Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si vous avez reçu la Révélation, que vous êtes pratiquant de La Voie, soyez têtu et revenez au Saint-Nom chaque fois que vous vous apercevez que vous en êtes sorti. Peut-être que ça ne vous évitera pas tous les soucis, mais ça vous donnera de la résilience.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la pratique et le Saint-Nom.
N'abandonnez jamais. Vous respirez chaque jour, toujours. Pratiquez pareillement

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

Le Saint-Nom* est à l'origine de toute vie, plus que ça, il est la « matière », l'énergie de la vie. « La parole qui peut se dire, n'est pas la Parole, le Verbe, le Saint-Nom, l'Éternel, créateur du ciel et de la Terre, le Tout. Quand furent créées les choses et les êtres, le son qui se répète apparu, menant à l'Unité. Le réaliser, c'est pouvoir s'y confondre. Dans le Tout, il y a le non-être et l'être. Les deux sont choses profondes. C'est dans la profondeur que l'on trouve l'Unité du Tout. » (Tao-Te-King 1.1)

 

*Saint-Nom : ou Verbe, Parole, Kewali-Kumbhak du « Dhyanabindu Upanishad* ». (voir Jean, 1.1) et « vertu du Tao ». C'est aussi le nom d'une technique de méditation permettant d'en prendre conscience et de vivre le « non-agir » du Tao, le « service » de la Bhagavad-Gîtâ ou Bhaktimàrga.

 

*Dhyanabindu Upanishad  : ce mot signifie « la méditation parfaite ». Il s'agit d'une écriture du groupe des Yoga Upanishad (700 et 1300), associé au krishna Yajur Veda.

 

 

 

La vie

 

 

 

Tout ce qui est vivant, c'est-à-dire tout, vit grâce à la vie. C'est une tautologie qui veut mettre l'accent sur cette vie qui est le Saint-Nom. On peut dire « grâce à lui » ou « par sa Grâce ». C'est une terminologie qui nous ressemble plus, où est un peu de bhakti, la dévotion, perle du chemin.

 

 

Le mot « vie » désigne plusieurs choses, de la biologie au mysticisme en passant par la philosophie de comptoir. Ce dont je vous parle, c'est de l'essence même de la vie. On pourrait dire de l'énergie noire, celle de la matière noire. Il ne s'agit pas du « côté obscure de la force », celui de Dark-Vador, mais de l'origine de tout. Je n'affirme pas cette histoire de l'énergie noire, simplement je veux vous donner un exemple de ce que cette vie pourrait être. En tout cas il ne s'agit pas de l'existence, celle dont on parle en soupirant : « C'est la vie ! ».

 

 

Le mot « Saint-Nom » ne lui rend pas justice. Pour commencer, le mot « saint » fait un peu religieux et moraliste et nom donne l'idée d'un mot que l'on peut écrire, lire et dire alors qu'il n'en est rien : le Saint-Nom ne peut ni s'écrire, ni se lire pas plus que se dire. Il ne s'agit pas d'un mantra. Quel nom lui donner ? Aucun n'est satisfaisant. On lui dit saint-Nom, Parole ou Verbe.

 

 

Si l'on ne peut pas le dire, on peut l'entendre (nada) et l'écouter, en pratiquant la technique dédiée. Alors on peut expérimenter la béatitude, la paix, la dévotion. Mais quelque chose (le faux-ego), en nous, n'aime pas la béatitude ni la paix et fait tout pour nous empêcher de nous y reposer. Les trois gunas* nous influencent et tamas est fort. Pour que notre conscience se pose sur sattva, il en faut de la maîtrise ! (samyama) et pour avoir cette maîtrise, il est besoin d'être très motivé.

 

*sattva, la pureté, la vérité ; rajas, l'énergie, les passions, la force, le désir ; tamas, l'obscurité, les ténèbres, la lourdeur, l'inertie.

 

 

 

Soyez têtu

 

 

 

La conscience du Saint-Nom n'empêche pas qu'il pleuve. Peut-être qu'elle empêche que vous trouviez ça dommage ! Il en faut de la pluie. Le soleil est apprécié par les plagistes. Mais, l'eau, c'est la vie, pas du « mauvais temps ». La conscience du saint-Nom donne le discernement, une juste-vue.

 

 

Si vous avez reçu la Révélation, que vous êtes pratiquant de La Voie, soyez têtu et revenez au Saint-Nom chaque fois que vous vous apercevez que vous en êtes sorti. Peut-être que ça ne vous évitera pas tous les soucis, mais ça vous donnera de la résilience.

 

 

L'Observance de La Voie n'a pas pour but de vous rendre heureux, même si c'est bien d'être heureux. Le but du Saint-Nom n'est pas d'éloigner de vous tous les soucis de l'existence. Le but du Saint-Nom (de la pratique de la technique) c'est que vous ayez conscience du Saint-Nom et que vous, l'âme, ayez la main mise sur le mental et ses émotions.

 

 

Plus vous pratiquerez et plus ce sera facile, habituel. C'est pour ça que les quatre piliers de l'agya sont là ; pour vous aider à rester conscient du Saint-Nom le plus souvent et le plus longtemps possible.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #SaintNom, #spiritualité, #lavoie, #HansYoganand béatitude
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :