Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous ne pouvez pas réfléchir pour mieux pratiquer. La compréhension vient en pratiquant, d'un endroit de la conscience où il n'y a pas de réflexion intellectuelle. Il y a plusieurs niveaux de compréhension et d'expérience. Je parle souvent du « non-agir », cher au Tao et à La Voie.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la méditation, les pensées.
Les pensées ne peuvent pas être arrêtées mais on peut faire comme si on ne les écoutant plus

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

Il n'y a pas d'autre technique de méditation, sur La Voie, que les quatre que je vous ai montrées au cours de la Révélation. Vous pouvez, une fois revenu chez-vous, être troublé, confus et mal les pratiquer. C'est un peu comme le baby-blues que les jeunes mamans éprouvent. Il vous est possible de m'en parler, vous connaissez mon adresse mail et les révisions de Révélation sont là pour ça.

 

 

Commencez la pratique. Souvenez-vous des piliers de l'agya. Les résultats viennent quand on pratique. Peut-être essayez-vous de comprendre ? C'est ça le souci : on ne peut pas commencer par comprendre et pratiquer ensuite. Vous devez commencer à pratiquer et la compréhension viendra.

 

 

Vous ne pouvez pas réfléchir afin de mieux pratiquer. La compréhension vient en pratiquant, d'un endroit de la conscience où il n'y a pas de réflexion intellectuelle. Il y a plusieurs niveaux de compréhension et d'expérience. Je parle souvent du « non-agir », cher au Tao et à La Voie. Aucune explication ne peut faire comprendre le non-agir. Cette compréhension vient avec le temps. Alors, que faire en attendant ? Être disponible.

 

 

 

Être disponible

 

 

 

Ne suivez pas vos pensées, concentrez-vous sur ce que je vous ai montré. Pour méditer, la première chose à faire, c'est déjà d'avoir envie de le faire. Ensuite pratiquez les techniques comme je vous les ai montrées et dans le bon ordre, c'est tout !

 

 

Avec de la pratique, la méditation s'approfondit et vous accordez de moins en moins d'attention aux pensées. Les pensées ne cessent pas, elles ne peuvent pas cesser, le cerveau fonctionne tout le temps. Ce qui arrive, c'est que vous les entendez moins. Durant la méditation, il est dit qu'une pensée doit être considérée comme un nuage qui passe dans un ciel vide. Laissez-le aller sans vous.

 

 

Dans dhyàna, quand passe un nuage, je ne le suis pas des yeux, il passe, et alors ? Ce qu'il faut, c'est ne pas enchaîner les pensées et en faire une réflexion… Les pensées sont comme les mots et la réflexion en est la phrase. Les pensées sont des perles et la réflexion en est le collier. Assis en méditation, ne laissez pas les pensées se lier les unes aux autres ! Mais si une pensée vient, elle vient. C'est le principe de réalité.

 

 

L'important est d'être dans la bonne posture, c'est-à-dire : un/ vouloir, deux/s'asseoir, trois/être disponible, quatre/n'accorder aucun crédit aux pensées, cinq/ne pas les laisser s'enchaîner et former des phrases. C'est tout ! Et écouter le Saint-Nom.

 

 

La technique du Saint-Nom n'est pas le prànàyàma, ni tout à fait la respiration consciente. C'est très bien, la respiration consciente, les bouddhistes la pratiquent, mais ce n'est pas tout à fait le Saint-Nom. Le Saint-Nom est l'origine, historiquement, de la respiration consciente et le prànàyàma en est le petit-neveu. Le Saint-Nom est une des quatre techniques que je vous donne le jour de la Révélation.

 

 

Si vous avez des difficultés pour pratiquer le Saint-Nom, dans la journée, pour être dans le service, à cause de circonstances particulières, c'est mieux de pratiquer la respiration consciente des bouddhistes que rien, en attendant d'approfondir votre expérience. C'est une preuve, s'il en était besoin, de la parenté entre le bouddhisme et La Voie !

 

 

Restez simple. Quand vous n'êtes pas simple, c'est que vous êtes sous l'influence du faux-ego. À chaque jour suffit sa tâche. Sachez ''lâcher-l'affaire'' ! Vous avez les piliers, ils sont comme l'aiguille de la boussole qui vous montre le nord. Quel que soit votre état de confusion, vous pouvez toujours revenir à l'Observance et vous vous retrouvez dans la bonne direction, immanquablement.

 

 

Je suis là pour vous renvoyer à l'Observance. Quand vous avez le moindre doute, en voiture, freinez ! C'est pareil dans la vie spirituelle. Il est bon de toujours revenir à ses fondamentaux. C'est mon dharma de vous le dire et de vous le redire.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #méditation,, #pensées, #simple, #spiritualité, #lavoie, #bonheur, #hansyoganand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :