Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il y a le triangle du feu, composé d'un combustible, d'un comburant et d'une « énergie d'activation ». Pour la réalisation spirituelle aussi, il existe un « triangle vertueux. » Les trois composantes de ce triangle sont le service, le satsang et la méditation.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie et les vertus spirituelles.
La Réalisation repose sur différents composants d'un triangle vertueux

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

Il y a le triangle du feu, composé d'un combustible, d'un comburant* et d'une « énergie d'activation* ». Pour la réalisation spirituelle aussi, il existe un « triangle vertueux. » J'ai sorti la notion de Grâce de ce triangle, car elle concerne tout le monde en même temps et ne dépend pas de nous comme individu. Les trois composantes de ce triangle sont le « service », le « satsang » et la « méditation ». Il s'agit des pratiques de l'agya.

 

*Comburant : substance permettant la combustion d'un combustible, souvent l'oxygène.

 

*Énergie d'activation : énergie permettant la réaction du combustible avec le comburant. Cette énergie est de nature thermique. Par exemple, pour les feux de forêts, ce sera la chaleur. Ce peut être une étincelle.

 

 

Vous savez que l'agya possède quatre composantes, je ne compte pas les angas parce que ça nous ferait un carré et que je parle d'un triangle. Il est question des pratiques de l'agya, la sadhana* de La Voie. Les angas sont des préconisations, ayant comme propos de favoriser une bonne « posture intérieure », pas des pratiques.

 

*Sadhana : mot sanskrit signifiant : "ce qu'il faut faire" et désignant les pratiques d'une voie spirituelle. (màrga)

 

 

 

Différents éléments

 

 

 

Trois autres composantes du « triangle vertueux », l'humilité, la simplicité et la constance. Je vous rappelle que l'humilité n'a rien à voir avec la modestie. La simplicité parce que Dieu est simple et tout ce qui touche à Dieu est simple. L'Unité est simple, comme son nom le dit. Le multiple commence par la dualité et conduit, quand on s'y arrête, à la confusion.

 

 

Jésus, un éveillé (ou buddha) aurait dit : « Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le Royaume est pour ceux qui leur ressemblent. » (Matthieu 19:14). Je mets l'accent sur « petits enfants ». À partir de l'âge de raison, plus ou moins sept ans, le petit enfant devient un enfant, conscient de ses actes et il perd l'innocence qui promet, aux plus jeunes, le Royaume. Ce qui permet aux petits enfants d'entrer facilement au Royaume, c'est leur humilité et leur simplicité.

 

 

Lao-Tseu, un autre buddha, avait dit, avant Jésus : « Celui qui connaît sa force et sa valeur, mais qui reste doux et humble, est le centre où mènent toutes les routes. S'il est digne d'être un modèle, la Grâce ne l'abandonnera pas ; il redeviendra comme un enfant, à la simplicité parfaite et les portes du Royaume, pour lui, s'ouvriront. » (Tao-Te-King, extrait de 1.28). Vous voyez ; tout se recoupe !

 

 

 

Encore d'autres éléments

 

 

 

Trois composants différents du « triangle vertueux » ; la pratique (de l'agya), l'intention (pourquoi pratiquez-vous) et nous ; notre conscience. Le troisième item semble évident, évidemment, nous ! Sinon qui ? Mais de quel « nous » s'agit-il ? Le « nous » profond, l'âme, ou le « nous » mondain, fait du mental, de ses concepts, de nos souvenirs, de nos connaissances apprises, de notre personnalité et de nos identifiants sociaux ?

 

 

Le « nous » dont je vous parle, c'est évidemment le « soi » profond ou âme. Beaucoup de gens, en parlant de l'âme, disent « mon âme », mais qui parle ainsi ? Leur âme ? Alors, pourquoi disent-ils « mon âme » ? Parce qu'ils ne s'identifient pas à l'âme ! Ils se croient le « moi » existentiel, social, temporaire, création du mental, qui disparaîtra le jour où le corps mourra.

 

 

Pour que le triangle vertueux fonctionne, la pratique doit être le fait de l'âme. C'est elle qui doit avoir la maîtrise du mental, de l'intelligence. L'intention ou posture-intérieure, doit-être la bonne. Si vous observez l'agya pour devenir parfait (comme si un mortel pouvait l'être) ou pour acquérir des pouvoirs, alors ça ne fonctionnera pas. Certains me disent qu'ils veulent le pouvoir de guérir pour aider les autres, mais c'est l'ego-spirituel qui convoite ces pouvoirs, en vérité, avec un joli prétexte.

 

 

 

Le vrai soi

 

 

 

Qui est dans le service ? Qui reçoit du satsang ? Qui médite ? Croyez-vous que vous pouvez « entrer au Royaume »* en étant le faux « soi » ? Non, seul ceux qui ressemblent aux « petits-enfants » peuvent espérer pénétrer le Royaume. Pourquoi ? À cause de l'humilité et de la simplicité nécessaires. Le mental n'est pas simple, donc, non, vous n'irez pas au Royaume en partant du mental, des concepts, avec des connaissances livresques.

 

*Royaume : satçitananda ou « parfaite conscience de la béatitude », samadhi (nirvikalpa), Libération.

 

 

Vous voyez l'importance d'être « soi » dans la vie en général et l'Observance (de l'agya) en particulier. Jésus a dit à un de ses copains, Nicodème*, que si l'on voulait renaître, « en esprit », il était nécessaire de mourir « en esprit », c'est-à-dire, tuer le vieil-Homme (le faux-ego). Il ne s'agit pas de tuer une vieille personne, mais plutôt d'abandonner tout ce que l'on croit savoir et son identification pour repartir sur des bases saines.

 

*Nicodème : Jean 3.1 à 21

 

 

Si vous pratiquez en étant le faux soi (le faux-ego), ça ne fonctionnera pas. Il n'y aura pas de magie dans votre vie, pas de conscience de la Grâce. Vous ne verrez pas la lumière, n'entendrez pas la musique et ne ressentirez pas le Saint-Nom. C'est difficile d'abandonner le vieux soi, de tuer (en esprit) le vieil Homme.

 

 

C'est à cause de cela que le troisième élément du triangle vertueux «  l'humilité, la simplicité et la constance » est si important ! Si vous n'êtes pas régulier, vous n'y arriverez pas de façon satisfaisante. Les triangles vertueux fonctionnent pour beaucoup de choses qui ne sont pas de La Voie !

 

 

L'Observance de La Voie avec le faux soi devient une religion. C'est une des différences entre la spiritualité (authentique) et une religion.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #spiritualité, #lavoie, #vérité, #réalisation, #HansYoganand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :