Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dieu n'est pas le Royaume. Dieu est le Roi. Le Royaume serait le « corps de Dieu » et Dieu serait sa conscience. Sans conscience le Royaume ne serait que l'infini cosmos. Avec une conscience, qui possède un dessein, le Royaume est le corps de Dieu.

 

Satsang de sri hans Yoganand ji sur Dieu, le Royaume, La Voie et la pratique spirituelle.
Dieu est l'ADN de toute la création, sa raison, son âme et la création en même temps

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 

Il y a plusieurs sortes de souffrances, parce qu'il y a plusieurs sources de souffrances et elles se manifestent dans plusieurs champs de la conscience. L'Homme n'est pas monolithique, il est fait de plusieurs éléments, comme l'âme, le mental et le corps. Chacun de ces éléments peut souffrir et ce qui les touche est différent, n'a pas les mêmes causes. Les remèdes à ces souffrances sont, eux aussi, différents, au même titre que la dimension, la composante humaine qui souffre et les causes des souffrances.

 

 

 

La souffrance

 

 

 

Il y a trois sortes de souffrances : la souffrance physique, qui vient du corps, la souffrance psychologique, qui vient du mental et la souffrance spirituelle, qui vient de l'âme. Si vous avez mal aux dents, le remède est une visite chez le dentiste. Si vous avez un chagrin d'amour, le remède est le temps. Si vous avez mal à l'âme, le remède est la conscience de l'Unité, de son harmonie (le Saint-Nom). Pour un initié à La Voie, le remède est l'Observance de l'agya*, la pratique du Saint-Nom*. Pour un non-initié à La Voie, le remède sera de se faire initier en demandant la Révélation.

 

*Agya : la sadhana* de La Voie.

 

*Sadhana : mot sanskrit signifiant « ce qu'il faut faire » et désignant l'ensemble des pratiques d'une voie spirituelle (màrga).

 

*Saint-Nom : ici il est question de la technique de méditation, une des quatre enseignées au cours de la Révélation.

 

 

Pour ce qui est des souffrances psychiques, tout le monde en connaît. Même les personnes proches de la conscience profonde, de l'Unité, de son harmonie peuvent en souffrir. La conscience de l'harmonie, si elle suscite la béatitude, n'empêche pas de souffrir si notre chéri (e) s'en va du jour au lendemain, comme un éclair d'orage déchire un ciel d'été. Si un être cher meurt, on a beau savoir que son âme, comme toutes les âmes, est immortelle, on souffre. Le mental comme le corps, a des raisons que l'âme ignore.

 

 

La conscience de la béatitude n'empêche pas d'avoir mal aux dents. Ce qui empêche d'avoir mal aux dents, c'est une visite chez le dentiste. Il ne faut pas tout mélanger. Je suis l'animateur de La Voie. J'observe la sadhana depuis 1975. J'ai connu le nirvikalpa samadhi plusieurs fois et pourtant j'ai un ego, une personnalité, des qualités et des défauts. Quand je parle d'ego*, je ne parle pas du faux-ego*. Le fait d'avoir conscience de l'Unité, de son harmonie n'efface pas notre mental, notre personnalité pas plus qu'il n'efface notre tempérament.

 

*Ego et faux-ego : Si vous cliquez sur le mot « ego » et « faux-ego » en bleu, vous aurez des explications précises sur ce qu'ils désignent.

 

 

 

La souffrance

de l'âme

 

 

 

Quelle est l'origine de la souffrance de l'âme ? Elle souffre d'être séparée de son milieu d'origine, comme un poisson sorti de l'eau. Elle aspire à retrouver l'harmonie fondamentale, essentielle de l'Unité, de ce que Lao-Tseu nommait le Tao, de ce que Jésus désignait par le mot « Royaume ».

 

 

« Si ceux qui vous guident vous disent : voici, le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront. S’ils vous disent : il est dans la mer, alors les poissons vous précéderont ; mais le Royaume est au dedans de vous et il est au-dehors de vous. » (Thomas, logion 3)

 

 

Nous ne sommes pas seulement l'âme, nous sommes aussi le corps et le mental. Le mental est le « système d'exploitation » du cerveau. Le cerveau (hardware) appartient au corps. Le mental est le software du cerveau. Celui qui frappe sur le clavier et utilise la souris, c'est la conscience, le Témoin ou âme. Selon que l'âme a conscience d'être l'âme, ou qu'elle se croit le mental, les connaissances, les souvenirs, les émotions, elle n'aura pas la même expérience de l'existence.

 

 

Plus l'âme a conscience d'être l'âme et moins elle souffre. Beaucoup de la souffrance de l'âme est imputée au mental, à la psyché. On a du mal à discerner ce qui vient de notre identité profonde et ce qui vient du mental. C'est tout le propos de la spiritualité, de la pratique : d'avoir ce discernement.

 

 

Tout le temps de notre incarnation, on est tout ce qui nous compose : le corps et le mental, pas seulement l'âme. C'est pourquoi on doit respecter son corps, son mental et les bien traiter. C'est si vrai que ça fait partie de la sadhana, de prendre soin de l'un et de l'autre. Soyez, en premier, conscient d'être l'âme et de la béatitude, ensuite vous aurez le discernement et la raison pour vivre comme on doit vivre et respecter à la fois le corps et l'esprit.

 

 

 

L'origine de Tout

 

 

 

L'âme est originaire du Royaume. Le Royaume c'est Dieu qui n'est pas une personne. Il n'est jamais né. Il ne mourra jamais et il a tout créé. Dieu n'est pas le Royaume, il en est le Roi. Le Royaume serait le « corps de Dieu » et Dieu sa conscience. Sans lui, le Royaume ne serait que l'infini cosmos. Avec une conscience, un dessein, le Royaume est le corps de Dieu.

 

 

Le Saint-Nom ou Verbe ou Parole ou « vertu du Tao » est l'énergie de Dieu, comme cette énergie qui fait vivre toutes choses. Mais, Dieu est plus que cette énergie : il est l'ADN de cette énergie, il est sa volonté, il est l'âme de la Création, du Royaume. Le but de la vie n'est pas de vivre, même si l'on vit durant notre vie. Prenez conscience de ça et faites en sorte de trouver le but de la vie et de l'accomplir. Vous pouvez faire d'autres choses en même temps mais « Préoccupez-vous en premier du Royaume et tout le reste vous sera donné de surcroît. » (Matthieu 6:33)

 

 

Dans la vie tout change. Attachez-vous à ce qui ne change pas.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #Dieu, #âme, #Royaume, #spiritualité, #lavoie, #satsang, #cosmos
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :