Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une personne plongée dans la confusion est incapable de s'en rendre compte. C'est le propre de la confusion, cet effacement du recul et du discernement. L'aveuglement est le propre de la confusion. On le voit, aujourd'hui, comment la confusion, l'aveuglement peut toucher les gens.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, les wokes, la confusion et la liberté
la liberté c'est maîtriser son mental, ses pensées, ses concepts et ses émotions

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 

On a vu que le mot « obéir » venait du sanskrit, pour exprimer quelque chose qui n'avait rien à voir avec ce qu'il est devenu, comme manichéisme, par exemple, qui parle d'une spiritualité enseignée par un éveillé Perse (Mani) et devenu l'adjectif de ce qui est grossier et sans nuances.

 

 

Le mot « obéir » vient de : s'engager en connaissance de cause. Ça me fait penser à un film, où Don Camillo dit, à son supérieur qui lui demande de revenir à Rome ; « J'obéis ». Don Camillo n'est pas servile, s'il dit « j'obéis » c'est parce qu'il obéit à Dieu, par l'intermédiaire de son supérieur (qui obéit à Dieu aussi), qu'il obéit à son vœu d'obéissance, en toute intelligence.

 

 

 

La spiritualité

 

 

 

Si vous êtes, par principe, contre l'obéissance, vous serez incapable d'aller sur une voie spirituelle authentique. Encore faut-il s'entendre sur ce que recouvre le mot spiritualité. En cette époque où le mot « ludique » fait crier au scandale, quand il est proposé à une épreuve du bac, je sais que le mot « spiritualité » peut poser encore plus de problèmes.

 

 

J'ai vu une publicité pour un site spécialisé en « spiritualité » qui ne parle que de trouver les moyens « spirituels » permettant de gagner de l'argent, de voir tous ses désirs satisfaits. Je vous le dis ; l'argent ni la satisfaction des désirs n'ont à voir avec une spiritualité vraie.

 

 

Obéir, en spiritualité, c'est comprendre l’intérêt de préceptes et accepter de suivre une sadhana (ensemble des pratiques d'une voie spirituelle) sans écouter sa vanité. C'est maîtriser sa vanité et son mental qui déroule ses concepts pour nous empêcher de pratiquer au nom d'une illusion ; la liberté. Qui peut dire : « Je suis libre » ? Je veux dire sincèrement. Personne n'est libre et personne ne l'a été.

 

 

 

La liberté

 

 

 

Depuis 1789, c'est fou comment on se gargarise avec ce mot, « liberté ». Certains animalistes, quand ils voient des animaux dans un zoo, disent qu'ils seraient mieux en liberté, mais ont-ils demandé leur avis à ces animaux ? Ils sont nés en parc, ils sont bien traités, ils mangent à leur faim, ils n'ont pas de prédateurs, ils sont soignés, bref, ils ne pensent pas à la liberté.

 

 

Quel parent est libre ? Quel automobiliste est libre ? Quel citoyen est libre ? Quel fumeur est libre ? On est libre dans les limites des lois, de nos obligations et de notre condition. Ce qui compte vraiment, dans la vie, ce n'est pas la liberté. Croyez-vous que le jour de votre mort cette vaine course après une liberté chimérique vous aura été de quelque utilité ?

 

 

On dit que l'on a la liberté de penser, mais a-t-on celle de ne pas penser ? Êtes-vous libre de ne pas écouter vos pensées ? Les pensées prennent souvent le pas sur votre liberté. Ce n'est pas vous qui pensez, elles n'ont pas besoin de vous, les pensées. Elles vous entraînent dans la confusion. C'est un des propos d'une spiritualité authentique ; de maîtriser ses pensées, ou tout au moins de ne pas les écouter, de ne pas les suivre.

 

 

 

Confusion

et aveuglement

 

 

 

Une personne plongée dans la confusion est incapable de s'en rendre compte. C'est le propre de la confusion, cet effacement du recul et du discernement. L'aveuglement est le propre de la confusion. On le voit, aujourd'hui, comment la confusion, l'aveuglement peuvent toucher les gens.

 

 

La spiritualité, obéir à une sadhana, c'est la liberté. La première des libertés, c'est celle vis-à-vis de l'illusion, des concepts, des pensées, des désirs, des pulsions, des émotions, de notre identité sociale et de notre passé. Mais qui s'intéresse, aujourd'hui, à cette liberté ? On préfère la liberté de ne pas se faire vacciner, par exemple, et on est prêt à perdre ses revenus, à mettre sa famille dans l'embarras au nom de cette liberté. Par contre, se défier de ses concepts, de ce que l'on croit, ça il n'en est pas question.

 

 

 

La maîtrise

 

 

 

Les émotions, les désirs et les pensées nous privent de la seule liberté possible, durant cette vie. Pour se libérer des fluctuations (vrttis) du mental, il est nécessaire de les maîtriser (samyama). En méditation, telle que comprise sur La Voie, la première phase, celle où l'on travaille à maîtriser les fluctuations du mental, se nomme dharana. Ensuite vient dhyana, puis samadhi.

 

 

Pour maîtriser ses pensées, ses émotions et ses désirs, il est besoin de les corseter, de les enfermer, de les circonvenir. On est loin de la liberté, là ! Ici, on parle de discipline. Encore un mot qui n'est plus à la mode, comme ludique ! Quand on parle de discipline, de devoirs et que l'on ne place pas la liberté au pinacle de nos valeurs, on est considéré comme fasciste. Vous voyez à quel point la confusion, l'aveuglement règnent ici et aujourd'hui ?

 

 

En spiritualité, quelqu'un de discipliné se nomme un disciple. Qui, aujourd'hui, veut être un disciple ? Personne ou presque. Il y a beaucoup de candidats pour enseigner, peu pour apprendre.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #spiritualité, #LaVoie, #confusion, #HansYoganand, #méditation
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :