Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le mental n'a pas conscience du Saint-Nom. C'est le « soi » profond, l'âme qui a conscience du Saint-Nom. Pour ça, l'âme ne doit pas s'identifier au mental, à ses émotions, à ses pensées. Pour ne pas s'identifier au mental, l'âme doit prendre un peu de recul, vis-à-vis du mental.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, satsang, le contrôle du mental.
L'âme peut contrôler le mental et les sens, c'est ce que symbolise l'image de krishna sur le char

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

Sur le blog « lavoie.eu », j'ai publié un texte : « La clé ultime ». Une clé, c'est un moyen, pas le but. Le « non-agir » (voir le Tao-Te-King) c'est le service (un des quatre piliers de la sadhana). Krishna, dans la Bhagavad-Gîtâ (Le chant de l'éveillé), dit : « Service de dévotion » et : « Abandon du fruit de ses actes ». Ce « non-agir », le service, c'est une clé, mais ce n'est pas le but. Pour qu'une clé soit utile, il est besoin d'une porte, avec une serrure.

 

 

Alors le but ? On le connaît, le but ! Pour nous, c'est la Réalisation. La Réalisation porte d'autres noms. Dans le « Yogasûtra », de Patanjali, la Réalisation passe par le samyama, la maîtrise. La maîtrise de quoi ? De ses émotions, de ses désirs, de ses pensées. Qu'est-ce que le service ? C'est la maîtrise par la pratique du « Saint-Nom ». Ce contrôle s'exerce sur le mental. Il reste en liberté surveillée... surveillé par qui ? Par l'âme, c'est-à-dire nous. Dans la méditation (un autre des quatre piliers), samyama regroupe dharana, dhyana et samadhi.

 

 

 

Exercer le contrôle

 

 

 

On ne contrôle pas notre destinée, la Grâce, mais on contrôle nos actes, leur motivation. En maîtrisant nos émotions, nos désirs et nos pulsions, on contrôle nos actes. Pour peu que l'on suive les préceptes des angas (un autre des quatre piliers), la Grâce et sa Guidance règnent sur notre existence. Ce contrôle, cette maîtrise n'est pas le but, non plus. C'est un moyen pour arriver au but.

 

 

Le but, la Réalisation, c'est le contrôle, mais continu. Je veux dire qu'à partir du moment où tu maîtrises tout le temps, du lever au coucher, ton mental, tu as réalisé. Autrement dit : à partir du moment où tu pratiques le « Saint-Nom » (la technique), tout le temps, du lever au coucher, tu as réalisé. Attention, tout de même ; si tu cesses de pratiquer le « Saint-Nom », tu n'es plus réalisé.

 

 

La Réalisation, c'est tout le temps et ça, on le sait à la fin. Mais, la Réalisation, c'est le but de l'Observance (la pratique), pas de l'incarnation. Le but de la vie, c'est de revenir à notre milieu d'origine, en toute liberté et conscience comme le fils prodigue de la Bible est revenu chez son père.

 

 

 

Le Royaume

 

 

 

Quel est notre milieu d'origine ? C'est ce que Jésus nommait le « Royaume »... Vous savez ce Royaume qui, selon Jésus, est à l'intérieur et à l'extérieur de nous ! Lao-Tseu disait « Tao », d'autres disent « Satçitananda ». Satçitananda est une expression qui signifie « parfaite (sat) conscience (çita) de la béatitude (ananda) ». Il en est qui disent « Dieu » mais Dieu et son Royaume ne font qu'un, c'est l'Unité, le Tout, le Tao. Le Saint-Nom, c'est son harmonie en action, le « Te » du « Tao-Te-King. Les chrétiens parlent de la Parole, du Verbe, du Saint-Esprit.

 

 

Le mental n'a pas conscience du Saint-Nom. C'est nous, le « soi » profond, c'est-à-dire l'âme qui a conscience du Saint-Nom, donc pour avoir conscience du Saint-Nom l'âme ne doit pas s'identifier au mental, à ses émotions, à ses pensées. Pour ne pas s'identifier au mental, l'âme doit prendre un peu de recul, vis-à-vis du mental. C'est à ça que sert l'Observance des quatre piliers, le samyama.

 

 

Si vous maîtrisez le mental, c'est que vous n'êtes pas le mental. Le dresseur d'éléphant n'est pas l'éléphant ! Chaque fois que tu arrives à contrôler le mental, par l'attention portée sur le Saint-Nom (les initiés savent de quoi je parle), tu es l'âme ; tu as conscience de l'être. Alors tu vis en toute conscience. La vie est courte, autant la vivre en toute conscience, non ?

 

 

 

Les moyens

 

 

 

Il y a divers moyens de garder le contrôle sur le mental. Si tu n'arrives pas à rester « dans le Saint-Nom », c'est-à-dire dans la pratique de la technique du même nom, tu as au moins les pauses Saint-Nom. Cinq fois par jour, tu t'assieds, tu fermes les yeux et tu pratiques la technique du Saint-Nom avec toute ton attention, durant quelques dizaines de secondes. Ainsi, tu redresses ta trajectoire pour aller vers la méditation du soir.

 

 

On parle de la « solitude du chef » en disant qu'un chef ne peut pas être trop familier avec ses subordonnés, pour les commander. S'il déroge à ce précepte, il ne se fait plus obéir. C'est la même chose pour nous, c'est-à-dire l'âme, avec le mental et ses émotions, ses pensées, ses concepts et ses désirs. Vous devez toujours garder un peu de distance vis-à-vis des pensées, des émotions, du désir, des concepts et autres partis pris.

 

 

Soyez le chef de votre corps et de votre mental, rendez-vous compte que vous êtes, fondamentalement l'âme. Durant l'incarnation, vous êtes le corps, aussi et le mental. Le mental est le fruit du cerveau et le cerveau est le corps. L'âme, alors, qu'est-ce que c'est ? Quelles sont ses manifestations ? Pour le savoir, avec certitude, il est besoin de méditer, de méditer profondément, c'est-à-dire d'atteindre au moins dhyana. Pour ce faire ça nécessite de bonnes techniques de méditation, avec un, ou des objets de méditation intérieurs. La Voie vous enseigne quatre techniques de méditation de cette sorte. Pour les connaître, vous devez demander à recevoir la Révélation. La Révélation de quoi ? Des techniques !

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #spiritualité, #lavoie, #mental, #contrôle, #samyama, #méditation, #âme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :