Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

English below. Vous remarquerez qu'il y a des gens qui pensent avec leurs émotions et d'autres, avec leur raison. La raison est l’œuvre de l'âme, c'est-à-dire du véritable « soi », tandis que l'émotion est celle du faux-ego.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la raison, la passion, rajas et sattva.
Vous avez le choix, en allant en vous, entre la passion du mental et la raison de l'âme, Rajas et sattva

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

English below

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Quand on parle d'Observance, on remarque que ce qui occupe le plus de temps, c'est le service. Il se pratique du lever au coucher. Le satsang c'est une heure par semaine, plus ou moins, la méditation deux heures par jour, plus ou moins et les angas ne se pratiquent pas, s'ils se mettent en pratique.

 

Une personne non initiée à La Voie, la regardant de l'extérieur, pourrait trouver que l'Observance (de l'agya) est quelque chose de strict, qui enferme. Ça ne lui donne pas envie de s'y engager ! Elle tient à sa liberté, qui est, il faut bien le reconnaître, une illusion, la plupart du temps.

 

 

Enfermé ou libre

 

 

Quand on lit le satsang et les textes de La Voie, on se dit qu'elle invite à être quelqu'un de l'intérieur et être à l'intérieur, c'est être enfermé, pour beaucoup. C'est incompatible avec la liberté, les rencontres, les voyages, le fun ! La Voie peut sembler aliénante, quand on ne la connaît pas.

 

Je sais que certains disent qu'une spiritualité aussi prenante enferme, coupe du monde et des autres. Pour ceux qui aiment se tourner vers les autres, les rencontrer, l'idée de se tourner vers l'intérieur de soi est difficile à admettre. En tout cas, ça ne donne pas envie. Ces présupposés sont faux.

 

La Voie, au contraire, vous permet de « fréquenter » l'essence de tout et dans tout, il y a les gens. Quand on connaît la racine de tout ou connaît tout. Ce n'est pas une manœuvre d'évitement, d'aller vers l'essence de tout, vers le dénominateur commun de toutes choses.

 

Si vous êtes une personne sociable, qui aime la compagnie de ses contemporains, le fait de « fréquenter » l'essence de tout ne va pas vous transformer en une personne renfermée, solitaire et misanthrope. Si, à la base, vous êtes misanthrope, que vous avez peur des autres ou que vous n'avez pas le goût de les rencontrer, vous ne changerez pas non plus. La spiritualité est le domaine de l'âme, moins du mental.

 

Maintenant tout dépend vers quoi l'on se tourne. Il n'y a pas que le Saint-Nom, sa lumière en nous, il y a aussi le mental, les pensées, les émotions, les souvenirs, les concepts, les doutes, la peur et le faux-ego. Certains s'enferment dans l'illusion, la confusion du mental hors de contrôle et en souffrent. On peut devenir fou, en allant visiter son dedans, quand on y va sans un guide. On se perd. C'est toute l'utilité d'une voie spirituelle, enseignée par un maître vivant.

 

 

Les deux portes

 

 

Pour simplifier, disons que dans le vestibule de l'intérieur, il y a deux portes, une s'ouvre sur l'harmonie du Tout et seule l'âme, le vrai « soi » peut y entrer. L'autre s'ouvre sur le mental sans maître, avec son monstre, un égrégore du nom de « faux-ego », plein de vanité et de mauvaise foi. On peut y entrer quand on se prend pour le mental, pour notre personnalité, nos connaissances apprises, nos souvenirs, nos concepts et nos émotions.

 

Vous remarquerez qu'il y a des gens qui pensent avec leurs émotions et d'autres, avec leur raison. La raison est l’œuvre de l'âme, c'est-à-dire du véritable « soi », tandis que l'émotion est celle du faux-ego. Le faux-ego apparaît quand l'âme se prend pour le mental, qu'elle est dans la confusion. Beaucoup de gens, aujourd'hui, sont sous l'emprise de l'émotion. Combien sont sages ? Raisonnable ?

 

La Voie est une pratique pour maîtriser le mental, retrouver sa raison et l'harmonie. Cette harmonie est partout et partout ça veut dire aussi à l'intérieur de nous. C'est plus pratique, facile et proche d'aller à l'intérieur de nous que partout. Ensuite, on peut aller à la rencontre des autres, si le cœur nous en dit. Le but de la spiritualité n'est pas de vous changer pour que vous ressembliez à quelqu'un de spirituel. Le but de la spiritualité, la vraie, est de vous faire retrouver l'harmonie essentielle du Tout, de l'Unité. Lao-Tseu, un Chinois contemporain de Confucius, parlait du Tao. Le Tao c'est le Tout, l'Unité et son harmonie est sa vertu*.

 

*  « Vertu du Tao ». Le mot vertu, ici, parle des propriétés du Tao. « Le sage ne s'admire pas. Les autres Hommes se disent sages sans l'être. Le sage ne pense pas à la sagesse, les autres Hommes font tout pour paraître sages. Les Hommes de valeur le sont sans le vouloir, ceux qui n'ont que des vertus venues de leur éducation, finissent toujours par imposer aux autres leurs principes. Quand on a perdu la conscience de l'Unité, on fait semblant d'être bon, c'est une cause de confusion. Les connaissances apprises, l'intelligence, ne sont que des fleurs sans parfum, sources d'erreurs. C'est pourquoi le sage se fie à l'Unité et non aux apparences. Il considère le fruit, plutôt que la fleur, ignorant l'une, il cueille l'autre. » (Tao-Te-King, 2.38)

 

Les boutons de partage sont à la suite de la traduction. Si ce texte vous a apporté quelque chose, partagez sur les réseaux sociaux pour que d'autres puissent le lire.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

 

Emotions and reason

 

 

When we talk about Observance, we notice that the most time is spent on service. It is practised from sunrise to sunset. Satsang is one hour a week, more or less, meditation two hours a day, more or less, and angas are not practiced, if they are practiced.


A person not initiated into The Path, looking at it from the outside, might find that the Observance (of the agya) is something strict, that locks in. It doesn’t make her want to commit to it! She values her freedom, which is, admittedly, an illusion, most of the time.

 

 

Locked up or free

 

 

When we read the satsang and the texts of The Path, we say to ourselves that it invites us to be someone from within and to be inside, that is to be locked up, for many. It is incompatible with freedom, encounters, journeys, fun! The Path can seem alienating when you don’t know it.


I know that some people say that such a captivating spirituality encloses, world cup and others. For those who like to turn to others, to meet them, the idea of turning inward is difficult to admit. In any case, it doesn’t make you want to. These assumptions are false.


The Path, on the contrary, allows you to “frequent” the essence of everything and in everything there are people. When you know the root of everything or know everything. It is not an avoidance manoeuvre, to go to the essence of everything, to the common denominator of all things.


If you are a sociable person, who loves the company of your contemporaries, “dating” the essence of everything will not turn you into a withdrawn, lonely, misanthropic person. If you are originally misanthropic, afraid of others, or unwilling to meet them, you will not change either. Spirituality is the domain of the soul, less of the mind.


Now everything depends on where we turn. There is not only the Holy-Name, its light in us, there is also the mind, thoughts, emotions, memories, concepts, doubts, fear and false-ego. Some lock themselves in illusion, mind confusion out of control and suffer from it. You can go crazy, if you go inside, when you go without a guide. You get lost. It is all the usefulness of a spiritual path, taught by a living master.

 

 

Both doors

 

 

To simplify, let us say that in the vestibule of the interior there are two doors, one opens on the harmony of the Whole and only the soul, the true «self» can enter it. The other opens on the mind without master, with its monster, an egregore called «false-ego», full of vanity and bad faith. We can get in when we think of ourselves as the mind, our personality, our knowledge, our memories, our concepts and our emotions.


You will notice that there are people who think with their emotions and others with their reason. Reason is the work of the soul, that is, of the true “self”, while emotion is that of the false-ego. The false-ego appears when the soul takes itself for the mind, that it is in confusion. Many people today are under the influence of emotion. How many are wise? Reasonable?


The Path is a practice for mastering the mind, finding its reason and harmony. This harmony is everywhere and everywhere it also means within us. It’s more convenient, easy and close to getting inside than anywhere else. Then we can go and meet others, if the heart tells us. The purpose of spirituality is not to change you to look like a spiritual person. The goal of spirituality, the true one, is to make you rediscover the essential harmony of the Whole, of Unity. Lao-Tzu, a Chinese contemporary of Confucius, spoke of the Dao. The Dao is the Whole, Unity and its harmony is its virtue*.


*  “Virtue of the Dao”. The word virtue here speaks of the properties of the Dao. “The sage does not admire himself. Other men say they are wise without being so. The wise do not think of wisdom, other men do everything to appear wise. Men of worth are without desire, those who have only virtues coming from their education, always end up imposing their principles on others. When one has lost the consciousness of Unity, one pretends to be good, it is a cause of confusion. The knowledge learned, the intelligence, are only flowers without perfume, sources of errors. That is why the wise trust in Unity and not in appearances. He considers the fruit, rather than the flower, ignoring one, picking the other.” (Dao-De-Jing, 2.38)

 

 

 

 

 

This satsang may help you in your spiritual research, I hope, but I must say this: it was said at the house where I live, recorded and then transcribed for the initiates who received the Revelation. The full 'benefit' of this satsang can only be achieved if you have had this Revelation and practice the four pillars. For more information, contact lavoie.eu@gmail.com

 

Tag(s) : #spiritualité, #satsang, #lavoie, #raison, #passion, #fauxego, #HansYoganand, #spirituality, #meditate, #ThePath, #yoga
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :