Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous remarquerez qu'il y a des gens qui pensent avec leurs émotions et d'autres, avec leur raison. La raison est l’œuvre de l'âme, c'est-à-dire du véritable « soi », tandis que l'émotion est celle du faux-ego.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la raison, la passion, rajas et sattva.
Vous avez le choix, en allant en vous, entre la passion du mental et la raison de l'âme, Rajas et sattva

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

Quand on parle d'Observance, on remarque que ce qui occupe le plus de temps, c'est le service. Il se pratique du lever au coucher. Le satsang c'est une heure par semaine, plus ou moins, la méditation deux heures par jour, plus ou moins et les angas ne se pratiquent pas, s'ils se mettent en pratique.

 

 

Une personne non initiée à La Voie, la regardant de l'extérieur, pourrait trouver que l'Observance (de l'agya) est quelque chose de strict, qui enferme. Ça ne lui donne pas envie de s'y engager ! Elle tient à sa liberté, qui est, il faut bien le reconnaître, une illusion, la plupart du temps.

 

 

 

Enfermé ou libre

 

 

 

Quand on lit le satsang et les textes de La Voie, on se dit qu'elle invite à être quelqu'un de l'intérieur et être à l'intérieur, c'est être enfermé, pour beaucoup. C'est incompatible avec la liberté, les rencontres, les voyages, le fun ! La Voie peut sembler aliénante, quand on ne la connaît pas.

 

 

Je sais que certains disent qu'une spiritualité aussi prenante enferme, coupe du monde et des autres. Pour ceux qui aiment se tourner vers les autres, les rencontrer, l'idée de se tourner vers l'intérieur de soi est difficile à admettre. En tout cas, ça ne donne pas envie. Ces présupposés sont faux.

 

 

La Voie, au contraire, vous permet de « fréquenter » l'essence de tout et dans tout il y a les gens. Quand on connaît la racine de tout ou connaît tout. Ce n'est pas une manœuvre d'évitement, d'aller vers l'essence de tout, vers le dénominateur commun de toutes choses.

 

 

Si vous êtes une personne sociable, qui aime la compagnie de ses contemporains, le fait de « fréquenter » l'essence de tout ne va pas vous transformer en une personne renfermée, solitaire et misanthrope. Si, à la base, vous êtes misanthrope, que vous avez peur des autres ou que vous n'avez pas le goût de les rencontrer, vous ne changerez pas non plus. La spiritualité est le domaine de l'âme, moins du mental.

 

 

Maintenant tout dépend vers quoi on se tourne. Il n'y a pas que le Saint-Nom, sa lumière en nous, il y a aussi le mental, les pensées, les émotions, les souvenirs, les concepts, les doutes, la peur et le faux-ego. Certains s'enferment dans l'illusion, la confusion du mental hors de contrôle et en souffrent. On peut devenir fou, en allant visiter son dedans, quand on y va sans un guide. On se perd. C'est toute l'utilité d'une voie spirituelle, enseignée par un maître vivant.

 

 

 

Les deux portes

 

 

 

Pour simplifier, disons que dans le vestibule de l'intérieur, il y a deux portes, une s'ouvre sur l'harmonie du Tout et seule l'âme, le vrai « soi » peut y entrer. L'autre s'ouvre sur le mental sans maître, avec son monstre, un égrégore du nom de « faux-ego », plein de vanité et de mauvaise foi. On peut y entrer quand on se prend pour le mental, pour notre personnalité, nos connaissances apprises, nos souvenirs, nos concepts et nos émotions.

 

 

Vous remarquerez qu'il y a des gens qui pensent avec leurs émotions et d'autres, avec leur raison. La raison est l’œuvre de l'âme, c'est-à-dire du véritable « soi », tandis que l'émotion est celle du faux-ego. Le faux-ego apparaît quand l'âme se prend pour le mental, qu'elle est dans la confusion. Beaucoup de gens, aujourd'hui, sont sous l'emprise de l'émotion. Combien sont sages ? Raisonnable ?

 

 

La Voie est une pratique pour maîtriser le mental, retrouver sa raison et l'harmonie. Cette harmonie est partout et partout ça veut dire aussi à l'intérieur de nous. C'est plus pratique, facile et proche d'aller à l'intérieur de nous que partout. Ensuite, on peut aller à la rencontre des autres, si le cœur nous en dit. Le but de la spiritualité n'est pas de vous changer pour que vous ressembliez à quelqu'un de spirituel. Le but de la spiritualité, la vraie, est de vous faire retrouver l'harmonie essentielle du Tout, de l'Unité. Lao-Tseu, un Chinois contemporain de Confucius, parlait du Tao. Le Tao c'est le Tout, l'Unité et son harmonie est sa vertu*.

 

 

*Vertu : « vertu du Tao ». Le mot vertu, ici, parle des propriétés du Tao. « Le sage ne s'admire pas. Les autres Hommes se disent sages sans l'être. Le sage ne pense pas à la sagesse, les autres Hommes font tout pour paraître sages. Les Hommes de valeur le sont sans le vouloir, ceux qui n'ont que des vertus venues de leur éducation, finissent toujours par imposer aux autres leurs principes. Quand on a perdu la conscience de l'Unité, on fait semblant d'être bon, c'est une cause de confusion. Les connaissances-apprises, l'intelligence, ne sont que des fleurs sans parfum, sources d'erreurs. C'est pourquoi le sage se fie à l'Unité et non aux apparences. Il considère le fruit, plutôt que la fleur, ignorant l'une, il cueille l'autre. » (Tao-Te-King, 2.38)

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #spiritualité, #satsang, #lavoie, #raison, #passion, #fauxego, #HansYoganand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :