Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la vie, il y a des choses essentielles et d'autres choses qui sont secondaires. Auxquelles accordez-vous le plus d'importance ? Qu'est-ce qui est essentiel et qu'est-ce qui est secondaire, selon vous ? Connaissez-vous l'histoire de cette personne, assise sur la lunette de ses toilettes qui se demande ; « Qu'est-ce que je suis venu faire ici ? » ?

Satsang de sri hans Yoganand ji, sur la spiritualité, LaVoie, la raison de notre vie.
Il y a une raison à notre venue dans cette vie, souvenez-vous en.

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

L'existence qui est la nôtre, aujourd'hui, n'est pas définitive et vous aurez beau uriner sous la douche, ça n'y changera rien. C'est un CDD, alors on ne sait pas sa durée, pourtant il aura une fin certaine. Considérez le temps passé, voyez comme ça vous semble ne pas avoir duré longtemps. Combien estimez-vous celui à venir ? Tant qu'il est devant soi, il paraît ne pas avoir de fin, une fois derrière soi, il semble n'avoir duré qu'un instant.

 

 

Dans la vie, il y a des choses essentielles et d'autres choses qui sont secondaires. Auxquelles accordez-vous le plus d'importance ? Qu'est-ce qui est essentiel et qu'est-ce qui est secondaire, selon vous ? Croyez-vous que la vie vous a été donnée pour que vous vous occupiez des choses secondaires ou des choses essentielles ? Connaissez-vous l'histoire de cette personne, assise sur la lunette de ses toilettes qui se demande ; « Qu'est-ce que je suis venu faire ici ? » ?

 

 

 

Faire le tri

 

 

 

Aujourd'hui, certaines personnes ignorent ce qu'un être humain est cessé manger pour se nourrir. Si vous leur demandez ce que mangent les poules, les cochons, les vaches, les chats, les poissons, etc. Elles savent vous répondre. Mais, à propos de ce que l'Homme est censé manger, elles vous affirment qu'il est végétalien. Depuis trois cent mille ans, l'Homo sapiens se trompe, il est omnivore, mais devrait uniquement manger des végétaux.

 

 

Remarquez, il y a bien des personnes qui allèguent que la Terre est plate, malgré les films et photo pris depuis l'espace qui montrent que la Terre est arrondie. C'est ainsi que je ne m'étonne pas que, pour certains, le tri soit difficile à faire entre ce qui est essentiel, important, moins important, insignifiant et mauvais.

 

 

Dans un gratte-ciel moderne, l’essentiel est la colonne de béton, dans laquelle sont les ascenseurs, les escaliers, les tuyauteries et qui tient les plateaux, qui font les étages. Ces plateaux tiennent la « peau » du bâtiment, faite d'aluminium et de verre. Pour ce qui est de votre vie, qu'elle est sa colonne centrale ? L'essentiel ?

 

 

 

La priorité

 

 

 

Jésus disait : « Préoccupez-vous en premier du Royaume, et tout le reste vous sera donné en plus. » (Matthieu 6:33) Qu'entendait-il par « Royaume » ? Jésus n'a jamais dit « Royaume des cieux », contrairement à ce que les évangiles affirment. La preuve ? Voyez : « S’ils vous disent ceux qui vous attirent, voici le royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront. S’ils vous disent qu’il est dans la mer, alors les poissons vous devanceront. Mais le Royaume est en vous et hors de vous. » (Évangile selon Thomas, logion 3)

 

 

Comment voulez-vous que le Royaume des cieux, le paradis se trouve à l'intérieur et à l'extérieur de vous ? Vous savez, en vérité, Jésus était de culture orientale. De son vivant, une partie des Indes (l'actuel Pakistan) faisait partie de l'empire perse et des liens culturels et commerciaux existaient entre tous ces pays de l'empire et la Palestine grâce aux routes de la soie. L'empire perse était féru de culture indienne et de sa spiritualité.

 

 

Quand Jésus parlait du Royaume, il voyait « satçitananda », l'état de parfaite conscience de la béatitude, il voyait l'Unité du Tout. Lao-Tseu disait le « Tao ». En disant qu'il fallait se préoccuper « en premier » du Royaume et que tout le reste nous serait donné de surcroît, jésus parlait de s'occuper en premier de l'essentiel. Il ne disait pas qu'il fallait ne faire que ça, mais que c'était le plus important. Ensuite, il parlait de la Grâce, qui s'occupe de procurer la nourriture, le gîte et la vêture de ceux qui s'occupent du Royaume.

 

 

 

Éternité et provisoire

 

 

 

Voilà l'essentiel dont je vous parle aujourd'hui. C'est ça le propos d'une spiritualité authentique, de vous permettre de vous occuper de l'essentiel. C'est la raison de notre venue au monde.

 

 

Dans la vie, il y a ce qui vient d'avant la naissance et qui se trouvera après la mort et il y a les choses de la vie, comme de se nourrir, de s'abriter, d'être en sécurité et en bonne santé, d'être amoureux et même de faire des enfants, de s'épanouir intellectuellement et professionnellement. Mais toutes ces choses auront une fin. Occupez-vous, en premier, de ce qui n'aura pas de fin, ainsi, quand la fin sera là, vous resterez accroché à ce qui est sans fin.

 

 

Je ne veux pas vous dire de ne vous occuper que de l'éternité, de l'essentiel, mais de vous en occuper en premier et ensuite aussi, tout au long de votre vie, en même temps que vous faites le reste. Ce que je veux vous dire, c'est de ne pas oublier l'essentiel en faisant toutes les autres choses.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #LaVoie, #HansYoganand, #mort, #éternité, #essentiel, #méditation, #spiritualité, #spiritual
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :