Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il y a des mots tombés en désuétude, comme « obéissance », « obéir », « devoir », « homme », « femme », « humilité », « vertu ». Aujourd'hui on parle de « genre », de « sentiment », de « liberté », de « droits ». Le monde évolue, c'est ainsi. Les anciens sont appelés à disparaître et leur monde avec eux. Il ne faut pas s'étonner si la spiritualité disparaît.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, le satsang, l'acceptance et la dévotion.
L'acceptance est plus que l'acceptation. Il y a de la reconnaissance, de la dévotion.

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

J'utilise le mot « acceptance », mais pourquoi pas « acceptation » ? C'est plus connu. Acceptance sonne faux. Le mot existe. Il a trois acceptions. En physique, il signifie : « Propriété d'un détecteur qui caractérise sa capacité à accepter les particules au sein de ce détecteur. » Pour cette acception, on pourrait dire que le détecteur est notre conscience, l'âme, et que les particules sont émises par le Saint-Nom*, ou « vertu-du-Tao ». Ainsi, l'acceptance serait la sensibilité de notre conscience à l'harmonie de l'Unité.

 

*Saint-Nom : mot désignant la force de Dieu, ou de l'Unité, du Tao, qui se manifeste en toutes choses. Désigne aussi une technique de méditation. Certains disent « parole », « verbe », « Satnam ». Ce « Saint-Nom » ne peut ni s'écrire ni se dire. On peut seulement l'entendre et l'écouter.

 

 

La deuxième acception vient des Vosges où le mot signifie « écouter ». Pour ce qui concerne La Voie, cette acceptance serait le fait d'écouter du satsang, d'écouter les préceptes des angas, écouter la parole de celui qui enseigne. Une parenthèse culturelle : saviez-vous que le mot « Upanishad », qui désigne une compilation de livres anciens traitant de spiritualité, signifie : « Aller s'asseoir aux pieds de son maître pour écouter son satsang » ?

 

 

Dernière acception du mot : « action de recevoir ». (Dictionnaire de l'ancienne langue française et de tous ses dialectes, du neuvième au quinzième siècle, tome 25, par Frédéric Godefroy. F. Vieweg éditeur, 1888, Paris) Dans ce mot, il y a les notions d’accueil et de reconnaissance.

 

 

 

Acceptance

 

 

 

L'acceptance signifie donc recevoir l'enseignement (le satsang), l'accueillir, l'accepter avec reconnaissance. On est dans la bhakti, qui signifie plus que dévotion. L'acceptation veut dire accepter ce qui vient, faire la part du feu, comme une résignation, mais n'implique pas de reconnaissance. C'est pourquoi j'utilise acceptance, même si ceux qui l'entendent pensent que c'est une de mes fantaisies, une sorte de « barbarisme », par moi inventé. Évidemment, si le seul dictionnaire qui en parle date du 19ᵉ siècle, ce n'est pas étonnant que la plupart des gens ignorent ce mot et sa signification.

 

 

Les exemples de phrases avec « acceptance », sont tous avec les mots « accepter », « acceptation ». Pas une phrase n'est donnée en exemple, qui emploie le mot « acceptance », aujourd'hui. Dans le passé, quand le pays était chrétien, qui les gens allaient à la messe et qu'ils avaient des aspirations spirituelles, on pouvait utiliser ce mot, par exemple, dans cette phrase : « Le dévot restait dans l'acceptance de la providence. ». Mais, aujourd'hui, qui accepte les choses et en conçoit de la reconnaissance ?

 

 

 

Changements du monde

 

 

 

Il y a d'autres mots, ainsi tombés en désuétude, comme « guru », « obéir », « devoir », « homme », « femme », « humilité », « vertu ». Aujourd'hui on parle de « genre », de « sentiment », de « liberté », de « droits ». Le monde évolue, c'est ainsi. Les anciens sont appelés à disparaître et leur monde avec eux. Il ne faut pas s'étonner si la spiritualité disparaît.

 

 

Beaucoup me disent que le monde n'a jamais été si plein de spiritualité. Ils confondent spiritualité, ésotérisme, occultisme, hermétisme, religion, cultes anciens, pierre à sel rose de l’Himalaya, chamanisme réinventé, trip sur les chakras, les annales akashiques, l'Astral, le paranormal et toutes ces sortes de choses. L'éveil, qui faisait les buddhas, est devenu celui des complotistes qui se croient des loups et prennent les autres pour des moutons ou des lanceurs d'alertes, vrais ou mythomanes.

 

 

Comment voulez-vous vivre une authentique spiritualité si vous prenez l'humilité pour de l'humiliation, l'obéissance pour de l'asservissement, la vertu pour de la continence, les devoirs pour des obligations et l'acceptance pour un mot qui n'existe pas ? Comment voulez-vous vivre une authentique spiritualité si vous la confondez avec la religion ?

 

 

Qu'est-ce que ça veut dire une « spiritualité authentique » ? Ça veut dire vraie, c'est-à-dire qui peut vous remettre en cause et faire ce dont Jésus parlait à Nicodème : « Tuer, en esprit, le vieil Homme pour renaître, en esprit, au Royaume ». Tuer le vieil Homme veut dire accepter de se débarrasser de tout ce que l'on croit savoir sur soi et sur Dieu, la vie, la religion, pour laisser l'instant, son harmonie vous convaincre de l'aimer.

 

 

Le vocabulaire s'appauvrit, en français et moins l'on a de mots, moins on peut penser en volume, comprendre les choses complexes. Pour simplement jouir des plaisirs de la vie, il n'est pas nécessaire d'avoir du vocabulaire, pas plus que de comprendre, mais nous voyons bien comment va le monde, moins il a de vocabulaire. Confondre la religion et la spiritualité, l'ésotérisme, l'hermétisme, c'est dommage. Confondre l'humilité et l'humiliation, la gentillesse et la faiblesse, c'est dommage aussi.

 

 

Je vous parle de La Voie, de sa pratique et de son utilité. Vous m'entendez ou pas. Ça ne change rien pour moi. Il s'agit de vous, de votre vie.

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #spiritualité, #LaVoie, #satsang, #HansYoganand, #mots, #religion, #yoga
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :