Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour être ? Que voulez-vous dire ? Pour être quoi ? Être vivant ? Être vivant ne suffit pas, il s'agit d'être conscient de l'harmonie de l'Unité*, tout en agissant en lui dédiant nos actes. Lao-Tseu appelait ça le non-agir ou Wu Wei et Krishna le service de dévotion ou l'abandon du fruit de nos actes. 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

Nous pratiquons les piliers de La Voie (agya). C'est devenu naturel. Nous avons les trois pratiques* et les angas*. Quand nous rencontrons des personnes qui ne connaissent pas La Voie, qui n'ont pas reçu la Révélation et qui, donc, ne pratiquent pas, nous réalisons à quel point nous sommes chanceux ! « L'Homme, voyant le mal, sut ce qu'était le bien. Les contraires existent l'un par l'autre, comme l'être et le non-être, la connaissance et l'ignorance, la lumière et les ténèbres. » (Tao-Te-King, extrait de 1.2)

 

* Les trois pratiques : service, satsang, méditation.

 

* Angas : les préconisations comportementales.

 

 

 

Un monsieur m'écrit

 

 

 

Un monsieur, qui m'adresse des messages depuis déjà un moment, me dit : « J'ai réalisé, en 2015, que je n'étais ni mon corps, ni mes pensées. J'ai compris que dans l'instant présent, je n'étais qu'une fenêtre dans laquelle l'univers apparaissait. »

 

 

Ce devait être une grande fenêtre ! Je lui ai demandé : « Quel est le but de la vie ? » Il me répondit : « Incarner l'absolu dans le relatif. Injecter cette conscience dans la vie matérielle. »

 

 

Je lui répondis : « Injecter la conscience de l'absolu dans le multiple n'est pas le but de la vie, c'est tout au plus un moyen. Le but est la réalisation et, à terme, la Libération des chaînes du samsara. »

 

 

Il me demanda, alors : « Donc, selon vous... » Ce n'est pas selon moi, c'est selon les Upanishads, les Vedas, la Bhagavad-Gîtâ, etc. « Donc, selon vous, pour être, il y a quelque chose à faire. » « To be, or not to be, that is the question* »

 

* William Shakespeare, « Hamlet », acte 3, scène 1.

 

 

 

Être

 

 

 

« Pour être ? Que voulez-vous dire ? Pour être quoi ? Être vivant ? Être vivant ne suffit pas, il s'agit d'être conscient de l'harmonie de l'Unité*, tout en agissant en lui dédiant nos actes. Lao-Tseu appelait ça le non-agir ou Wu Wei et Krishna le service de dévotion ou l'abandon du fruit de nos actes. »

 

* « Quand vous agissez, n'oubliez pas votre impermanence et gardez toujours une part de votre attention unie à l'harmonie. Méfiez-vous de la vanité. » (Tao-Te-King, 1.9)

 

 

Nous savons qu'il n'y a pas rien à faire, pour être. Autrement dit, nous savons qu'il est besoin de faire quelque chose pour être. Certains vont me rétorquer : « Quid du non-agir ? » Le non-agir (ou Wu Wei) n'est pas le rien faire, c'est faire en conscience. Il y a une technique pour y arriver, une technique enseignée lors la Révélation.

 

 

 

Conscient de l'Unité

 

 

 

Que faut-il faire, pour être ? Pour être conscient de l'Unité, de son harmonie, il faut suivre l'agya, c'est-à-dire pratiquer les trois pratiqueset respecter les angas. Vous voyez, nous sommes loin du « rien faire ».

 

 

Pour être conscient du « Saint-Nom » il est besoin de pratiquer la technique du « Saint-Nom ». On sait comment faire, puisque l'on a reçu la révélation de la technique. C'est une différence, entre nous et d'autres, qui, eux, ne savent pas comment faire et pire ! Ne savent pas qu'il est besoin de le faire.

 

 

Du lever au coucher, quand on est « dans le Saint-Nom », y rester et quand on n'y est pas, s'y mettre. Pratiquer la technique de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps, à chaque fois, jour après jour. Voilà ce qu'est le processus de réalisation. Nous sommes loin du rien faire.

 

 

Pour le monsieur, avec qui j'échange des courriels, pour être, il n'y a rien à faire et pour beaucoup d'autres personnes, c'est la même chose. Pour être vivant, pour que notre cœur batte et que nos poumons inspirent, puis expirent de l'air, effectivement, ça ne demande pas d'y penser, ni de faire quoi que ce soit de particulier, mais vivre, est-ce la même chose qu'être ?

 

 

Pour vivre, il suffit de naître, pour être il faut renaître, en esprit. Jésus a parlé de quelque chose comme ça, avec un de ses amis, Nicodème. (Jean 3:1 à 21) Pour être, conscient. J'ai ajouté un seul mot à la proposition et ça change tout. Tout est dans le « conscient ».

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

 

Tag(s) : #satsang, #service, #nonagir, #WuWei, #LaoTseu, #Jésus, #méditation, #LaVoie, #HansYoganand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :