'est obligée d'être mère, on n'est obligé d'être social.

 

Gardez en point de mire le Saint-Nom, les quatre piliers, mais si vous désirez vous dédier socialement c'est bien aussi. Être bon, avoir de l'empathie n'aide pas à l'accomplissement spirituel, sauf si vous êtes chrétien, mais si vous êtes bon, si vous avez de l'empathie ça ne gêne pas. « Le disciple a l'agya, son respect est Dharma, le Dharma est agya » (Bhaktimàrga 1-5-11)

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #bonté, #lavoie, #spiritualité, #méditation, #bonheur, #but

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :