Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes tellement identifié à votre corps physique, que vos références sont vos sens, comme la vue, l'ouïe, le goût, le toucher... Vous êtes tant attaché à votre corps, que vous sortez tout le temps de l'intériorité. Vous êtes attiré, subjugué par le spectacle du monde.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, le rêve et la réalité.
Êtes-vous sûr de ne pas rêver ?

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

Télécharger le  mp3

 

 

 

 

 

 

Une spiritualité authentique mène à la Libération, mais quelle Libération ? La libération du cycle des incarnations. Pour ma part, l'idée de me réincarner ne me dérange pas, j'aime bien vivre en tant qu'être humain au sein de la Création ! La Libération est une perspective un peu théorique, pour nous, occidentaux et pas très motivante au quotidien !

 

 

Ce qui devrait vous intéresser, c'est ce qui vous concerne maintenant ! Extrapoler, vous poser des questions à propos de vos vies passées et de vos éventuelles vies à venir, c'est vraiment un jeu du mental sans intérêt spirituel. Alors bien sûr que certains peuvent dire le contraire, qu'il est important de connaître nos vies passées pour qu'elles nous servent de leçon aujourd'hui, mais seul le présent compte, en vérité. Prendre la spiritualité par la réflexion mentale, les théories, les concepts, c'est partir du mauvais point.

 

 

 

Naviguer à vue

 

 

 

On a tendance à être dans un état de conscience superficiel, pratiquant ou non de La Voie, à cause de notre animalité, du mental, du faux-ego (vanité), de l'attachement. Vous connaissez les tunneliers, ces engins qui creusent les tunnels, qui sont comme des vers géants grignotant le sol par-devant et l'évacuant par l'arrière. Ces engins travaillent mieux dans des roches assez dures que dans un sol mou. Le poids du tunnelier fait qu'il a toujours tendance à piquer du nez, à s'enfoncer et il s'écarte ainsi du chemin prévu. L'opérateur est obligé de corriger son avancement tout le temps, pour redresser son nez.

 

 

C'est ce qui vous arrive : vous êtes enclins à quitter la conscience profonde. Les choses du monde sont si évidentes ! Vous êtes tellement identifié à votre corps physique, que vos références sont vos sens, comme la vue, l'ouïe, le goût, le toucher… Vous êtes tant attaché à votre corps, que vous sortez tout le temps de l'intériorité. Vous êtes attiré, subjugué par le spectacle du monde.

 

 

 

Rester tout le temps béat

 

 

 

En même temps ; vous ne pouvez pas rester tout le temps dans cette parfaite paix-intérieure. Vous n'avez pas la vocation d'ermite mystique, entièrement tourné vers Dieu... vous êtes humain ! Tout ce que vous pouvez faire c'est de pratiquer votre spiritualité avec constance. Vous êtes du monde, vous en faites partie. Ce monde vous rappelle à vos devoirs et vous devez les assumer. Chacun est responsable de ceux qui dépendent de lui, ce peut être une femme, un homme, des enfants, des collègues, des subordonnés, des animaux.

 

 

Si vous voulez connaître cette paix intérieure et que votre motivation est grande, alors il vous faut corriger votre trajectoire souvent. C'est l'utilité, pour les pratiquants de La Voie, des pauses Saint-Nom : vous vous asseyez et corrigez votre trajectoire en méditant. Fermez les yeux quelques instants et méditez, même debout dans le métro, en tenant la barre, c'est ça une pause Saint-Nom : se retourner vers le dedans.

 

 

Parfois nous rêvons et ce rêve est inconfortable, pas un cauchemar, mais un mauvais rêve et il arrive que nous nous éveillions pour sortir de ce rêve. Parfois, c'est vrai, nous nous éveillons vraiment et d'autres fois nous croyons nous éveiller et nous rêvons ; nous rêvons que nous nous éveillons.

 

 

Pour ne pas être dans le rêve, c'est simple : n'accordez pas votre confiance à la pensée, aux théories, aux supputations, aux considérations ésotériques. Simplement soyez dans le Saint-Nom, ou tout au moins dans la pratique de la technique. Quand vous êtes dans le Saint-Nom, dans sa pratique, la page de votre conscience est une page blanche et ça, c'est la vérité. Vous êtes dans la paix et la paix n'a pas de nom.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #désirs, #chaînes, #libération, #spiritualité, #lavoie, #satsang, #hansyoganand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :