Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand je suis revenu en France, après avoir vécu dans un ashram en Inde, je n'avais pas de famille, pas d'ami, pas d'argent, pas de logement, pas de travail, mais j'avais la conscience du Saint-Nom et voyais la Grâce, sa guidance prendre soin de moi, alors j'étais heureux.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la Grâce, le Saint-Nom, LaVoie, la spiritualité et la méditation.
La soif ne suffit pas, il faut de l'eau et se pencher pour boire

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Le Saint-Nom (ou Verbe ou Parole), dans toutes ses acceptions ; la technique de méditation, la vie qui nous anime et l'état dans lequel on se trouve quand on en a conscience, le Saint-Nom, donc, règle tout.

 

 

On est frustré de ne pas pouvoir sortir de chez-soi*. C'est une émotion qui dure. Quand on a eu la Révélation des techniques (après l'avoir demandé à l'adresse mail donnée en bas des textes), on s'allonge sur le canapé, on ferme les yeux et l'on pratique la technique (du Saint-Nom).

 

*« Ne pas pouvoir sortir de chez-soi » : référence au premier confinement, en France (2020), lors la Covid-19.

 

 

Après quelques instants, la frustration s'estompe, puis s'efface. La situation est restée la même, c'est notre état de conscience qui a changé.

 

 

 

À l'abri des pensées

et des émotions

 

 

 

Il peut nous arriver que l'on s'ennuie, alors la méditation (sur le Saint-Nom) effacera le sentiment d'ennui. Pourtant, on ne regarde pas une série sur NETFLIX, on ne joue à aucun jeu vidéo, pourtant le feeling d'ennui disparaît.

 

 

Pratiquant, l'esprit s'apaise et nos pensées, nos émotions ont moins de prise sur nous. Quand je dis « nous », je parle du « nous profond », l'âme.

 

 

Les pensées existent toujours, impossible de les faire cesser, tant que le cerveau fonctionne, mais elles n'ont plus de prise sur nous, ne génèrent plus d'émotions, on ne se laisse plus affecter par elles, au moins le temps de la méditation. C'est le but, en tout cas comme entendue sur La Voie.

 

 

 

Voir le monde

tel qu'il est

 

 

 

Nous (l'âme), voyons le monde, la vie, à travers nos sens, la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût et le toucher, et notre mental. Selon notre humeur, nous voyons la vie lumineuse ou sombre. Quand on sait comment « mettre sur la touche », disqualifier nos pensées, on voit la vie telle qu'elle est : ni belle ni moche. La beauté, la douceur, la vraie satisfaction nous sont données par la conscience du Saint-Nom ou, pour le dire autrement, par la conscience de l'harmonie du Tout (ou Tao).

 

 

C'est pour ça que le « Saint-Nom » (principe vital ou technique de méditation) est la solution à tous les problèmes. Évidemment, si l'on vous a amputé d'un bras, ça ne vous le fera pas repousser, mais à ce problème de bras, ne s'ajoutera pas celui de la souffrance mentale en excès.

 

 

Il arrive une épreuve à une personne, cette épreuve se termine, la vie reprend son cours normal, cependant cette personne, à qui est arrivé ce problème, continue d'en souffrir et ça peut durer tout le restant de sa vie. Elle souffre d'avoir souffert. Elle manque de résilience. En sachant comment trouver en soi l'essence de sa vie, on peut avoir conscience de son harmonie et en jouir. Alors, la souffrance mémorielle s'estompe et l'on peut revivre.

 

 

Le but de la vérité n'est pas d'aller mieux, de guérir ni d'être heureux. Le but de la vie n'est pas d'être heureux, mais il n'est pas, non plus, d'être malheureux. Si la spiritualité (authentique) peut faire que votre souffrance résiduelle n'ait plus de prise sur votre aujourd'hui, alors pourquoi pas ?

 

 

Le détachement accompagne toujours la spiritualité. Une spiritualité sans détachement n'est pas une spiritualité. Le détachement n'est pas le « rien à faire de tout ». Être « dans le Saint-Nom », pratiquer la technique, avoir conscience de l'harmonie du Tout, voilà le vrai détachement ! Pour se libérer de l'attachement, rien de mieux que de s'attacher à ce qui vous libère et le « Saint-Nom » vous libère.

 

 

En 1978 ; quand je suis revenu en France, après avoir vécu dans un ashram en Inde, je n'avais pas de famille, pas d'ami, pas d'argent, pas de logement, pas de travail, mais j'avais la conscience du Saint-Nom et voyais la Grâce, sa guidance prendre soin de moi, alors j'étais heureux.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #LaVoie, #HansYoganand, #bonheur, #SaintNom, #méditation
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :