Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il y a les religions, pleines de concepts, d'interdits de toutes sortes, de textes dont on ne connaît pas vraiment l'origine et il y a la spiritualité authentique, avec une parole vivante, celle d'un maître vivant et l'expérience directe, intérieure, de l'harmonie que l'on trouve en conscience de l'Unité.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur guru Nanak, le service et la parole vivante, la spiritualité.
Guru Nanak était aussi un buddha ou éveillé et il donnait satsang de son vivant

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 

Guru Nanak (1469- 1539), un éveillé (buddha), a été à l'origine de la religion sikh. Après lui, il y eut neuf gurus pour lui succéder. Ces gurus n'étaient sans doute pas des éveillés. L'éveil n'est pas un titre, comme le dalaï-lama n'est pas un buddha par le titre qu'on lui a octroyé. Beaucoup d'iconographies sikh, du Penjab montrent les dix gurus (en comptant Guru Nanak).

 

 

Il y a un onzième guru, qui est le livre sacré des sikhs, le « Guru Granth Sahib » ou « Adi Grant ». Ce livre est sacré pour les sicks, comme la Bible est sacrée pour d'autres religions, ou le Coran ou la Bhagavad-Gîtâ.

 

 

 

Parole vivante

et morte

 

 

 

Est-ce que le Guru Granth Sahib est un recueil des paroles de Guru Nanak, comme le Tao-Te-King est celui de Lao-Tseu ? Eh bien non, pas vraiment. C'est le cinquième guru des sikhs, Guru Arjan (1563-1606), qui a compilé tout ce qui se disait à propos des fondements de la religion sikh et des paroles des quatre gurus qui l'ont précédé.

 

 

Quant à savoir si tout ce qui est dans ce livre est fidèle aux paroles, à l'enseignement, au satsang de l'éveillé Nanak, c'est une autre histoire. C'est comme les livres du bouddhisme. Durant quatre-cent-cinquante ans, les paroles de Gautama, ou supposées telles, ont été transmises oralement, de mémoire, avant d'être transcrites.

 

 

Guru Nanak était un éveillé, un buddha parce qu'il avait eu l'expérience du nirvikalpa samadhi, qu'il avait plongé sa conscience complètement dans l'Unité du Saint-Nom, de sa lumière (Satnam). Il était un disciple d'un autre éveillé, Kabir. C'est Guru Nanak qui a composé le poème : « Jap Ji Sahib », que j'ai publié sur un blog dédié.

 

 

Guru Nanak enseignait La Voie, comme d'autres avant et après lui, et il révélait les quatre techniques de méditation, encore révélées aujourd'hui. Il enseignait aussi l'agya, dont le service, ou la Sewa, qui est le non-agir (Wu Wei) de Lao-Tseu et le service de la Bhagavad-Gîtâ.

 

 

 

Religion

et spiritualité

 

 

 

 

La religion sikh n'est pas La Voie, comme le taoïsme n'est pas La Voie, pas plus que le vishnouisme, le raja-yoga ou le bouddhisme. Pourtant, Lao-Tseu et celui que les aryas surnommaient « krishna » (le noir), ou Patanjali, ou sri Gautama (du clan des Sakyas) étaient des éveillés ayant atteint la bodhi (éveil) en vivant la fusion avec l'essence de tout (nirvikalpa samadhi).

 

 

On a besoin de la parole vivante d'un éveillé, pas de la mémoire, plus ou moins fidèle, de ses paroles. Les paroles d'un éveillé, dites de la bouche d'un éveillé vivant, sont importantes, mais ce qui compte le plus, c'est de recevoir la Révélation (initiation) de lui, directement. Jésus baptisait dans l'Esprit-Saint et dans le feu, selon le baptiste qui, lui, baptisait d'eau.

 

 

Ainsi se créent les religions, quand l'éveillé meurt et que ses disciples restent ses disciples et perpétuent sa mémoire. Ils deviennent des gardiens de musée, des bibliothécaires. Les Pharisiens n'ont pas reconnu Jésus. Combien a-t-il eu de disciples de son vivant ? Il a fallu attendre sa mort pour que sa parole porte de nombreux fruits, mais ces fruits, sont-ils les bons ?

 

 

Des disciples de religions asiatiques ont comme but d'atteindre la Libération (de l'âme du cycle des réincarnations ou samsara). La vie sur Terre leur est si insupportable qu'ils se réjouissent à l'idée de ne plus se réincarner ? Au-delà du fait que la Libération (de l'âme) est ou non quelque chose de vrai, que ce soit, fondamentalement, le but de la vie, elle est un concept.

 

 

 

Concepts et réalité

 

 

 

Si la Libération est une histoire vraie, elle ne survient qu'après la mort. Pour ne pas se réincarner, il faut d'abord mourir. Pour ma part, je crois dans la réincarnation et la Libération, mais je n'ai pas hâte de mourir. Le but de la vie, ce qui peut nous motiver chaque matin au réveil, à vivre, ce n'est pas l'idée de ne plus se réincarner.

 

 

Il y a les religions, pleines de concepts, d'interdits de toutes sortes, de textes dont on ne connaît pas vraiment l'origine et il y a la spiritualité authentique, avec une parole vivante, celle d'un maître vivant et l'expérience directe, intérieure, de l'harmonie que l'on trouve en conscience de l'Unité.

 

 

Quand on a faim et soif, ce n'est pas en discutant des recettes d'un livre que l'on satisfait sa faim et que l'on étanche sa soif. C'est en mangeant et en buvant. Ayez faim et soif de vérité (universelle), pas de théories.

 

 

C'est comme le service (non-agir de Lao-Tseu et Sewa de Guru Nanak), je vous ai dit qu'en état de « service » on était en dehors du karma, la loi d'action-réaction, mais l’intérêt du service n'est pas d'être hors d'atteinte du karma, il est de vivre en conscience de l'harmonie de l'Unité.

 

 

L'intérêt de la vie, c'est de vivre en toute conscience et de goûter à l'harmonie de la Grâce le plus souvent et le plus longtemps possible.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #LaVoie, #HansYoganand, #spiritualité, #sikh, #GuruNanak, #sewa, #méditation
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :