Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La lutte du bien et du mal, de la lumière et des ténèbres, de la connaissance et de l'ignorance ne date pas d'aujourd'hui. En Perse, Mani en parlait au deuxième siècle de notre ère et, avant lui, des sages en parlaient.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la folie des Hommes et du monde.
La folie du monde est la folie des Hommes et elle a toujours existé mais se voyait moins

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

La pratique du Saint-Nom (la technique), n'enlève pas les migraines. On dit que le monde devient fou, mais le monde a toujours été fou, sauf que nous n'étions pas là pour le voir, en tout cas on ne s'en souvient pas. Les guerres, les épidémies de peste noire, de choléra, les pillages, n'étaient pas des parties de plaisir. Il n'y a qu'à lire Zola, Dickens, Balzac, Hugo, Tolstoï, Disraeli, Sybil, etc. L'absence des chaînes d'information continue a beaucoup fait pour cacher les drames, dans le passé.

 

 

D'être « dans le Saint-Nom* » ça ne rend pas le « monde* » moins fou ! Plus la vitesse de connexion s'accélère, plus le volume des informations augmente et plus le monde nous paraît fou. Jadis, nous nous contentions de la folie de notre canton. La plupart des gens se déplaçaient à pied. Pour aller à l'école, quand les enfants y allaient, ils devaient souvent marcher une heure, voir plus ! La même chose pour l'église, le dimanche matin, seul jour de relâche de la semaine.

 

* « Dans le Saint-Nom » : expression ayant plusieurs significations, être en train de pratiquer la technique de méditation « du Saint-Nom » et avoir « conscience du Saint-Nom ». Le Saint-Nom est en même temps une technique de méditation et la force de l'harmonie du Tout présente en chaque chose. Lao-Tseu parlait de « vertu du Tao ».

 

* Monde : ici, ce mot désigne la « société des Hommes », pas la planète Terre, la Création de Dieu.

 

 

 

Le bien et le mal

 

 

 

La lutte du bien et du mal, de la lumière et des ténèbres, de la connaissance et de l'ignorance ne date pas d'aujourd'hui. En Perse, Mani en parlait au deuxième siècle de notre ère et, avant lui, des sages en parlaient, huit mille ans auparavant, au bord du fleuve Sarasvati*. Cette lutte est d'abord intérieure, elle se déroule en chacun, c'est celle de la conscience et de l'inconscience, de la passion et de la raison, de la maîtrise* et de la confusion.

 

* Sarasvati : fleuve mythique ayant disparu, en Inde, vers 1900 avant J-C et ayant précipité la fin de la civilisation Harrapéenne (ou civilisation de la vallée de l'Indus). C'est dans cette civilisation que serait née la mystique de La Voie.

 

* Maîtrise : samyama, voir le yogasûtra, de Patanjali.

 

 

 

La vérité

 

 

 

Le plus gros souci, aujourd'hui, est que la plupart des gens se fient à des infos qui se trouvent en dehors d'eux. Certains se fient aux informations officielles, télévisées, d'autres à des sources officieuses qui dénoncent la supposée malfaisance de l'information « officielle ». Mais si vous cherchez un sens à votre vie, si vous avez soif de vérité, allez au bon endroit, à sa source, à l'intérieur de vous. Mais, pour faire ça il faut savoir comment. Ce genre de choses ne s'apprend pas à l'école, ni sur Youtube ; il n'y a pas de tutos.

 

 

L'Homme a besoin que sa vie ait un sens, une raison d'être. Il cherche ce sens autour de lui, dans les activités humaines, mais il ne trouvera ni l'un ni l'autre. « La vérité est ailleurs, agent Mulder ». Quand je parle de vérité, je veux dire l'universelle, pas celle des policiers, des journalistes, des juges, des réseaux sociaux. La vérité universelle est valable pour tout le monde, quelles que soient les opinions de chacun.

 

 

Cette vérité universelle n'est pas le contraire du mensonge, mais le principe universel, éternel présent en chaque chose créée. Quand j'en parle on me dit souvent : « Personne ne détient la vérité ! ». C'est vrai ; personne ne détient la vérité mais, sans la détenir, on peut la connaître.

 

 

Je connais la vérité et vous savez pourquoi, comment je la connais ? Parce que quelqu'un me l'a dite et montrée ! Cette personne, qui me l'a dévoilée, on la lui a dévoilée aussi et ainsi depuis longtemps, très longtemps. J'ai parlé, tout à l'heure, de huit mille ans, mais c'est une estimation. L'écriture n'existe que depuis plus ou moins cinq mille ans. Avant on se la disait de bouche-à-oreille de druide et on l'apprenait par cœur.

 

 

 

Le refuge intérieur

 

 

 

Le seul refuge à la folie des Hommes et à notre propre folie, c'est la raison, la conscience éclairée... éclairée par quoi ? Par la lumière. Il y a trois sortes de lumières : celle faite de photons, comme celle du soleil, des lampes, du feu. Celle, métaphorique des connaissances apprises, dans des livres ou des récits que des gens nous ont faits et celle, intérieure, du Saint-Nom. Cette lumière intérieure, celle du Saint-Nom, on la nomme « la connaissance ». Ici, il ne s'agit pas des connaissances intellectuelles, savantes, que l'on peut apprendre, mais d'une connaissance intime, révélée, venue du plus profond de nous.

 

 

Avant, quand on voulait dire que deux personnes avaient des relations sexuelles, on disait qu'elles se connaissaient « bibliquement ». La connaissance, celle de la lumière du Saint-Nom, est de cet ordre-là ; on la connaît « bibliquement », je veux dire intimement, de l'intérieur. On peut la nommer « shruti » ou « Veda ». Le mot « Veda », ici, ne parle pas des écritures sacrées.

 

 

Le mot « Veda » signifie « connaissance » et parle de cette connaissance que je vous dis, celle du Saint-Nom. C'est elle, la vérité universelle. Je la connais, on me l'a montrée en 1975 dans un ashram, en Inde. Je peux vous la montrer, si vous me le demandez, comme ça vous la connaîtrez à votre tour.

 

 

De connaître le Saint-Nom (la vérité) et de le pratiquer (parce que c'est aussi une technique), ça n'efface pas la folie du monde, mais ça vous fait dominer la vôtre. Alors, vous pouvez vivre une vie de sagesse, de maîtrise, une vie telle qu'il était prévu que vous la viviez.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #spiritualité, #lavoie, #bien, #mal, #folie, #méditation, #HansYoganand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :