Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Réalisation de La Voie n'a ni début ni de fin. Ce n'est pas à force de travailler sur les piliers que l'on réalise. Oui, quand même, au fond, mais la Réalisation est une chose qui se fait dans l'instant présent. Il n'y a pas de moment, dans la vie d'un pratiquant, où il pourra se dire : "Je suis arrivé au but, je prends ma retraite de pratiquant. Je vais faire autre chose."

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la réalisation, le but de la vie et le présent.
Le but de la vie n'est pas l'éveil mais la réalisation et la réalisation se fait dans l'instant

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

Quand on commence un cursus universitaire, c'est pour obtenir un diplôme. On peut aussi continuer, pour avoir un autre diplôme, puis un autre, aller de trois à dix ans d'études. Chaque année, il y a des choses à faire, dans le cadre de cet apprentissage, des choses différentes qui commencent par « A » et se terminent par « Z ». Il y a un process, ça évolue.

 

 

Quand on veut s’entraîner, pour devenir athlète de haut niveau, participer aux Jeux Olympiques, on doit, quotidiennement, s'astreindre à un entraînement, que ce soit en natation, en athlétisme ou en tennis. On a une hygiène de vie particulière et l'on évolue. Au départ, il n'y a pas de résultat. Le résultat, il vient à force de faire et de refaire.

 

 

C'est comme ça pour presque tout, sauf pour la Réalisation. La Réalisation est le but de la sadhana* observée sur La Voie. Le but de La Voie, c'est de « réaliser La Voie ». La raison d'être de la vie n'est pas de réaliser La Voie, c'est autre chose ; c'est « retourner à son origine en toute conscience ». Pour y arriver, cela passe par la Réalisation de La Voie.

 

*Sadhana : mot sanskrit signifiant : "Ce qu'il faut faire" et désignant l'ensemble de ce qui constitue une voie spirituelle. (màrga)

 

 

 

La Réalisation

dans l'instant

 

 

 

La Réalisation de La Voie n'est pas quelque chose qui a un début et une fin. Ce n'est pas à force de travailler sur les quatre piliers que l'on réalise. Oui, quand même, au fond, mais la Réalisation est une chose qui se fait dans l'instant, l'instant présent.

 

 

Il n'y a pas de moment où il pourra se dire : « Je suis arrivé au but, je prends ma retraite de pratiquant. Je vais faire autre chose, la pétanque, la pêche, du vélo, enfin… Je vais arrêter de pratiquer les quatre piliers, la méditation et je vais faire autre chose. Je suis arrivé au but ». Non, on ne réalise pas une fois pour toutes. On réalise de nombreuses fois, dans la journée et l'on « dé-réalise » de nombreuses fois aussi !

 

 

La Réalisation, c'est « soumettre son mental constamment à la discipline de la pratique du Saint-Nom ». Samyama, ce mot signifie la maîtrise, dans le yogasûtra de Patanjali. C'est ce qui permet de méditer, de connaître dhyana, la méditation profonde, juste avant samadhi. C'est ça la vie d'un pratiquant. C'est la même vie que tout le monde, une vie de papa, de maman, de célibataire, d'ingénieur, d'ouvrier, mais avec, en plus, la conscience du regard, bienveillant, de Dieu posé sur nous.

 

 

Dans les bons moments, on a conscience que la Grâce est dans notre vie et que ce que l'on fait, c'est ce que l'on doit faire. On sait que l'on est la bonne personne au bon moment et au bon endroit, faisant la bonne chose, que l'on est sur La Voie et que notre vie a un sens. C'est ça la vie d'un disciple.

 

 

On ne peut pas réaliser un peu plus le lundi, pour en garder pour le mardi où l'on réalise un peu moins et l'on étale ça un peu comme le temps de travail annuel, depuis les 35 heures. Avec La Voie, on écrit sa réalisation, sur le sable, chaque jour à marée basse et à marée haute, ça s'efface ! Le lendemain, il faut recommencer. À première vue ça semble désespérant ! Mais c'est magnifique de le faire.

 

 

C'est comme si l'on disait : « J'en ai assez de respirer, j'arrête ! », ou « J'en ai assez de manger, j'arrête ! ». Manger, il n'y a pas un jour où il faudra que vous arrêtiez. Il vous faudra toujours manger, jusqu'à la fin de vos jours. Vous ne pouvez pas vous nourrir de prànà. On en parle, des nourritures praniques, mais qui l'a fait ? De se nourrir de prànà ? Certains le disent, mais est-ce vrai ?

 

 

 

Un plan simple

 

 

 

On ne peut pas faire un plan et s'y tenir… Le plan est simple, c'est service, satsang, méditation et les angas. Quand vous êtes dans l'instant, et que vous consacrez une part de votre attention, de votre « tension vitale » ou l'attention vitale sur le Saint-Nom, sur la pratique de la technique.

 

 

Le reste de votre attention, vous le portez sur vos amours, sur vos amis, sur votre travail, sur ce qui fait votre vie. Mais vous gardez une part inaliénable de vous sur le Saint-Nom et là vous êtes réalisé, à ce moment-là vous êtes réalisé. Vous avez tout fait et il n'y a rien d'autre à faire que de continuer, de vivre et d'être heureux de vivre.

 

 

Être heureux de vivre n'est pas le but, mais quand vous êtes réalisé, il n'y a plus que ça à faire. Quand vous êtes dans le processus de réalisation, dans la conscience de la béatitude et/ou dans la pratique de la technique du Saint-Nom, avec le satsang qui revient régulièrement, avec la méditation que vous pratiquez une ou deux fois par jour, en fonction de votre soif et de vos possibilités, avec les Angas que vous respectez, vous pouvez être heureux.

 

 

Quand on a la chance d'avoir une vie correcte, digne, c'est « fun » ! Je sais que la majorité de l'humanité souffre. Vous qui avez la chance, la Grâce de ne pas souffrir comme cette majorité, ne souffrez pas pour elle, ça ne soulagera pas ses souffrances et vous ça vous gênera dans l'accomplissement de votre destinée. Votre malheur ne fera pas le bonheur des autres. La conscience de la béatitude fait de nous des personnes heureuses, des âmes comblées.

 


 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #spiritualité, #lavoie, #yoga, #méditation, #bonheur, #réalisation, #instantprésent
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :