Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand on veut discuter de spiritualité avec quelqu'un, il y a trop de choses à dire et de choses fausses à écouter. Il y a une infinité de concepts à mettre en phrases et qui n'apportent rien. Que voulez-vous dire ? La spiritualité, en vérité, est le domaine du « faire », pas du « dire ».

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, la méditation, les concepts et Dieu.
La spiritualité est la relation intime entre l'âme et Dieu

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Quand on veut discuter de spiritualité avec quelqu'un, il y a trop de choses à dire et de choses fausses à écouter. Il y a une infinité de concepts à mettre en phrases et qui n'apportent rien. Que voulez-vous dire ? La spiritualité, en vérité, est le domaine du « faire », pas du « dire ».

 

 

Souvent, la spiritualité est confondue avec la religion et la religion est une source incessante de conflits, d'assassinats et de guerres. Il n'y a qu'un seul Dieu et tant de religions. Très fréquemment, les religions ne prônent pas l'amour de Dieu, mais la peur et la soumission à un prophète, un être humain élevé au rang d'avatar*, de fils de Dieu et de Dieu lui-même.

 

*Avatar : terme sanskrit désignant une incarnation de Dieu.

 

 

 

Se convertir

 

 

 

Je me souviens, après mon retour en France*, j'aspirais à vivre dans une fraternité franciscaine, à Saint-Laurent de Mure, près de Lyon. Je travaillais pour le CDJA* du Rhône, au service de remplacement occasionnel, auprès de vignerons du Beaujolais, de producteurs de lait des monts du lyonnais et de fruiticulteurs du Pilât. Cette fraternité était une grande maison de ville, où vivaient des moines franciscains qui travaillaient au-dehors.

 

*J’avais passé quelque temps au sein d'un ashram en Inde.

 

*CDJA : syndicat agricole (centre des jeunes agriculteurs)

 

 

J'ai été novice durant un moment, puis le supérieur m'a reçu et m'a dit que j'étais une belle âme, mais que je ne pouvais pas devenir moine. Il me reprochait d'aimer Dieu, mais pas Jésus et me disait qu'il me fallait me convertir. J'aimais Jésus, en vérité, mais comme un ancien maître parfait (satguru), un éveillé comme Gautama (Bouddha), pas comme le fils de Dieu !

 

 

 

 

La spiritualité

 

 

 

Parler de spiritualité est vain. Il faudrait d'abord se mettre d'accord sur ce qu'est la spiritualité. On y met tant de choses étranges, comme le paranormal, l'ésotérisme, la magie, le développement personnel, la religion, etc.

 

 

Beaucoup de personnes ont des connaissances théoriques, à propos de spiritualité et leur compréhension est paralysée par ces connaissances. Un maître spirituel du passé, un Chinois disait, à propos des connaissances spirituelles livresque : « Les connaissances-apprises n'apportent pas la paix. » (Lao-Tseu, Tao-Te-King, extrait de 1.20)

 

 

Il ajoutait, à ce propos : « Avec peu de connaissances, on gagne la paix ; avec beaucoup de savoirs, on gagne la confusion. » (Lao-Tseu, Tao-Te-King, extrait de 1.22) Dans le même genre, il disait : « Les connaissances-apprises, l'intelligence, ne sont que des fleurs sans parfum, sources d'erreurs. C'est pourquoi le sage se fie à l'Unité et non aux apparences. Il considère le fruit, plutôt que la fleur, ignorant l'une, il cueille l'autre. » (Lao-Tseu, Tao-Te-King, extrait de 2.38)

 

 

Ce n'est pas seulement Lao-Tseu qui avait ce type de prévention à l’égard des connaissances spirituelles théoriques. Un autre maître parfait, ou éveillé, dont on a oublié le nom et que les Aryas ont surnommé « le noir » ou « krishna » a dit : « Celui qui n'a pas la vraie connaissance, s’attache au langage fleuri des livres saints et savants, qui enseignent diverses pratiques pour atteindre les délices de paradis théoriques, ou pour renaître en des incarnations plus favorables et y gagner la puissance et d’autres bienfaits. Enflammé de désir pour les joies d’une vie opulente, il est aveugle et sourd à la vérité. » (Bhagavad-Gîtâ, 2:42 & 43 ou « Le chant de l'éveillé », 1.8)

 

 

 

La connaissance

 

 

 

Quand je dis à quelqu'un que la spiritualité est une pratique, pas une théorie, on me répond : « Chacun ses concepts », mais une pratique n'est pas un concept ! Il y a des connaissances et la connaissance. La connaissance est une pratique. Ce mot ressemble au mot qui sert à dire les choses apprises, mais ce n'est qu'un homonyme. La connaissance dont je parle ici est une connaissance intime. En inde, elle porte le nom de Veda.

 

 

Ce Veda, dont je vous parle, n'est pas un ensemble de textes ; comme croient la grande majorité des hindouistes. Il y a bien un recueil d'écritures, qui porte ce nom, mais le Veda dont je vous parle est une connaissance révélée, issue de la relation intime, à travers la méditation profonde (dhyana et samadhi), avec l'harmonie du Tout (Tao). Ce mot sanskrit signifie : vision ou connaissance.

 

 

Pour avoir cette connaissance, il est besoin de savoir comment aller en soi et se concentrer pour calmer le mental et faire « un pas de côté* », pour retrouver la conscience profonde de l'âme. Il existe des techniques de méditation propres à faire ça. Ces techniques sont révélées à qui en fait la demande. Cette Révélation se fait par Skype et dure plus ou moins deux heures. Dois-je préciser que c'est gratuit ? Apparemment oui, alors je précise : cette Révélation est gratuite. On n'a jamais réussi à fixer un prix. Cela dit, si vous avez de l'argent en trop, vous pouvez toujours nous en donner, on saura quoi en faire !

 

« Yogà citta-vrtti-nirodhah. La liberté (ou le repos) est l'indifférence aux variations du mental. » (Yogasûtra 1.2). Cet aphorisme est traditionnellement traduit ainsi : « le yoga est l'indifférence aux variations du mental. ». Mais, pourquoi traduire tous les mots sankrits sauf le mot "yoga" ? à l'époque de Patanjali, le mot "yoga" signifiait "liberté" ou "repos". Bien après, Adi Shankara, un moine errant, a changé le sens de ce mot et lui a donné celui d'Union.

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

Tag(s) : #satsang, #spiritualité, #pratique, #concepts, #HansYoganand, #LaVoie, #spirituality
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :