Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'expression « La Voie est en même temps, le chemin et le but » est une expression qui fait bien. Elle paraît mystique, pleine de sagesse, mais est-ce qu'on la comprend bien ? Le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle est en même temps, le chemin et le but. Ce n'est pas à l'arrivé de la cathédrale, tombeau de Saint-Jacques, qu'apparaît l'illumination de la Grâce.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la psiritualité, le chemin et le but, l'agya et le Tao.
Tant que vous marchez vous êtes arrivé

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 

La Voie c'est la connaissance, comme disait krishna*. Lao-Tseu disait « Tao ». Je vous enseigne que La Voie est une pratique, établie sur une sadhana*, mais ce n'est pas seulement une pratique, une voie, c'est aussi un but. La voie est en même temps le chemin et le but, comme un pèlerinage. Dans le Tao-Te-King, Lao-Tseu utilisait un seul mot pour désigner le chemin qui mène au but, la pratique, la sadhana et le but lui-même. Ce mot, c'est « Tao ». Dans ma réécriture du Tao-Te-King, ici, j'ai écrit le chemin « tao », avec un « t » minuscule et le « Tao », qui est le Tout, l'Unité, le but, je l'ai écrit avec un « C » majuscule.

 

* Krishna : « Après avoir reçu la connaissance de la nature réelle de l'âme, l'initié peut maîtriser le mental, ce qui lui permet de se détacher du fruit de ses actes, alors il goûte aux délices de l'harmonie, de sa Grâce. » (Bhagavad-Gîtâ, 2/39 et ''Le chant de l'éveillé'', extrait de 1.7)

 

« Les êtres vivent grâce à la nourriture qui dépend des pluies et les pluies coulent par la Grâce. La conscience de la Grâce vient aux Hommes qui s’acquittent de leurs devoirs avec dédication et par l'Observance des piliers de La Voie. Les devoirs sont donnés par la connaissance et la connaissance vient de la conscience de l'Unité. » (Bhagavad-Gîtâ, 3/15 et ''Le chant de l'éveillé'', extrait de 2.4)

 

*Sadhana : mot sanskrit signifiant « Ce qu'il faut faire » et désignant l'ensemble des pratiques d'une voie spirituelle (màrga).

 

 

L'expression « La Voie est en même temps, le chemin et le but » est une expression qui fait bien. Elle paraît mystique, pleine de sagesse, mais est-ce qu'on la comprend bien ? Le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle est en même temps, le chemin et le but. Ce n'est pas à l'arrivé de la cathédrale, tombeau de Saint-Jacques, qu'apparaît l'illumination de la Grâce, la rémission de nos péchés et une foi éclairée capable de nous tenir debout, dans la vie, sous le regard de la providence (Grâce).

 

 

 

Le chemin est le but

 

 

 

C'est tout le chemin que le pèlerin a parcouru, jours après jours, qui a cultivé les graines de ces changements. C'est pourquoi le chemin vers Saint-Jacques est, lui aussi, partie prenante du but. L'Observance de l'agya de La Voie est en même temps le chemin vers la Réalisation de La Voie et le but. C'est pourquoi, dans ma traduction et réécriture du Tao-Te-King, j'écris le mot « Tao » de deux façons ; « Tao », pour l'Unité, le Tout, le but et « tao » quand il s'agit de la sadhana, de la pratique que krishna nommait la « connaissance ».

 

 

La « tao » ou La Voie, ou encore la « connaissance », selon krishna, a une sadhana qui repose sur trois pratiques et des recommandations. Les pratiques sont le « service », le « satsang » et la « méditation ». Les recommandations, quatrième piliers de l'agya (la sadhana) sont nommée les « angas ». Ce sont des conseils de vie, yama et niyama* qui favorisent, quand on les suit, une posture intérieure favorable à une Observance harmonieuse de l'agya. Allez les lire, s'il vous plaît, en cliquant sur le lien hypertexte en bleu, sur le mot « angas ».

 

*Yama et niyama, conseil pour soi et pour les autres.

 

 

 

L'Observance

 

 

 

L'Observance de La Voie (ou « tao ») nous donne la conscience qu'un dessein bienveillant veille sur nous, comme il veille sur toutes choses et que nous avons de lui en nous et qu'il nous est possible d'en prendre conscience et qu'il devienne notre premier centre d’intérêt. Le fait d'avoir conscience de la primauté de ce dessein bienveillant, la Grâce et de la faire passer au premier rang de nos préoccupations, correspond à ce que Jésus a dit, à ses disciples, sur la montagne : « Cherchez d’abord le royaume et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. » (Matthieu 6:33.34)

 

 

La Voie est évidemment une pratique spirituelle quotidienne, mais elle n'est pas un pensum, une ascèse, où l'on sacrifie son individualité, sa liberté, son genre de vie pas plus que son travail, sa famille ni ses amis. Il ne s'agit pas d'entrer dans un ashram, un monastère et d'aller chanter des mantras dans les rues, en faisant tinter des petites cymbales ! La pratique de La Voie est possible à travers notre quotidien. Les piliers de l'agya (la sadhana) peuvent se respecter à travers toutes nos activités habituelles.

 

 

Il n'y a pas non plus de façon de s'habiller particulière ni de se nourrir. Si vous êtes chrétien ou autre, vous pouvez le rester. La Voie n'est pas une religion, mais une pratique. On peut être chrétien et pratiquer le Taï-Chi ! C'est la même chose avec La Voie. Renseignez-vous avec l'adresse mail en bas du satsang.

 

 

À partir de combien de pourcentage de notre journée, où notre attention est posée sur le Saint-Nom, peut-on parler de réalisation ? Le plus possible et ce pourcentage varie chaque jour, en fonction de facteurs qui nous échappent et d'autres dont nous avons la maîtrise. L'important est d'y travailler chaque jour. Chaque matin, nous nous levons en nous disant, « Aujourd'hui je ferai mieux qu'hier. »

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #spiritualité, #lavoie, #HansYoganand, #satsang, #Tao, #but, #agya
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :