Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En vérité, Dieu est simple et tout ce qui est simple vous rapproche de lui. Au contraire, tout ce qui est compliqué, vous éloigne de lui. Pourquoi vous dis-je que Dieu est simple ? Parce qu'il est l'Unité et que l'Unité est simple, par définition. Il y a, en l'Homme, quelque chose qui aime ce qui est compliqué, confus, incompréhensible.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur La Voie, la simplicité, Dieu et la vérité.
Entre deux choses, une simple et une compliquée, choisissez la simple

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 

L'Homme a du mal avec la simplicité. Les religions sont compliquées. Plus c'est compliqué, plus c'est faux. Je sais qu'il existe des personnes qui croient que l'arche d'alliance existe toujours, qu'il est en or pur et qu'à l'intérieur il y a les deux tables de la loi, que Dieu aurait gravées dans les bras de Moïse. Cette arche serait son trône sur Terre et il y sera assis le jour du jugement dernier. Donc, c'est officiel, Dieu a des fesses sur lesquelles s’asseoir. Il a tout créé, il est infini, mais il peut s’asseoir sur ses fesses !

 

 

 

L'arche d'alliance

 

 

 

Cette arche serait cachée dans une sorte de cathédrale enterrée, en Éthiopie ou sous le temple de Jérusalem, donc sous la mosquée Al-Aqsa, au sein d'un immense complexe de couloirs souterrains. Sur le couvercle de l'arche, il y aurait une tache de sang. Ce serait celui de Jésus, tombé là, au cours de son agonie sur la croix, après être tombé au sol et avoir coulé, à travers la terre et les rochers.

 

 

Certains disent avoir vu cette arche, avoir fait un prélèvement de ce sang et l'avoir analysé. Il n'aurait que des chromosomes « x », ce qui tendrait à prouver qu'il n'aurait pas été conçu par un père. Cette histoire, je ne l'invente pas. Beaucoup de personnes y croient. Où sont-ils allés chercher tout ça ? C'est comme pour krishna ou Gautama, le bouddha le plus connu, qui seraient des avatars de Vishnou, voire le Dieu suprême en personne, comme si une personne humaine pouvait être Dieu ! Il y en a qui croient qu'il peut exister des hommes avec une tête d'éléphant ou avoir plusieurs bras.

 

 

 

Simple être-humain

 

 

 

Pourtant, bouddha, dans un de ses satsang, rapporté par une sutta, a dit qu'il n’était qu'un humain, comme les autres ! Il a ajouté : « Non, ô Kassapa, je ne suis pas quelqu'un qui ne connaît pas la souffrance (dukkha) de l'individu. Je suis quelqu'un qui connaît la souffrance de l'individu. Je suis quelqu'un qui voit la souffrance de l'individu. » (Kassapa Sutta)

 

 

Jésus, que l'on dit fils de Dieu et Dieu lui-même, a dit : « Quiconque se déclarera pour moi devant les humains, le fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les messagers de Dieu. » (Luc, 12,8) En Araméen, l'expression « fils de l'Homme », ou « Bar nasha » signifie : « être-humain » ou « Homme ». Elle était utilisée pour désigner une personne lambda. Jésus interdisait à ses suivants, apôtres et disciples, de l'appeler « fils de Dieu ». (voir le texte : « La vérité sur Jésus ».

 

 

Le croyant ne veut pas que ces maîtres éveillés du passé aient été des Hommes, il veut qu'ils aient été des Dieux. Pourquoi ? Parce qu'il le vaut bien. Il ne pourrait pas suivre les préceptes d'une personne « normale ». C'est pourquoi il a tant de mal, le croyant, à suivre l'enseignement d'un être humain vivant. Jésus, combien a-t-il eu de disciples de son vivant ? Gautama, du clan des Sakyas, le bouddha historique, combien a-t-il eu de disciples, de son vivant ? Peu, ils en ont eu peu. On dit que Jésus en aurait eu, en tout et pour tout, soixante-dix.

 

 

 

La vanité

 

 

 

L'Homme veut tout compliquer. Il y a quelque chose, en lui, qui aime ça. Quand c'est simple, ça ne l'intéresse pas. Dans un ancien livre de spiritualité, quand il lit une phrase, un aphorisme, un verset, s'il a le choix entre deux traductions différentes, il choisira la plus compliquée, la moins compréhensible, comme les quatrains de Nostradamus. Si le sens est simple, il le dit « simpliste », donc faux.

 

 

La majorité des gens qui réagissent à mes propos, me disent simpliste, donc disqualifié pour parler de spiritualité. Si mes traductions ou mes interprétations des écritures ne correspondent pas à celles déjà publiées, reconnues, alors on me dit qu'elles sont fausses. Pourquoi ? Parce que je suis vivant et inconnu. Pour se faire connaître il faut être connu.

 

 

Il y a, en l'Homme, quelque chose qui aime ce qui est compliqué, confus, incompréhensible. Cette chose, c'est la confusion, la vanité, ce que krishna nommait : le « faux-ego* ». Cette chose est aussi nommée : « celui-qui-sépare », qui peut se traduire par le mot « diable », dont c'est l'étymologie.

 

*Faux-ego : « Ayant cherché refuge dans le faux-ego, la puissance, l'orgueil, la concupiscence et la colère, l'ignorant se moque de la connaissance* et voudrait être parfait, se prenant pour Dieu. » (Bhagavad-Gîtâ, 16:18. « Le chant de l'éveillé », 14.18)

 

 

Beaucoup de courants qui se disent spirituels, aiment l'entre-soi et veulent faire partie d'une élite. Ils apprécient les textes compliqués, qu'ils ne comprennent pas, mais font semblant de comprendre, avec des airs entendus. Ils font comme Lisa Simpson, avec son club de génies. En vérité, Dieu est simple et tout ce qui est simple vous rapproche de lui. Au contraire, tout ce qui est compliqué, vous éloigne de lui. Pourquoi vous dis-je que Dieu est simple ? Parce qu'il est l'Unité et que l'Unité est simple, par définition.

 

 

La plupart des croyants, quand ils prient Dieu, le font pour lui demander quelque chose, pas pour le remercier, lui dire leur dévotion. Ils veulent des pouvoirs, de l'argent, de la reconnaissance, une position sociale, une guérison, etc. Dieu n'est pas un service de conciergerie. Vous savez, il n'est pas une personne et a tout créé. Il a d'autres choses à faire que de s'occuper du destin de chaque être humain.

 

 

C'est à l'assoiffé d'aller à la source, pas le contraire.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #spiritualité, #LaVoie, #HansYoganand, #Dieu, #simplicité, #vérité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :