Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans le genre masturbation intellectuelle, il y a aussi les recherches sérieuses sur la « langue de Dieu ». Quelle langue Dieu parle-t-il ? Certains vont dire sanskrit, d'autres arabe, d'autres encore hébreu.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, les concepts et la vérité.
Pourquoi passer tant de temps à spéculer sur la comète ? Croyez-vous avoir tant de temps ?

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

En physique quantique*, il y a la théorie des cordes et celle des boucles. Le problème, avec la théorie des cordes, c'est que les objets étudiés sont en deux dimensions, comme des tuyaux, des cannellonis, dont la section serait finie, mais la longueur infinie.

 

*Physique quantique : la physique quantique recouvre l'ensemble des domaines de la physique où l'utilisation des lois de la mécanique quantique est une nécessité pour comprendre les phénomènes en jeu. La mécanique quantique est la théorie fondamentale des particules de matière constituant les objets de l'univers et des champs de force animant ces objets. (Wikipédia)

 

 

Parce que la longueur serait infinie, les variables (les variants de la physique) seraient infinies. Si l'on veut pouvoir refaire les équations, il faut que les deux dimensions des cordes soient finies. Dans la théorie des cordes, il est besoin de six dimensions supplémentaires, par rapport aux trois que nous connaissons ; le temps, la hauteur et la largeur.

 

 

Les six dimensions supplémentaires sont fermées, elles sont donc en forme de boucles, de donuts, de tors. Ces dimensions supplémentaires, on ne les connaît pas, on ne les voit pas. Si l'on ne connaît pas ces six dimensions supplémentaires, c'est parce qu'on les regarderait de loin. C'est comme un donut, en s'éloignant il devient un point, en s'éloignant encore, il disparaît. Ces dimensions existeraient, mais seraient invisibles à notre entendement.

 

 

 

Masturbation

intellectuelle

 

 

 

Dans le genre masturbation intellectuelle, il y a aussi les recherches sérieuses sur la « langue de Dieu ». Quelle langue Dieu parle-t-il ? Certains vont dire sanskrit, d'autres arabe, d'autres encore hébreu. Comme si Dieu était une personne, avec un appareil phonatoire et qu'il parlait une langue ! Une sorte de superpapa Noël. C'est de l’anthropomorphisme* qui vient d'un égocentrisme exacerbé chez l'Homme. Ce n'est pas Dieu qui fit l'Homme à son image, mais tout le contraire.

 

*Anthropomorphisme : tendance à concevoir la divinité à l'image de l'homme et à attribuer aux animaux et aux choses des réactions humaines.

 

 

Quelle langue Dieu parle-t-il ? Quelle a été la première langue parlée dans l'humanité ? Comme s'il y avait eu une langue quelque part, en Afrique, qui aurait été la première et la seule parlée. C'est sans compter sur les néandertaliens, sans compter toutes les autres sortes d'Hommes à travers le monde, en Asie, par exemple. Des langues humaines, il y en a des centaines qui ont disparu, ce qui laisse un grand trou dans l'historique des langues, un trou que l'on ne peut pas combler.

 

 

On nous dit que la souche unique des Hommes est africaine, donc noire. Mais, le climat de l'Afrique de l'Est, où seraient apparus ces ancêtres de l'humanité, n'était pas le climat d'aujourd'hui et comme il paraît que la couleur de la peau dépend des conditions climatiques… Les chercheurs disent que le Sahara, avant, était une savane, avec des rivières et des lacs. Ainsi, si le climat de l'Afrique, de la région où serait nés les premiers Hommes, n'était pas le même qu'aujourd'hui, les humains apparus n'avaient pas eu besoin d'avoir une peau foncée pour se protéger du soleil. Peut-être étaient-ils blancs ou mat de peau, comme les méditerranéens.

 

 

 

Liberté,

liberté chérie

 

 

 

Dans l'humanité, ceux qui se prennent le plus la tête, sont les Français. On discute de tout, on réfute tout, on a chacun son idée et l'on y tient comme à la prunelle de nos yeux. Sacrée liberté de penser ! Quand je vivais en Inde, dans les années soixante-dix, on m'affirmait que la France était le pays le plus imperméable à la spiritualité, ils voulaient dire, ceux qui me disaient ça, à la spiritualité qu'ils pratiquaient ; celle de l'ancêtre du yoga*. Quand on voit ce que les Français ont fait du mot guru, qu'ils écrivent gourou !

 

*Yoga : mystique ancienne visant la Libération de l'âme des chaînes du cycle des réincarnations. Krishna, Patanjali, bouddha Gautama enseignaient cette mystique. En occident, le yoga se cantonne au hatha-yoga, pratiqué comme une gymnastique ou une thérapeutique visant à retrouver le calme et à rester en bonne santé.

 

 

Toutes ces discussions, ces spéculations intellectuelles sont parfaitement inutiles et l'on perd un temps fous ! On fait comme si l'on était vivant pour toujours et que l'on avait tout le temps pour s'occuper de choses vaines. C'est comme les dimensions invisibles de la physique quantique, de la théorie des cordes. Il y a des gens dont c'est le métier, de penser à ces dimensions invisibles, parce que trop éloignées de nous. Que cherchent-ils ? À s'en rapprocher ? Il faudra drôlement plier la carte !

 

 

 

Dieu ou Unité

 

 

 

La spiritualité, Dieu, c'est la même chose. Le Tout, l'Unité, Dieu est infini et l'on ne peut pas le faire entrer dans notre tête. « Le Tout, l'Unité est un vide inépuisable, l'essence de tous les êtres vivants. Éternellement, l'Unité, ramène tout à elle. Le Tout n'a pas eu de commencement et n'aura pas de fin. » (Tao-Te-King, 1.4)

 

 

« L'Unité, ne meurs pas ; elle est le Tout, à l'origine des racines du ciel et de la Terre, sans fin et toujours nouvelle. » (Tao-Te-King, 1.7). Nous sommes comme un fétu de paille, sur l'Amazone, précipité vers l'océan, qui réfléchirait aux origines du monde.

 

 

Dieu est le Tout, en même temps Royaume et Roi, jamais né, immortel et partout simultanément, depuis toujours et pour toujours. Il n'est pas un Homme, il ne parle pas, il n'écoute pas nos paroles, seuls nos actes et notre conscience comptent. Il ne punit ni ne récompense. Dieu ne s'occupe pas de notre régime alimentaire, ni de nos vêtements pas plus que de notre vie sentimentale et sexuelle. Il ne connaît pas de morale. Nos actes portent en eux leurs récompenses et leurs punitions (les conséquences ou karma). Le Tao est en même temps le chemin (tao) et le but (Tao).

 

 

Quand on veut arriver quelque part, on va sur un chemin, on y marche. On ne reste pas assis, sur le talus, à le regarder et à supputer sur ses origines et sa finalité. La spiritualité est comme un chemin (màrga). La Voie est un chemin, une pratique, pas une théorie.

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :