Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

English below. Les mentalités changent, mais la nature humaine ne change pas. Elle est toujours composée des trois gunas, sattva, rajas et tamas. Ce qui change, c'est la perception que l'on a de la réalité, de l'illusion, mais la réalité ne dépend pas de votre vision (voir Prakriti, maya ou illusion et Purusha, réalité).

Satsang de sri hans Yoganand ji sur La Voie, la spiritualité, la réalité et l'illusion ou maya.
Voulez vous être attaché à ce qui dure, qui est constant ou à ce qui change, qui est illusion ?

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

English below

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Le monde n'existe pas depuis 2022 ans. Pour les musulmans, nous sommes en 1444. Le monde n'existe pas depuis 1444 ans, il existait avant. La pratique de La Voie existe depuis plus de 2000 ans.

 

Il y a 8000 ans, existait une civilisation évoluée (harappéenne), de grandes villes bien organisées, avec des systèmes d'égouts, d'adduction d'eau, avant l'invention de l'écriture. On parle donc de préhistoire, du néolithique supérieur. Dans cette civilisation qui allait du bas du plateau iranien au fleuve Sarasvati, aujourd'hui disparu, on pratiquait déjà La Voie, à en croire les artefacts retrouvés.

 

 

Ce qui change

 

 

Tout change sans cesse, dans le monde. Peut-être qu'à l'échelle de temps humaine, on peut croire que les choses durent, mais qu'est-ce que l'échelle de temps humaine ? Cent ans, tout au plus. Il y a deux vies d'hommes, en 1822, Napoléon Bonaparte était décédé, à Saint-Hélène depuis un an et le roi Louis XVIII régnait, c'était la restauration. Le poète Charles Baudelaire était âgé d'un an.

 

Comme vous le voyez, il s'en est passé des choses en deux vies d'hommes ! Depuis peu de temps, voyez ce qu'il s'est déjà passé. Je suis né en 1956, soit un peu plus de dix ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale et le monde que j'ai connu a disparu, en tout cas le monde éphémère.

 

Aujourd'hui c'est le wokisme, l'immigration, l'identité, de genre, la violence, la Covid, la guerre en Ukraine, le changement climatique, la dictature morale du faible (homosexuels, femmes, minorités, migrants, enfants) sur le fort, contre toute logique et contre la nature, où la domination est toujours exercée par le fort. Le fort, aujourd'hui, s'excuse d'être fort.

 

Hier, j'étais jeune, baba cool, fumeur de haschich, puis disciples d'ashram en Inde, ouvrier vigneron itinérant, à mon retour des Indes, forestier durant des années, puis enseignant, que suis-je aujourd'hui ?

 

Je suis un boomer cisgenre, retraité, vivant en zone rurale, classé d’extrême droite, par la jeunesse woke d'extrême gauche urbaine, parce que j'aime mon pays et que je crois qu'un homme est un homme et une femme, une femme, même si je sais que tout n'est pas toujours aussi simple. En vérité, je suis bien plus que ça, mais qui le sait ?

 

 

Ce qui ne change pas

 

 

Depuis toujours, il existe des personnes qui aiment ce que l'on ne peut nommer, que Lao-Tseu a baptisé « Tao » (La Voie), que d'autres nomment l'Un ou le Tout, Dieu. Il existe une pratique qui permet de s'en approcher, de trouver en soi l'expression permanente de sa Grâce et de la fréquenter.

 

Les changements du monde, de la mentalité des gens ne changent rien à cette vérité, mais combien s'intéressent à cela ? Lao-Tseu disait à ce propos : « Mon enseignement est facile à comprendre et à pratiquer. Pourtant, peu cherchent à le comprendre et à le pratiquer. Mon enseignement a de profondes racines, mes actes ont une règle ancienne. Les Hommes ne les comprennent pas, c'est pour cela qu'ils m'ignorent. Rares sont ceux qui m'entendent et privilégiés sont ceux qui me suivent. Le sage, sous son apparence banale, cache un véritable trésor, un trésor de Jade. » (Tao-Te-King, livre deux, phrase 70)

 

Le goût, le parfum de la vérité universelle, de cette voie, de la béatitude, tout cela n'a pas changé et ne changera pas en suivant les changements du monde. La pratique de La Voie est la même aujourd'hui qu'il y a 8 000 ans.

 

Les mentalités changent, mais la nature humaine ne change pas. Elle est toujours composée des trois gunas, sattva, rajas et tamas. Ce qui change, c'est la perception que l'on a de la réalité, de l'illusion, mais la réalité ne dépend pas de votre vision (voir Prakriti, maya ou illusion et Purusha, réalité).

 

« Le Tao, l'univers, la Terre et l'Homme sont les quatre grandes puissances. L'Homme se réfère à la Terre, la Terre à l'univers, l'Univers au Tao et le Tao ne se base que sur le Tao. » (Tao-Te-King, extrait de livre un, phrase 25)

 

 

Pour ce qui vous concerne, voulez-vous attacher votre conscience à ce qui change, à l'illusion ou à ce qui est stable, vrai, la réalité ? En vérité, ce n'est pas parce que je suis né en 1956, que je suis un homme et que j'aime mon pays que je suis un boomer cisgenre facho. En vérité, je suis l'âme et elle n'a pas changé depuis le tout début de ma vie.

 

 

Notre vrai soi

 

 

Nous ne sommes pas notre sexe, notre genre, notre nationalité, notre âge, ni la couleur de notre peau ; nous sommes l'âme, et l'âme n'a pas de sexe, ni d'âge, comme les anges ! Ceux qui ne voient pas les choses ainsi, qui se battent pour des questions de sexe, de genre, d'âge, de couleur de peau, sont les habitants de l'illusion ou maya.

 

Quand je suis en conscience du « Saint-Nom », que Lao-Tseu nommait : « la vertu du Tao », je vis la même chose que je vivais en 1960 ; quand enfant, je vivais en nourrice, près de Montauban, chez des agriculteurs et que je rêvassais, assis au pied d'un arbre, avec les chiens tout autours.

 

Quand je suis en conscience du « Saint-Nom », je vis la même chose que ce que je vivais, en Inde, quand j'habitais dans un ashram, après avoir reçu la Révélation de La Voie et je vis la même chose que ce que je vivais en 1978, à Lyon, sur les pentes de la croix-rousse, quand j'avais 22 ans, que j'étais éperdument amoureux de Lucie et que je pratiquais assidûment les piliers de La Voie (agya).

 

Aujourd'hui, j'ai 67 ans, je vis avec sourire intérieur, alias Laurence, dans les landes de Gascogne et je vis la même chose, en conscience du Saint-Nom, d'extrême droite, facho ou non. Il y a la réalité et l'illusion. La réalité, c'est ce que l'on vit en conscience du Saint-Nom. L'illusion ou maya, c'est ce que l'on vit quand on est sous la coupe d'un mental hors de contrôle, sous la coupe de son avatar, le faux-ego.

 

Je ne partagerais pas les gens en fachos et progressistes, mais en vivant la réalité ou vivant la confusion de l'illusion. Vous, où êtes-vous ?

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

 

Reality or illusion

 

 

The world has not existed for 2022 years. For Muslims, we are in 1444. The world has not existed for 1444 years. The practice of The Path has existed for over 2000 years.


8,000 years ago, there existed an advanced civilization (Harappean), large cities well organized, with sewage systems, water supply, before the invention of writing. So we are talking about prehistory, the upper Neolithic. In this civilization that went from the bottom of the Iranian plateau to the now extinct Sarasvati River, one was already practicing The Path, according to the found artifacts.

 

 

What changes

 

 

Everything in the world keeps changing. Maybe on the human time scale, you can believe that things last, but what is the human time scale? A hundred years at the most. Two men’s lives ago, in 1822, Napoleon Bonaparte had died in Saint-Hélène for a year and King Louis XVIII reigned, it was the restoration. The poet Charles Baudelaire was one year old.


As you can see, things have happened in two men’s lives! For a short time, see what has already happened. I was born in 1956, a little over ten years after the end of the Second World War, and the world I knew has disappeared, at least the ephemeral world.


Today it is wokism, immigration, identity, gender, violence, Covid, war in Ukraine, climate change, the moral dictatorship of the weak (homosexuals, women, minorities, migrants, children) on the strong, against all logic and against nature, where domination is always exercised by the strong. The fort today apologizes for being strong.


Yesterday, I was young, cool baba, hashish smoker, then ashram disciples in India, itinerant winemaker worker, on my return from India, forester for years, then teacher, what am I today?


I am a cisgender boomer, retired, living in a rural area, ranked far right, by the awaken youth of the extreme urban left, because I love my country and I believe that a man is a man and a woman, even though I know that everything is not always so simple. The truth is, I’m more than that, but who knows?

 

 

What doesn’t change

 

 

There have always been people who love what cannot be called, whom Lao-Tzu baptized "Dao" (The Path), whom others call the One. There is a practice which makes it possible to approach it, to find in oneself the permanent expression of his Grace and to frequent it.


Changes in the world, changes in people’s mentality do not change this truth, but how many are interested in it? Lao-Tzu said : " my teaching is easy to understand and practice. Yet few seek to understand and practice it. My teaching has deep roots, my actions have an ancient rule. Men do not understand them, that is why they ignore me. Few hear me and privileged are those who follow me. The sage, in his banal appearance, hides a real treasure, a treasure of Jade." (Dao-De-Jing, book two, sentence 70)


The taste, the fragrance of universal truth, of this way, of bliss, all this has not changed and will not change as the world changes. The practice of The Path is the same today as it was 8,000 years ago.


Mentalities change, but human nature does not change. It is always composed of three gunas, sattva, rajas and tamas. What changes is our perception of reality, of illusion, but reality does not depend on your vision (see Prakriti, maya or illusion and Purusha, reality).


The Dao, the universe, the Earth and Man are the four great powers. Man refers to the Earth, the Earth to the universe, the Universe to the Dao and the Dao is based only on the Dao." (Dao-De-Jing, excerpt from book one, sentence 25)

 

As far as you are concerned, do you want to attach your consciousness to what is changing, to illusion or to what is stable, true, reality? The truth is that just because I was born in 1956, I’m a man and I love my country, doesn’t mean I’m a fascist cisgender boomer. In truth, I am the soul and it has not changed since the very beginning of my life.

 

 

Our true self

 

 

We are not our sex, our gender, our nationality, our age, or the color of our skin; we are the soul, and the soul has no sex or age, like angels! Those who do not see things this way, who fight for issues of sex, gender, age, skin color, are the inhabitants of illusion or maya.


When I was conscious of the "Holy-Name", which Lao-Tzu called "the virtue of the Dao", I saw the same thing I lived in 1960; when I was a child, I lived as a nurse, near Montauban, among farmers and I dreamed, sitting at the foot of a tree, with the dogs all around.


When I was conscious of the "Holy-Name", I saw the same thing that I was experiencing in India, when I was living in an ashram, after receiving the Revelation of The Path, and I saw the same thing that I was experiencing in 1978, in Lyons, on the slopes of "La croix rousse", when I was 22 years old, that I was madly in love with Lucy and that I practiced assiduously the pillars of The Path (agya).


Today, I am 67 years old, I live with an inner smile, aka Laurence, in the moors of Gascogne and I live the same thing, in Holy-Name consciousness, far right, facho or not. There is reality and illusion. Reality is what we live in the consciousness of the Holy-Name. The illusion or maya is what we experience when we are under the control of a mind out of control, under the control of its avatar, the false ego.


I would not share people in fachos and progressives, but by living reality or living the confusion of illusion. Where are you?

 

 

 

 

 

This satsang may help you in your spiritual research, I hope, but I must say this: it was said at the house where I live, recorded and then transcribed for the initiates who received the Revelation. The full 'benefit' of this satsang can only be achieved if you have had this Revelation and practice the four pillars. For more information, contact lavoie.eu@gmail.com

 

Tag(s) : #satsang, #La Voie, #spiritualité, #spirituality, #HansYoganand, #SaintNom, #vérité, #illusion, #réalité, #yoga
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :