Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce satsang explicite ce que doit-être la détermination du pratiquant de La Voie. On parle d'acceptation, de lâcher-prise alors ? Cette détermination, qu'elle est-elle ? Quelle est son origine ? Les réponses sont données dans ce satsang. 

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la constance dans l'Observance.
Ayez de la constance, soyez têtu dans l'observance des piliers afin de toujours rester debout

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

La détermination est une belle chose, sur La Voie comme ailleurs, mais de quelle détermination s'agit-il ? D'où vient-elle ? Son origine est-elle dans le mental inspiré par la vanité, les concepts, le faux-ego ? Vient-elle du plus profond, de l'âme ? Et, puis à quoi faut-il être déterminé, sur La Voie ? Une bonne détermination est celle de lâcher-prise. Ce lâcher-prise qui n'est pas le découragement, l'abandon de toute volonté de faire. Que ceux, celles qui ont de l'entendement entendent. Cette détermination est le tuteur de la motivation. Comment se manifeste cette détermination, pratiquement ?

 

 

 

La constance

 

 

 

La constance de l'Observance est un signe de détermination. Rester dans l'agya, dans la pratique de ses piliers autant que possible est La Voie. Déterminé vous revenez au Saint-Nom (Les initiés savent ce que ça veut dire) à chaque fois que vous vous rendez compte que vous n'y êtes pas. Vous y revenez sans discuter, sans délai, sans même chercher à comprendre pourquoi vous n'y étiez plus. C'est ça la détermination, une espèce d'élastique qui vous ramène au Saint-Nom dès qu'il est trop tendu.

 

 

Vous savez que la détermination est la constance, mais elle est faite de quoi ? De plusieurs choses ; de soif, du constat que sans Lui nous sommes perdus, sans conscience ni raison de vivre. Quand vous constatez que lorsque vous êtes depuis trop longtemps hors de la conscience du Saint-Nom, vous n'êtes pas bien vous y revenez. Il se passe souvent qu'en plongeant en soi, pour y trouver la paix, on soulève le limon du fond et qu'il s'élève un instant nous aveuglant. La paix n'a pas disparu, simplement on ne la voit plus... Il faut rester calme un moment et le limon se redépose sans coup férir, alors on y voit plus clair.

 

 

 

Ne plus céder

 

 

 

C'est étrange, non ? Vous le savez tout ça et pourtant il faut le dire et le redire régulièrement parce que ce qui est vrai n'entre pas dans une tête fausse et le faux-ego est une tête fausse. Il retient ce qui est mauvais, délétère, faux, mais le juste, le simple, le vrai, le bon il faut le répéter et le répéter encore. Le moyen de ne plus céder à sa bêtise ? De ne plus vous laisser entraîner par son inertie ? C'est simple et je vous l'ai déjà dit souvent : ne lui prêtez pas attention, ne l'écoutez pas. Vous êtes vivant alors vivez.

 

 

L'Observance n'est pas un obstacle à la vie, c'est la vie en conscience. Évidemment, si vous avez déjà du mal à vous brosser les dents, vous aurez du mal à vous asseoir en méditation, à lire du satsang deux ou trois fois par semaine et à garder, chaque fois que possible, votre attention sur le Saint-Nom... Mais, vous allez souffrir et est-ce que c'est de ça dont vous avez envie, besoin ? Ne travaillez pas à régler vos soucis pour pratiquer ensuite... « Cherchez d’abord le Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît ». (Matthieu 3:33)

 

 

 

Je vous ai parlé de ce Royaume dont Jésus affirmait qu'il était à l'intérieur : « Si ceux qui vous guident vous disent voici, le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront ; s’ils vous disent qu’il est dans la mer, alors les poissons vous devanceront. Le Royaume, il est le dedans et il est le dehors de vous ». (Thomas logion 3). Il est dans Le Un, en dedans, et dans le multiple, en dehors. Le multiple, vous y allez suffisamment comme ça, sans qu'il soit besoin de vous y inciter, mais pour ce qui est du dedans apparemment, ce n'est pas simple. C'est la raison du satsang ; vous dire et vous répéter d'aller en dedans. Il y a l'Observance de l'agya et il y a votre devoir : « Satisfaire tes besoins est un devoir sacré. » (Bhaktimàrga 1-4-17)

 

 

Ça se fait dans le service. Faites ce que vous avez à faire comme vous devez le faire et quand vous le devez. C'est le dharma selon La Voie, d'assumer ses responsabilités, conjointement vis-à-vis de ceux qui dépendent de nous et pour nous-même. Ajoutez la conscience, l'attention portée au Saint-Nom, c'est-à-dire à la technique de méditation du même nom et la volonté de faire tout le mieux possible et vous avez le service !

 

 

 

Une bonne posture

 

 

 

Il reste la méditation et le satsang. Pour le satsang vous avez le blog ''Compagnie des sages'', pour ce qui est de la méditation, vous avez les quatre techniques que je vous ai révélées. Si vous avez un doute, à propos de la façon de les pratiquer, vous pouvez me demander une révision.

 

 

L'harmonie du Royaume, du Saint-Nom est en vous, allez le constater. Comment ? En méditant, mais il ne suffit pas de pratiquer les techniques, il faut avoir la bonne posture intérieure. C'est le plus compliqué, si j'en crois ce que vivent certains disciples... Un photographe animalier peut avoir toutes les connaissances nécessaires à son métier, du matériel, s'il n'a pas la bonne posture, il ne prendra jamais aucune photo. Un exemple ? Il ne faut pas qu'il fume, ni qu'il écoute de la musique sur un « sound-system » !

 

 

Il n'y a qu'un centre à l'univers, comme il n'y a qu'un instant présent et c'est le Royaume, satçitananda. Son Roi est L'Un et Sa Grâce maintient tout en vie de la bonne façon pour l'accomplissement parfait du dessein de Dieu. Vous avez reçu la Révélation qu'il faut pour vous en rendre compte ; il vous reste à observer l'agya, à pratiquer ses quatre piliers. Vous le faites déjà ? Continuez : le but est le chemin, le chemin est le but. « Rendez-vous au tas de sable », comme on disait à une époque.


 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #constance, #méditation, #yogaoriginel, #lavoie, #spiritualité, #bonheur
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :