Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un maître spirituel est une personne d'expérience qui donne des conseils. Les écouterez-vous ? Ou bien ferez-vous comme bon vous semble ? Vous êtes libre d'écouter les conseils du maître ou de ne pas les écouter, mais est-ce une bonne chose ? La liberté est-elle le summum de la vie ?

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

Jeune, on a de nombreux projets et on dépense beaucoup d'énergie dans leur réalisation. Tout est nouveau et on fait ses expériences, sans écouter les mises en garde, les conseils des parents, qui ont été jeunes aussi.

 

 

C'est comme si, à la naissance, on avait une certaine dose d'énergie, comme une batterie, que l'on utilisait tout au long de sa vie. Plus on en dépense dans sa jeunesse, moins il en reste pour ses vieux jours. Plus on a une vie rangée, raisonnable, dès le début, plus la vie dure et plus il nous reste d'énergie pour la vieillesse.

 

 

Si on mettait le dixième de cette énergie à réaliser La Voie, au lieu de la mettre dans les erreurs, le sexe, la drogue, les voyages, les enfants, le travail, on réaliserait le propos de la vie et on connaîtrait intimement la béatitude de l'harmonie fondamentale.

 

 

En Inde, ils coupent la vie en trois ; la jeunesse, l'âge adulte et la vieillesse, temps de la spiritualité. C'est comme ces personnes âgées, souvent des femmes, qui attendent, tôt le matin, que les portes de l'église s'ouvrent.

 

 

 

La spiritualité

 

 

 

Il est possible de pratiquer La Voie, une spiritualité authentique*, jeune et tout au long de sa vie. La spiritualité, en vérité, n'est pas une religion et le temps de sa vie devrait être consacré, entre autres choses, à réaliser le propos de notre existence.

 

* Une spiritualité authentique est une pratique qui ne laisse aucun de vos concepts debout et s'attelle à laisser mourir le vieil homme, en vous, pour que vous retrouviez la conscience de l'âme.

 

 

Il est assez normal d'avoir un travail, une vocation, même une famille et d'acheter une maison, pour y vivre et la léguer à ses enfants, mais ce n'est pas le propos de la vie. Le propos de la vie n'est pas non plus de voyager à travers le monde. Vous vous souvenez du dicton : « Pierre qui roule, n'amasse pas mousse.* » ? Eh bien, il est vrai ! On dit que les voyages forment la jeunesse, mais la forme à quoi ?

 

 

* L’expression remonte à l’Antiquité et puise son origine dans la tradition latine : « Saxum volutum non obducitur musco », ce qui signifie littéralement : « La pierre roulée ne se recouvre pas de mousse. »

 

 

La pratique quotidienne de La Voie, de ce qui fait sa sadhana, n'empêche pas de voyager, de travailler, de « fonder » une famille ou quoi que ce soit. Elle permet de garder une certaine maîtrise du mental, de privilégier la raison sur la passion. Je sais qu'il y en a qui pensent que la passion (Rajas), c'est... passionnant, mais c'est parce qu'ils ne connaissent pas les avantages de la raison (Sattva), qu'ils manquent encore d'expérience.

 

 

Il est dommage que l'expérience vienne avec le temps. Si une jeune avait de l'expérience, il ne ferait pas toutes ces erreurs ! Il faut bien qu'il fasse ses erreurs ? Pourquoi le faut-il ? Jadis, les jeunes écoutaient l'expérience de leurs parents, de leurs maîtres.

 

 

Aujourd'hui, ils n'écoutent plus... enfin, pas tous, mais beaucoup. Ils font leurs erreurs et perdent un temps fou ! Certains en meurent, comme ceux qui font des rodéos à moto, sans casque et qui chutent.

 

 

 

La lumière de la Grâce

 

 

 

Un maître spirituel est une personne d'expérience qui donne des conseils. Les écouterez-vous ? Ou bien ferez-vous comme bon vous semble ? Vous êtes libre d'écouter les conseils du maître ou de ne pas les écouter, mais est-ce une bonne chose ? La liberté est-elle le summum de la vie ?

 

 

Je pratique La Voie depuis l'âge de 19 ans, après avoir eu la Révélation, début 1975, au sein d'un ashram en Inde. J'ai roulé ma pierre et elle ne s'est pas couverte de mousse ! Toutefois, toute la vie que j'ai vécue, a été éclairée par la Grâce. Si vous ne savez pas ce qu'est la Grâce, vous devriez vous y intéresser et creuser le sujet !

 

 

Aujourd'hui, je suis dans la fin de mon existence et la lumière qui éclaire mes jours est la même que celle qui l'éclairait en 1975, en 1980, en 2000. Mon corps a vieilli, je suis l'âme et l'âme est éternelle.

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

Tag(s) : #satsang, #but, #LaVoie, #spiritualité, #spirituality, #HansYoganand, #meditation, #méditation, #bonheur, #Grâce
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :