Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand on est sorti de la force centrifuge des pensées hors de contrôle, quand on n'est plus l'objet de son intellect, de son affect, est-on dans le Saint-Nom, dans l'Observance. Mais il faut commencer par le commencement. Pour entrer dans le Royaume il n'y a qu'une seule porte et cette porte est l'Observance.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, le mental, les pensées et la méditation.
Sans les stopper vraiment, vous pouvez détourner votre attention des pensées, c'est la méditation

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

Parfois, on cherche un bout de papier où on a noté quelque chose, ou sa montre, une brosse, un stylo, un mot et plus on cherche moins on trouve et plus on s'énerve. Vous qui avez reçu la Révélation et avez à cœur d'observer l'agya, quand vous êtes dans ce cas, cessez de chercher le mot, votre montre ou la clé de contact de votre auto et faites une « pause Saint-Nom ». Ne méditez pas pour retrouver ce que vous cherchez, mais pour retrouver le centre dont vous vous êtes éloigné. Vous verrez qu'en plus de votre centre vous retrouverez ce que vous cherchiez ! « En service, le corps est dans l'action la conscience reste au centre ». (Bhaktimàrga 2-3-39)

 

 

La vie est pareille ; on a un mental qui fonctionne tout le temps, c'est ainsi, il n'y a pas de bouton on/off. Même en veille, il tourne. C'est vous l'utilisateur du mental, la conscience, l'âme, alors... que faites-vous ? Partez-vous en roue libre et, ainsi, vous laissez-vous expulser de votre centre ? À un moment, il faut descendre du manège et retrouver son calme. Le Saint-Nom vous permet ça : de descendre du manège. Quand on s'arrête de psychoter, pour méditer sur le Saint-Nom, même deux minutes, jusqu'à ce que les pensées n'aient plus de prise, on remet tout à zéro.

 

 

 

La dérive de la conscience

 

 

 

Parfois, on est dans le service et l'on dérive, petit à petit. On commence à s'investir dans le résultat de nos actes, quittant le service, le non-agir (voir le Tao-Te-King) et la confusion revient. On commence à penser à faire autrement et puis on est pris dans nos pensées, nos impressions, on se projette dans le futur : « Quand j'aurai fini ça je ferai ça » et les stimuli du monde entrent en masse. On a des émotions, des ressentiments et l'on est dans la confusion. Il faut s'arrêter et remettre le compteur à zéro.

 

 

 

La confusion

produit de la confusion

 

 

 

Les choses faites dans la confusion sont confuses, dis-harmonieuses et comme notre existence est une suite d'actions, alors elle sera dis-harmonieuse et là, on se forge un karma ! Le seul moyen de s'en sortir, c'est d'arrêter tout, de s’asseoir et de méditer un peu. Donc on est là où l'on doit être et l'on se retrouve à l'état initial, comme sorti d'usine : on est réinitialisé. « Celui qui s'unit à L'Unité connaît Satçitananda, la parfaite conscience de la béatitude. » (Bhaktimàrga 2-5-29)

 

 

Quand on est sorti de la force centrifuge des pensées hors de contrôle, quand on n'est plus l'objet de son intellect, de son affect, est-on dans le Saint-Nom, dans l'Observance. Mais il faut commencer par le commencement. Pour entrer dans le Royaume il n'y a qu'une seule porte et cette porte est l'Observance.

 

 

 

La base référentielle

 

 

 

Après, si l'on éprouve ce feeling de douceur et de paix tant mieux ! S'il y a trop de bruit pour entendre le Saint-Nom, alors concentrez-vous sur la respiration et si vous ressentez le feeling, concentrez-vous dessus sans oublier la respiration. Dans les pauses Saint-Nom, d'entendre le Saint-Nom (pour les disciples). Ce qui compte, c'est de sortir de vos pensées, de vos impressions, surtout dans la méditation. La méditation n'est pas romantique, elle est une pratique. Après, évidemment, si une vague irrépressible de béatitude vous prend, laissez-vous faire ! 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #toupie, #centrifuge, #mental, #confusion, #spiritualité, #méditation, #lavoie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :