Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Savez-vous ce que le mot diable signifie, étymologiquement ? « Celui qui sépare », voilà ce que veut dire le mot diable. Alors ? Le diable serait-il le faux-ego ? Oui, très certainement. On a vu que le faux-ego était le fruit de l'absence de la connaissance, donc, le diable, serait une absence ?

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, le diable et Dieu.
Le diable est l'absence de conscience comme les ténèbres sont l'absence de lumière

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 

Tout ce que je peux dire, à propos de la béatitude, je peux le dire à propos du bonheur. Le bonheur est pareil à la lettre d'Edgar Allan Poe (1809-1949) : il est évident et l'on ne le voit pas ! On le cherche partout sans le trouver, alors qu'il est juste « sous notre nez ». Cette histoire me rappelle un conte indien. Un cerf musqué cherche partout l'origine du parfum qui l’enivre, sans savoir que c'est lui qui le sécrète. Ces histoires se ressemblent.

 

 

Jésus disait, en parlant de cela, que « Si ceux qui vous guident vous disent : voici, le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront. S’ils vous disent : il est dans la mer, alors les poissons vous précéderont ; mais le Royaume est au dedans de vous et il est au-dehors de vous. » (Évangile selon Thomas, logion 3)

 

 

Vous ne voyez pas le rapport ? Le rapport, c'est le Royaume, dont Jésus parlait, la parfaite conscience de la béatitude ou « satçitananda ». Chercher le bonheur dans les Andes, au Machu-Picchu, dans l’Himalaya, au Tibet, en Californie, dans un maison bleue, au sommet de la colline, entre les bras d'une autre personne ou ailleurs, est une démarche vouée à l'échec.

 

 

 

Le mot bonheur

 

 

 

Encore faut-il s'accorder sur le mot « bonheur », sur sa signification, parce que beaucoup de gens cherchent le bonheur, mais cherchent-ils la même chose ? La définition qu'en donne Wikipédia est la suivante : « Le bonheur est un état émotionnel agréable, équilibré et durable, dans lequel se trouve quelqu'un qui estime être parvenu à la satisfaction des aspirations et désirs qu'il juge importants. Il perçoit alors sa propre situation de manière positive et ressent un sentiment de plénitude et de sérénité, d'où le stress, l'inquiétude et le trouble sont absents. »

 

 

L'essentiel des termes de cette définition m'agréent. J'ai pourtant des différences de perception ; par exemple, ce que vient faire la satisfaction des désirs. Je sais qu'après avoir satisfait un désir, en vient un autre et un autre encore et qu'il n'y a pas de fin à ce processus. Le terme d'état « émotionnel » ne me satisfait pas non plus. Les émotions ne durent pas et parler «  d'état émotionnel agréable, équilibré et durable » est inapproprié : une émotion ne saurait-être durable.

 

 

 

La béatitude

 

 

 

Je remarque que c'est aussi ça, la conscience de la béatitude. Encore qu'il y ait plusieurs niveaux de « conscience de la béatitude ». Pourtant, un peu de béatitude, c'est déjà de la béatitude, comme un verre d'eau de mer est déjà de l'océan. Il y a en chacun d'entre nous un monsieur plus, qui en veut toujours plus. Cet insatisfait chronique est un faux-ami et un vrai-ennemi.

 

 

Dans un livre très ancien, la Bhagavad-Gîtâ, on lui a donné le nom « de faux-ego* ». Ce faux-ego est le résultat de la nescience ou absence de la connaissance*. Habituellement, il pousse l'Homme à éviter toute spiritualité authentique, quitte à jeter son hôte dans une religion. Si, tout de même, le chercheur s'intéresse à la spiritualité-authentique, alors le faux-ego se transforme en « ego-spirituel », plus royaliste que le roi.

 

 

*Faux-ego : « Celui que les plaisirs matériels n’attirent plus, qui n’est plus esclave de ses désirs, qui a rejeté tout esprit de possession et qui s’est libéré du faux-ego, peut seul connaître la paix parfaite. » (Extrait de la Bhagavad-Gîtâ 2:71 ou « Le chant de l'éveillé... » 1.17)

 

*Connaissance : ici, il ne s'agit pas de connaissances apprises, mais de la connaissance révélée ou véda. Ce mot, véda, ne désigne pas, ici, la compilation d'écritures saintes, mais veut dire : « connaissance ».

 

 

 

Le faux-ego

ou ego-spirituel

 

 

 

Le faux-ego, devenu ego-spirituel, s'habille en moine, fait montre de modestie affectée, parle de Dieu et dit du mal du diable. Une fois qu'il a l'oreille de son hôte, il lui distille des concepts qui, petit à petit, transforment la spiritualité en religion. On commence à parler de chakras, de taux vibratoires, d'annales akashiques, d'aura, de corps éthérique, de karma, etc. L'ego-spirituel finit par nous susurrer que Dieu est en nous et qu'à cause de ça, on n'a pas besoin d'un maître. Nous avons de Dieu en nous, comme toutes choses, mais pas Dieu tout entier ; il est infini ! Un grain de sable est-il le Sahara ?

 

 

Quel est le but du faux-ego, ou ego-spirituel ? De nous décourager, de nous faire abandonner la pratique. Pourquoi ? Pour nous séparer de Dieu. Savez-vous ce que le mot diable signifie, étymologiquement ? « Celui qui sépare », voilà ce que veut dire le mot diable. Alors ? Le diable serait-il le faux-ego ? Oui, très certainement. On a vu que le faux-ego était le fruit de l'absence de la connaissance, donc, le diable, serait une absence ? Oui, comme les ténèbres, qui sont l'absence de lumière. La lumière n'est pas l'absence de ténèbres.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #spiritualité, #lavoie, #diable, #fauxego, #egospirituel, #HansYoganand, #satsang
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :