Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je sais qu'aujourd'hui, des personnes ne font pas de différence entre la vie humaine et la vie animale, pire, il y a des personnes qui considèrent que la vie d'un animal vaut mieux que celle d'un être humain. Ils disent que les animaux sont plus gentils que les humains.

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Nous sommes les mêmes depuis que nous sommes nés. Autrement dit ; nous n'avons pas changé. Nous sommes la même personne. Après, tout dépend de ce que l'on comprend par « nous ». Si l'on parle du corps, nous avons beaucoup changé et ne ressemblons plus à l'enfant que nous fûmes et le vieillard que nous serons ne nous ressemblera plus beaucoup.

 

 

Si l'on parle du mental, de notre personnalité, de nos souvenirs, de nos connaissances, là aussi, il faut bien noter quelques changements. Toutefois, si l'on parle de « nous » pour dire l'âme, c'est une autre affaire ! Nous sommes toujours la même personne, la même âme.

 

 

Ceux qui cherchent à retrouver l'enfant intérieur ne cherchent pas à revivre le passé, ils se cherchent eux-mêmes, c'est-à-dire l'âme. C'est étrange, parce qu'ils parlent d'eux à la troisième personne, comme s'ils étaient étrangers à eux-mêmes. Vous savez ce que cela signifie ? Qu'ils ne s'identifient pas à l'âme !

 

 

Quand on dit : « mon âme » c'est que l'on ne s'identifie pas à l'âme, sinon on dirait : « moi ». Qui est celui qui dit « mon âme » ? Alors, à qui s'identifient-ils ? Au mental et au corps.

 

 

Quand on est « dans le Saint-Nom », que l'on pratique la technique du même nom, au bout d'un moment, on a la conscience revenue à l'âme, « les yeux en face des trous ». Parfois, on ne voit pas de changement, pourtant, quand on ne fait plus attention aux pensées, c'est bien qu'on les identifie à autre chose qu'à soi ! On s'identifie à notre véritable identité ; l'âme.

 

 

 

Perdu dans les plaisirs

 

 

 

L'existence que l'on vit actuellement, c'est l'existence de celui qui est l'âme, pas de celui qui est les pensées, les émotions, la personnalité, les concepts, les connaissances théoriques, le corps. Quand vous oubliez que vous êtes, en vérité, l'âme, vous passez à côté de votre vie.

 

 

C'est pour ça que vous éprouvez une grande frustration, sauf que, ignorant la raison de cette frustration, vous essayez tous les objets du plaisir, les biens matériels, les expériences pour effacer cette frustration lancinante, mais ça ne fonctionne pas.

 

 

Quand vous retrouvez la conscience de l'âme, que vous êtes de nouveau l'âme, vous trouvez la satisfaction, cette satisfaction spirituelle qui ne dépend de rien ni de personne, sinon de vous et de votre pratique (spirituelle). Vous n'avez pas satisfait tous les désirs, vous les avez rendus caduques.

 

 

 

La vie ne dure pas

 

 

 

Nous sommes toujours les mêmes, de notre naissance à notre désincarnation. Quand on est dans la conscience du Saint-Nom (par la pratique de la technique), on est en dehors du temps, en dehors des changements. Le temps passe, mais on reste égal à nous-mêmes, on reste nous-mêmes.

 

 

La vie ne dure pas toujours, je veux dire cette vie que vous vivez aujourd'hui, dans cette incarnation et elle a une raison d'être. Vous n'êtes pas venu par accident et vous avez quelque chose à faire durant cette vie. Je ne parle pas d'une mission particulière qui vous aurait été attribuée par Dieu ou un de ses archanges, non, je parle du propos de toutes les vies conscientes et surtout de la vie humaine.

 

 

Je sais qu'aujourd'hui, des personnes ne font pas de différence entre la vie humaine et la vie animale, pire, il y a des personnes qui considèrent que la vie d'un animal vaut mieux que celle d'un être humain. Ils disent que les animaux sont plus gentils que les humains. Si l'on considère un terroriste comparé à un chaton ou à un faon, on pourrait comprendre ce qu'ils disent. Cependant, si l'on considère la sœur Thérésa ou l'abbé Pierre et qu'on les compare à un piranha, on n'arrivera pas à la même conclusion.

 

 

 

La couronne de la Création

 

 

 

Pourtant l'être humain est la couronne de la Création, même le pire des assassins d'enfants. Pourquoi ? À cause du cycle des incarnations. L'âme s'incarne de vie en vie, de la forme vivante la plus primitive jusqu'à celles des mammifères supérieurs, pour arriver à la dernière sorte d'incarnation, celle d'être humain.

 

 

L'âme, incarnée en humain, quand elle meurt, ne se réincarne pas en animal, elle revient comme humain. C'est comme être humain qu'une âme à quelque chance d'arriver au bout du cycle du samsara, la Libération. C'est pourquoi l'être humain est la couronne de la Création, ce qui ne veut pas dire qu'il est supérieur aux autres êtres, ni qu'il est meilleur ou plus gentil.

 

 

Vous êtes un être humain, alors profitez-en pour accomplir ce pour quoi vous avez été incarné.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #incarnation, #mort, #but, #vie, #bonheur, #âme, #LaVoie, #HansYoganand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :