Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce qu'il y a de plus important dans votre vie, c'est la vie qui vous anime. Quand je vous dis « la vie » je ne dis pas l'existence. Je parle de cette « énergie » vitale qui vous tient debout, qui fait battre votre cœur et respirer vos poumons. Sur La Voie, cette vie est nommée « Saint-Nom » ou « Verbe », « Parole ».

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, le SaintNom, la respiration et le but de la vie.
Vous n'êtes ce qu'il y a de plus important dans votre vie

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

Avoir un but, dans la vie, c'est bien quand il s'agit d'un but factuel, comme d'acheter une maison, de trouver un emploi, d'avoir des enfants, de repeindre son portail. On commence à s'atteler à la réalisation de ce but et l'on travaille jusqu'à ce qu'il soit atteint. Toutefois, pour ce qui est du « but de la vie », c'est une autre chose. Déjà est-ce qu'il existe un but à la vie, je veux dire au-delà des objectifs individuels, factuels, domestiques.

 

 

La vie de l'Homme* a-t-elle une raison d'être autre que de naître, de se reproduire et de mourir ? C'est un autre débat, mais je peux vous dire que oui ; l'être humain s'incarne avec un but précis et ce but précis est le même pour tous, au-delà des petits buts existentiels personnels.

 

*Le mot « Homme », avec une majuscule, désigne l'être humain, homme ou femme.

 

 

 

Le but de La Voie

 

 

 

Le but de « La Voie », quel est-il ? La Voie n'a pas de but, en vérité. Je vous ai dit que le but de La Voie était la Réalisation, qu'est-ce que la Réalisation ? C'est le fait que la pratique des piliers de La Voie soit réelle dans notre vie quotidienne. La Voie est une pratique, celle des piliers, alors ? Alors, La Voie est le chemin et le but en même temps.

 

 

La finalité de la vie, c'est la mort. Tout le monde est mort, même le comte de Saint-germain ! Tout le monde mourra, même les gens dont on ne peut pas se passer. En attendant, il reste à faire ce pour quoi l'on naît, il est inutile de refuser de voir la réalité.

 

 

Quand on doit fabriquer une automobile, ça demande du travail, c'est compliqué, ça prend du temps. Une fois que l'auto est fabriquée, que faire ? S'en servir, se déplacer, aller quelque part. C'est pareil avec La Voie ; quand on a réalisé La Voie, que faire ? Continuer à la réaliser, parce que ce n'est pas définitif. Il y a quelque chose en l'Homme qui n'aime pas la Réalisation et qui travaille à nous en éloigner (le faux-ego).

 

 

Notre côté sattvique n'est pas le seul, il y a aussi le rajique et tamasique*. Selon que nous suivions telle ou telle tendance, la passion ou la raison, les émotions ou l'harmonie de l'Unité, on sera réalisé ou dans la confusion.

 

*Sattva, rajas, tamas : les trois gunas constitutifs de notre nature humaine. Sattva, le « bon côté de la force », Rajas, le côté animal, passionnel, énergique, instinctif et tamas, le côté « obscure de la force ».

 

 

 

Profiter de la vie

 

 

 

Pratiquez les piliers de l'agya (la sadhana)* et profitez de la vie avec les yeux de la conscience. Profitez de la paix du Saint-Nom, de la Grâce. La spiritualité authentique est joyeuse. Quand une spiritualité ne l'est pas, c'est qu'il ne s'agit pas d'une spiritualité authentique. La spiritualité n'est pas une religion même s'il se peut qu'il y ait de la spiritualité dans une religion.

 

*Pratiquer l'agya : pour ce faire, il est besoin d'avoir reçu la Révélation (des quatre techniques) et pour cela, de le demander par mail à l'adresse indiquée en bas de chaque texte et satsang publié.

 

 

Ne vous complaisez pas dans la tristesse, le spleen, le défaitisme, vos pensées et cessez de vous regarder le nombril. Vous n'êtes pas ce qu'il y a de plus important dans votre vie. Ce qu'il y a de plus important dans votre vie, c'est la vie qui vous anime. Quand je vous dis « la vie » je ne dis pas l'existence. Je parle de cette « énergie » vitale qui vous tient debout, qui fait battre votre cœur et respirer vos poumons.

 

 

Sur La Voie, cette vie est nommée « Saint-Nom » ou « Verbe », « Parole ». Lao-Tseu parlait du « Te » ou « De », de Tao-Te-King ou Dao-De-Jing.

 

 

Vous n'avez pas besoin d'avoir conscience de cette vie pour exister, comme existe un oiseau, un chat ou une vache. Avoir conscience de cette vie, de ce Saint-Nom (qui ne s'écrit ni ne se dit), c'est plus qu'exister, c'est vivre pleinement. Le but de la vie n'est pas de vivre, mais de vivre pleinement, en toute conscience, c'est de vivre vraiment.

 

 

Si la vie est un don du ciel, vivre pleinement est une façon de respecter ce don du ciel, de le remercier. Savez-vous quel est le sentiment le plus difficile à exprimer ? La reconnaissance. Quand vous avez conscience du cadeau que Dieu vous fait à chaque seconde, que vous exprimez votre reconnaissance, vous êtes un dévot et la dévotion est la perle du chemin.

 

 

Chaque inspiration est un miracle, n'en perdez aucune. Profitez de chaque miracle en conscience, alors vous profiterez de la substantifique moelle de votre vie. C'est ça une spiritualité authentique. Qu'est-ce qui a le plus d'importance, vos pensées, vos émotions, vos concepts ou chaque inspiration ? En vérité, le plus important est la respiration.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #SaintNom, #Verbe, #spiritualité, #spiritual, #HansYoganand, #vie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :