Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

English below. En méditation, la posture est importante, encore faut-il s'entendre sur ce qu'est cette posture. Les tenants du hatha-yoga parlent de 84 postures, ou plutôt d'asanas. Ce mot sanskrit signifie : « fait de s’asseoir ». Alors, pourquoi 84 façons de s'asseoir différentes ?

Satsang de sri hans Yoganand ju sur la spiritualité, La Voie, la méditation, le yoga et les asanas.
La vraie posture de méditation est une posture intérieure

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

English below

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

En méditation, la posture est importante, encore faut-il s'entendre sur ce qu'est cette posture. Les tenants du hatha-yoga parlent de 84 postures, ou plutôt d'asanas. Ce mot sanskrit signifie : « fait de s’asseoir ». Alors, pourquoi 84 façons de s'asseoir différentes ?

 

Les yogis se prévalent souvent d'un ancien livre ; le Yogasûtra, de Patanjali, pourtant, cet ouvrage ne parle d'asana qu'une fois, dans le sûtra 29 du livre 2 : « Yama-niyamàsana prànàyàma pratyàhàra dhàranà dhyàna samàdhayo'stàv angàni. Ces étapes sont Yama : le respect de ses devoirs vis-à-vis des autres et de soi-même, Niyama : l'autodiscipline, Asana : avoir une posture stable et confortable en méditation, Prànàyàma : garder son attention posée sur la respiration, Pratyàhàra : placer ses sens en état de perception atténuée, Dhàranà : garder son attention sur un seul point et ne pas bouger, Dhyàna : méditation profonde et pour finir le samadhi, entrer en contemplation et se fondre dans la béatitude. » (Yogasûtra, 2:29)

 

 

Asana

 

 

Le yogasûtra dit que l'asana, donc la « position assise » correcte, doit être sûre et confortable afin de pouvoir être tenue longtemps sans que notre esprit soit dérangé par des douleurs du corps, un inconfort. Ce n'est pas la posture le sujet de la méditation, mais la technique, celle qu'un maître nous a enseignée.

 

Alors ? Qu'est-ce que la posture de méditation dont je veux vous parler ? Première chose, c'est que cette posture est une posture intérieure, un état d'esprit. Il est impossible de le dire en un mot, aussi je vous donne une liste de mots qui parlent de cette posture intérieure : soif, simplicité, dévotion, détachement, humilité, détermination, constance, confiance (foi).

 

 

Techniques

 

 

Il y a aussi, pour ce qui concerne La Voie, les quatre techniques de méditation. Elles sont révélées, à qui le demande. Il s'agit de les pratiquer comme on nous l'a montré lors la Révélation. En cas de doutes, on peut demander une révision.

 

Ces techniques sont très précises, difficiles d'en faire à sa tête. Encore faut-il ne pas broder ni se fier à ce que nos concepts nous disent, on pratique les techniques comme on nous les a montrées.

 

Pour la technique du Saint-Nom, par exemple, on voit sa précision quand, durant la journée (je parle du service, pas de la méditation formelle), on entend bien ses deux sons et qu'il est facile de les écouter. Pourtant, ce n'est pas toujours aussi facile, souvent, on est absorbé par les stimuli du monde et par ce que l'on fait, et l'on oublie de la pratiquer.

 

Alors, on peut cesser toute activité, de temps en temps, pour s'asseoir et fermer les yeux, méditer profondément quelques secondes. C'est une pause Saint-Nom. On peut aussi faire ça avant de manger, d'écrire, de faire la vaisselle, de démarrer sa voiture, etc. Ainsi, notre journée sera émaillée de moments de recentrage et il sera plus facile d'aborder la méditation du soir.

 

 

Le Saint-Nom

 

 

Les sons du Saint-Nom, on ne les prononce pas, ils se prononcent seuls et quand on les écoute attentivement, on voit que l'âme remonte à la surface de notre conscience. Parfois, j'ai l'impression que le son du Saint-Nom commence en dehors de moi et se termine en dehors aussi. Jésus le disait, que le Royaume était en dedans et en dehors de nous (Thomas, 3)

 

La technique du Saint-Nom n'a rien à voir avec le pranayama tel qu'il est enseigné et pratiqué. On ne cherche pas à discipliner le souffle, juste, on se laisse aller à lui, avec la façon qui nous a été montrée. Le pranayama est une déformation de la technique d'origine. Ce n'est pas inintéressant, on peut même pratiquer le pranayama, en plus de la technique du Saint-Nom, comme on peut pratiquer les asanas du hatha-yoga, tout en pratiquant la sadhana de La Voie. Ce n'est pas incompatible.

 

Les deux sons du Saint-Nom sont différents, l'un est « ouvert », l'autre « fermé », l'un est grave, l'autre aigu. Quand vous entendez ces deux sons et que vous identifiez leur différence, vous méditez. C'est aussi simple que ça. Pour ce qui est de la méditation formelle, c'est pareil, à ceci près que vous devez rester immobile, parfaitement immobile.

 

 

Restez immobile

 

 

Le fait de ne pas bouger, même le petit doigt, fait partie de la méditation. C'est pour cette raison que la posture, ou asana, doit être sûre et confortable. Souvent, c'est celle du lotus ou du demi lotus, quand on peut, assis sur un zafu (coussin de méditation) et le zafu sur un zafuton (petit futon).

 

La technique du nectar aide dans la pratique du Saint-Nom, elle offre certaines résonances aux deux sons, qui permet de mieux l'entendre et, donc, de mieux se concentrer. Pour la technique de la lumière et de la musique, un barragane sera bien, sinon, utilisez vos genoux, appuyé contre le mur, un coussin dans le creux des reins. Vous pouvez aussi vous asseoir sur une chaise et poser vos coudes sur une table, pour mettre vos mains au niveau du visage et faire les techniques.

 

La posture la plus importante est la posture morale, mentale : il faut avoir très soif de vérité, de lumière, de paix. Sans concupiscence pour l'Unité du Tout, pour son Saint-Nom et autres manifestations intérieures, il nous sera difficile de méditer. La méditation n'est pas une corvée, elle est un plaisir et qui ne consomme ni électricité, ni carburant, ni abonnement.

 

L'effet de la méditation formelle, souvent, ne se réalise pas durant la méditation, son effet se manifeste le lendemain : vous passez une journée remplie de sens, de lumière, d'un sentiment d'être la bonne personne, au bon endroit, faisant la bonne chose. La vie avec La Voie, c'est la vie comme il a été prévu qu'on la vive. Pour l'expérimenter, vous avez à observer les quatre piliers de l'agya.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

 

Posture and Meditation

 

 

In meditation, posture is important, but we must agree on what this posture is. Hatha-yoga advocates speak of 84 poses, or asanas. This Sanskrit word means “sitting down”. So why 84 different ways of sitting?


Yogis often take advantage of an ancient book; the Yogasûtra, by Patanjali, yet this book speaks of asana only once, in Book 2, Sutra 29: « Yama-niyamàsana prànàyàma pratyàhàra dhàranà dhyàna samàdhayo'stàv angàni. These stages are Yama: the respect of one’s duties towards others and oneself, Niyama: self-discipline, Asana: having a stable and comfortable posture in meditation, Prànàyàma: keeping one’s attention focused on breathing, Pratyàhàra: placing your senses in a state of attenuated perception, Dhàranà: keeping your attention on one point and not moving, Dhyàna: deep meditation and finally samadhi, entering into contemplation and blending in bliss.” (Yogasûtra, 2:29)

 

 

Asana

 

 

The yogasûtra says that the asana, therefore the correct «sitting position», must be safe and comfortable so that it can be held long without our mind being disturbed by body pain, discomfort. It is not the posture that is the subject of meditation, but the technique that a teacher taught us.


So? What is the meditation posture I want to talk about? The first thing is that this posture is an inner posture, a state of mind. It is impossible to say in a word, so I give you a list of words that speak of this inner posture: thirst, simplicity, devotion, detachment, humility, determination, constancy, trust (faith).

 

 

Techniques

 

 

There are also, with regard to The Path, the four techniques of meditation. They are revealed, to whom it is requested. It is a matter of practicing them as we were shown at the Revelation. In case of doubt, we can request a revision.


These techniques are very precise, difficult to do on his own. But we must not embroider or rely on what our concepts tell us, we practice the techniques as we have been shown.


For the technique of the Holy-Name, for example, one sees its precision when, during the day (I speak of service, not of formal meditation), one hears its two sounds well and it is easy to listen to them. However, it is not always as easy, often we are absorbed by the stimuli of the world and by what we do, and we forget to practice it.


Then we can stop all activity from time to time, to sit and close our eyes, meditate deeply for a few seconds. It’s a Holy-Name break. We can also do this before eating, writing, washing dishes, starting our car, etc. Thus, our day will be interspersed with moments of refocusing and it will be easier to approach the evening meditation.

 

 

The Holy-Name

 

 

The sounds of the Holy-Name are not pronounced, they are pronounced alone and when we listen to them carefully, we see that the soul rises to the surface of our consciousness. Sometimes I feel like the sound of the Holy-Name starts outside me and ends outside too. Jesus said that the Kingdom was inside and outside us (Thomas, 3)


The technique of the Holy-Name has nothing to do with pranayama as it is taught and practiced. We don’t try to discipline the breath, just let it go, with the way we were shown. Pranayama is a distortion of the original technique. It is not uninteresting, one can even practice pranayama, in addition to the technique of the Holy-Name, as one can practice the asanas of hatha yoga, while practicing the sadhana of The Path. It is not incompatible.


The two sounds of the Holy-Name are different, one is «open», the other «closed», one is serious, the other acute. When you hear these two sounds and you identify their difference, you meditate. It’s as simple as that. As for formal meditation, it’s the same thing, except that you have to stay still, perfectly still.

 

 

Stay still

 

 

Not moving, even the little finger, is part of meditation. This is why the posture, or asana, must be safe and comfortable. Often it is the lotus or the half lotus, when you can sit on a zafu (meditation cushion) and the zafu on a zafuton (small futon).


The technique of nectar helps in the practice of the Holy-Name, it offers certain resonances to the two sounds, which allows to hear it better and, therefore, to concentrate better. For the technique of light and music, a barragane will be good, otherwise, use your knees, leaning against the wall, a cushion in the hollow of the kidneys. You can also sit on a chair and put your elbows on a table, to put your hands on the face and do the techniques.


The most important posture is the moral, mental posture: one must be very thirsty for truth, light, peace. Without concupiscence for the Unity of the Whole, for its Holy-Name and other inner manifestations, it will be difficult for us to meditate. Meditation is not a chore, it is a pleasure and does not consume electricity, fuel or subscription.


The effect of formal meditation is often not realized during meditation, its effect is manifested the next day: you spend a day filled with meaning, light, a feeling of being the right person, in the right place, doing the right thing. Life with The path is life as it was intended to be lived. To experience it, you have to observe the four pillars of the agya.

 

 

 

 

 

This satsang may help you in your spiritual research, I hope, but I must say this: it was said at the house where I live, recorded and then transcribed for the initiates who received the Revelation. The full 'benefit' of this satsang can only be achieved if you have had this Revelation and practice the four pillars. For more information, contact lavoie.eu@gmail.com

 

Tag(s) : #LaVoie, #spiritualité, #spirituality, #satsang, #yoga, #méditation, #asana, #HansYoganand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :