Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

English below. Le but de la vie n'est pas d'être riche, célèbre, puissant, ni de vivre vieux. Le but de la spiritualité, en vérité, n'est pas de nous permettre d'atteindre ces buts matérialistes. Amasser des biens, des honneurs, de l'importance ne nous servira à rien, au moment de mourir.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, LaVoie, le but de la vie et l'Homme, l'enfant.
L'enfant que nous fumes n'est jamais loin de l'Homme que nous sommes

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

English below

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

J'ai vu la publicité d'un site marchand qui vend une méthode pour ouvrir et développer ses chakras. Ce site explique ce que sont les chakras, leurs aspects, leurs couleurs et leurs effets sur nous, notre corps et notre âme, sans compter tous les « corps subtils » que certains nous décrivent, comme les corps éthériques, astral, etc.

 

Sur La Voie, nous nous intéressons seulement au corps physique, au mental et à l'âme incarnée, ou esprit. Il n'est pas nécessaire d'avoir le plan complet de l'installation pour s'en servir et Lao-Tseu mettait en garde ses disciples à propos des vaines connaissances.

 

« Vous serez mieux sans vains savoirs. » (Tao-Te-King, extrait de 19)

 

« Renoncez aux études (religieuses), vous éviterez la confusion. » (Tao-Te-King, extrait de 20)

 

 

Faire les choses à l'endroit

 

 

Admettons que les chakras existent, ils n'ont certainement pas la forme de fleurs de lotus, pas plus que des couleurs. Ils sont représentés de façon remarquable, comme des pictogrammes, afin de les montrer sur des illustrations didactiques. Si les chakras existaient, ils seraient des centres d'énergie, se répartissant du cerveau, au bas de la colonne vertébrale, en passant tout le long de ce « tuteur » osseux.

 

À certains endroits, entre deux vertèbres, des faisceaux de « nodis », de nerfs partent « câbler » certains organes, alimenter certaines fonctions, en énergie. Ces endroits, ces « boîtiers de dérivation » seraient les chakras. Ils fonctionneraient depuis notre naissance, et n'auraient pas besoin de notre intervention pour ça.

 

Toutefois, ils fonctionneraient plus ou moins en fonction de différents critères, comme l'âge, la santé, l'hygiène de vie, physique, mental et spirituel et l'état de profondeur, d’acuité de la conscience de l'âme.

 

Donc, pour en revenir au site marchant : il y est dit que d'ouvrir nos chakras au maximum permettait de « réussir dans la vie », professionnellement, amoureusement, pécuniairement, d'avoir des pouvoirs extra-sensoriels, comme celui de guérison, de télépathie, de précognition, d'être en bonne santé, de vivre vieux, d'approfondir sa conscience, etc.

 

On ne peut pas approfondir sa conscience en « travaillant » sur les chakras. C'est en approfondissant sa conscience, en augmentant sa maîtrise (samyama) sur le mental, les sens, le désir, l'attachement, la vanité que l'on augmente le « débit » de chakras comme l'ajna et le raja (sahasrara). La plupart du temps, on prend les choses à l'envers.

 

 

Chercher sa récompense

 

 

Jésus disait que si l'on cherchait la récompense de ses efforts de contrition dans le monde, on recevrait notre récompense dans ce monde, mais que l'on perdrait celle du ciel. (Matthieu 6)

 

Patanjali, un maître éveillé, disait : « Tataḥprātibhaśrāvanavedanād arśāsvādavārtā jāyante. Par conséquence, cette connaissance donne des facultés de perceptions mentales et sensorielles augmentées. »(Yogasûtra, 3.36)

 

« Te samādhā vupasargā vyutthāne siddhayah. Ces facultés ressenties comme des pouvoirs, par celui qui est tourné au-dehors, sont des obstacles sur la voie du samadhi. »(Yogasûtra, 3.37)

 

Le but de la vie n'est pas d'être riche, célèbre, puissant, ni de vivre vieux. Le but de la spiritualité, en vérité, n'est pas de nous permettre d'atteindre ces buts matérialistes. Amasser des biens, des honneurs, de l'importance ne nous servira à rien, au moment de mourir.

 

Lao-Tseu, un autre éveillé, disait : « Le sage est comme l'eau qui, utile à tous, coule librement dans la pente. Elle aime les lieux que déteste la foule, désireuse de s'élever. C'est pourquoi le sage réalise l'Unité et se plaît dans la profondeur et le secret. Ses paroles sont paroles de vérité. Ce qu'il fait, il le fait toujours au mieux, sans le dire, dans le non-agir. Quand il gouverne, c'est pour le bien de tous. Ses actes sont guidés par le Tao . » (Tao-Te-King, 1.8)

 

 

Faire, en premier, ce qui est prévu

 

Le but de la vie humaine, autrement dit la raison qui a fait que nous soyons nés, est pour que nous devenions capables de revenir, librement et en toute conscience, d'où nous venons. D'où venons-nous ? De Satçitananda* ou Tao. Jésus disait « le Royaume ».

 

*Satçitananda : parfaite conscience de la béatitude.

 

Comment devenir capables de ça ? En faisant mourir, en esprit, le vieil Homme en nous, afin d'être de nouveau comme les petits enfants et de renaître, en esprit, au Royaume. (Jésus et Nicodème, Jean 3.1/21)

 

Pourquoi revenir à un état de conscience qui ressemble à celui des petits enfants ? (moins de sept ans) Parce qu'un petit enfant n'a pas, en lui, de concepts*, de vanité, de certitudes. Jésus disait : « Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. » (Matthieu 19:14)

 

* « Ce qui vous sépare de la vérité sont les concepts à propos de la vérité » (Sri Hans Yoganand ji)

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

 

Do as planned

 

 

I saw the advertisement of a merchant site that sells a method to open and develop its chakras. This site explains what chakras are, their aspects, their colors and their effects on us, our body and our soul, not to mention all the «subtle bodies» that some describe to us, such as etheric, astral bodies, etc.


On The Path we are interested only in the physical body, the mind and the incarnate soul, or spirit. It is not necessary to have the complete plan of the installation to use it, and Lao-Tzu warned his disciples about the vain knowledge.


You will be better without useless knowledge.” (Dao-De-Jing, excerpt from 19)


Renounce (religious) studies, you will avoid confusion” (Dao-De-Jing, excerpt from 20).

 

 

Doing things right

 

 

Let us assume that chakras exist, they certainly do not have the shape of lotus flowers, nor colors. They are represented in a remarkable way, like pictograms, to show them on didactic illustrations. If the chakras existed, they would be energy centers, dividing from the brain, at the bottom of the spine, passing along this bone «guardian».


In some places, between two vertebrae, bundles of nodis, nerves go to “wire” certain organs, to supply certain functions with energy. These places, these “bypass boxes” would be the chakras. They would have worked since our birth, and they wouldn’t need our intervention for that.


However, they would function more or less according to different criteria, such as age, health, lifestyle, physical, mental and spiritual and the state of depth, acuity of soul consciousness.


So, going back to the walking site, it says that opening our chakras to the maximum allowed us to «succeed in life», professionally, lovingly, financially, to have extra-sensory powers, such as healing, telepathy, precognition, to be healthy, to live old, to deepen one’s conscience, etc.


One cannot deepen one’s consciousness by «working» on the chakras. It is by deepening one’s consciousness, by increasing one’s mastery (samyama) of mind, senses, desire, attachment, vanity that one increases the «flow» of chakras such as ajna and raja (sahasrara). Most of the time, we take things backwards.

 

 

Seek reward

 

 

Jesus said that if we sought the reward of his contrition efforts in the world, we would receive our reward in this world, but we would lose that of heaven. (Matthew 6)


Patanjali, an awakened master, said: " Tataḥprātibhaśrāvanavedanād arśāsvādavārtā jāyante. As a result, this knowledge gives increased mental and sensory perceptions." (Yogasûtra, 3.36)


" Te samādhā vupasargā vyutthāne siddhayah. These faculties, perceived as powers, by the outward-looking, are obstacles in the path of samadhi." (Yogasûtra, 3.37)


The purpose of life is not to be rich, famous, powerful, or to live old. The purpose of spirituality, in truth, is not to enable us to achieve these materialistic goals. Amassing property, honors, importance will do us no good when we die.

 

" The wise is like the water which, useful to all, flows freely down the slope. It loves places that hate the crowd, eager to moving up. This is why the wise man realizes Unity and pleases himself in depth and secrecy. His words are words of truth. What he does, he always does at best, without saying it, in the inaction. When he governs, it is for the good of all. His actions are guided by the Tao." (Dao-De-Jing, 1.8)

 

 

Do first what is planned

 


The purpose of human life, in other words the reason why we were born, is so that we can return, freely and in all conscience, from where we came. Where did we come from? From Satçitananda* or Dao. Jesus said « the Kingdom ».


*Satçitananda: perfect consciousness of bliss.


How do you become capable of that? By killing, in spirit, the old Man in us, in order to be like little children again and to be reborn, in spirit, in the Kingdom. (Jesus and Nicodemus, John 3:1/21)


Why return to a state of consciousness that resembles that of small children? (less than seven years) Because a small child has no concepts*, no vanity, no certainty. Jesus said, “Let the little children come to Me, and do not hinder them! For the kingdom of heaven belongs to such as these.” (Matthew 19:14)


*"What separates you from the truth are the concepts about the truth" (Sri Hans Yoganand ji)

 

 

 

 


This satsang may help you in your spiritual research, I hope, but I must say this: it was said at the house where I live, recorded and then transcribed for the initiates who received the Revelation. The full 'benefit' of this satsang can only be achieved if you have had this Revelation and practice the four pillars. For more information, contact lavoie.eu@gmail.com

Tag(s) : #satsang, #LaVoie, #HansYoganand, #spiritualité, #Jésus, #patanjali, #laotseu, #Méditation
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :