Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La principale source d'angoisse chez l'être humain, c'est la conscience de son impermanence, la peur de la mort. Quand je vous parle d'impermanence, je veux parler aussi de l'impermanence de tout. L'Homme a besoin de certitudes, de stabilité et tout est éphémère, rien ne dure. Les jeunes ne le savent pas, c'est en vieillissant que l'Homme s'en rend compte.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la vie, la spiritualité, la mort, l'impermanence, La Voie.
Voulez-vous construire sur ce qui change ou sur ce qui ne change pas ?

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

La principale source d'angoisse chez l'être humain, c'est la conscience de son impermanence, la peur de la mort. Quand je vous parle d'impermanence, je veux parler aussi de l'impermanence de tout. L'Homme a besoin de certitudes, de stabilité et tout est éphémère, rien ne dure. Les jeunes ne le savent pas, c'est en vieillissant que l'Homme s'en rend compte.

 

 

J'ai voulu montrer des endroits où j'avais vécu, dans ma jeunesse, à quelqu'un. Ces endroits faisaient partie de mon histoire avec la conscience du Saint-Nom. Il s'agissait d'un village des Landes de Gascogne, d'une maison et d'un autre endroit, dans un autre village des Landes, d'une autre maison, au bord d'une rivière, au milieu de la pignada.

 

 

Dans le premier village, j'ai eu des difficultés à retrouver la maison ; une route avait disparu, une autre, que je ne connaissais pas, menait à la maison, mais par « en-haut », au lieu de « par-en-bas ». La seconde maison, au bord de la rivière, au milieu de la pignada, je ne l'ai pas trouvée, pas plus que la rivière. À la place, il y avait un lotissement de pavillons.

 

 

 

Souffrances

 

 

 

Tout est comme ça. Avez-vous visité un endroit où vous habitiez, enfant, devenu une zone urbaine de cités HLM, de zones commerciales et d'échangeurs autoroutiers ? Si oui, vous comprenez ce que je veux dire. Seules les personnes âgées connaissent bien cette impermanence des choses et des êtres. Dans nos souvenirs, ils sont bien vivaces, mais ils n'existent plus dans la « vraie vie ».

 

 

Cette conscience aigüe de l’impermanence, de la nôtre et de celle de toutes choses, est génératrice de peur, d'angoisse et de souffrances sourdes et chroniques qui nous pourrissent la vie, nos journées et nos nuits. Notre jeunesse, ses amours ne sont plus, nos parents sont décédés, on peut perdre son travail, sa maison, il n'y a plus de saisons, plus de respect, la santé se détériore et toutes ces sortes de choses.

 

 

Tant de personnes que j'ai rencontré et qui ont fait partie de ma vie sont morts. Je m'étais habitué à un monde aujourd'hui disparu et je devrais m'adapter à celui d'aujourd'hui, oui, mais « c'était mieux avant ! ». Je crois, à voir le monde d'aujourd'hui, que beaucoup peuvent croire que c'était vraiment mieux avant, nostalgie de boomer mis à part.

 

 

 

Le Saint-Nom

 

 

 

Il y a pourtant une chose qui ne change pas ; le Saint-Nom. Je rappelle, à ceux qui ne sont pas très au fait du lexique de La Voie, ce qu'est le Saint-Nom : ce mot désigne trois choses ; le principe divin qui donne vie à toutes choses et les garde en vie, ce que Lao-Tseu nommait : « La vertu du Tao » et qui est la Parole, le Verbe dans l'évangile de Jean.

 

 

C'est aussi le feeling que l'on ressent au milieu de la poitrine, vers le haut (Thymus), comme un sourire intérieur, une caresse. Ce mot désigne aussi la technique de méditation qui permet d'être dans les dispositions pour en avoir conscience. Cette technique est révélée, en même temps que trois autres, durant la Révélation.

 

 

En vérité, le Saint-Nom ne change jamais ; il était bien avant l'Homme et les planètes de notre système solaire et il sera là toujours, même si le soleil disparaissait. Chaque fois que vous pratiquez la technique du même nom et que vous retrouvez le « sourire intérieur », vous constatez que le Saint-Nom n'a pas changé. Quand j'avais dix-neuf ans, je méditais déjà sur le Saint-Nom, que l'on m'avait révélé, au sein d'un ashram en Inde. Quand j'avais trente ans, il était encore le même. À quarante ans, il n'avait pas changé et c'est ainsi encore aujourd'hui, où je frise les soixante-dix ans.

 

 

Alors ? Vaut-il mieux, selon vous, adosser notre vie à ce qui change tout le temps ou à ce qui ne change jamais ? Avec le recul, je puis vous assurer que c'est la deuxième option, la meilleure, croyez-moi !

 

 

La seule chose sûre, dans la vie, c'est le Saint-Nom, sa Grâce. J'ai eu la chance de le connaître très jeune, petit enfant, avant même de connaître son nom et la technique homonyme. J'étais orphelin, trimballé de nourrice en pension, en aérium et en foyers et je m'étais aperçu qu'il y avait quelque chose, en moi, qui restait pareil, quel que soit l'endroit où je vivais et quelles que soient les personnes qui s'occupaient de moi.

 

 

Je ne lui donnais pas le nom de Saint-Nom, de Parole, je croyais qu'il s'agissait du regard, sur moi, de mon ange gardien. Le jour où j'ai reçu la Révélation, en Inde, j'ai su que j'avais retrouvé mon « ange gardien » !

 

 

Depuis il continue de m'accompagner et je suis toujours comme un enfant, sous le regard de son père. Voulez-vous connaître le Saint-Nom ? La technique de méditation qui permet de s'y abandonner pour se retrouver ?

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #LaVoie, #hansYoganand, #impermanence, #mort, #jeunesse, #spiritualité, #spirituality, #Bliss, #SaintNom
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :