Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je vous parle d'âme à âme et ce n'est pas évident. Tout le monde est une âme, mais quand la conscience se prend pour le mental l'âme ne peut plus entendre ni parler. C'est le mental qui parle, ses concepts et quand le mental entend les paroles d'une âme il ne les comprend pas.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, le code ou "pierre de Rosette" de la compréhension.
En spiritualité il y a une sorte de "pierre de Rosette", de code qui permet de tout comprendre

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

Si je vous disais : « La vie est belle et j'aime la vie », je vous aurais dit l'essentiel. Je pourrais terminer là, bon, je ne vais pas le faire, évidemment. En même temps, si je vous disais « La vie est belle et j'aime la vie », combien de gens comprendraient ce que je veux dire ? Je suis sûr que si des milliers de personnes m'écoutaient le dire il y en aurait des centaines qui seraient d'accord, mais combien comprendraient ?

 

 

Des gens qui croiraient comprendre, il y en aurait beaucoup, mais combien y en aurait-il qui comprendraient vraiment ? Est-ce que la vie dont je parle et celle à laquelle penseraient ceux croyant avoir compris seraient la même ? Est-ce que l'amour serait le même ? Je n'en suis pas sûr.

 

 

 

Qui est le "je"

que vous êtes ?

 

 

 

Quand je parle de la vie, je ne parle pas que de l'existence, je parle de son essence, de la « vertu du Tao », du « Saint-Nom », de la « Parole », du « Verbe », de « Satnam », etc. Et puis qui est « Je » ? De quel « Je » s'agit-il ? Je lis, sur les réseaux sociaux, des phrases comme : « Je dois prendre soin de mon âme », « Je dois écouter mon âme », ces phrases n'ont pas de sens, car le « Je » c'est l'âme ! Sinon quoi d'autre ? Le mental ? Il faudrait dire : « Je dois prendre soin de moi » et « Je dois m'écouter ».

 

 

Ceux qui écrivent, qui disent ces phrases, ont oublié qu'ils sont l'âme... c'est pour ça qu'ils écrivent « mon âme ». Ils se prennent pour leurs souvenirs, pour leurs sentiments, pour leurs émotions, pour leur personnalité, pour l'image qu'ils ont, et que les autres ont d'eux, pour leurs connaissances apprises, pour leur rôle social, etc. Mais ils se trompent ! Tout vient de là, de cette erreur. Leur aveuglement inconscient vient de là.

 

 

Pour dire « Je dois prendre soin de moi », plutôt que « Je dois prendre soin de mon âme » il faut déjà avoir réalisé que l'on est l'âme. Ce n'est pas mon intellect qui s'exprime, mais l'âme, c'est-à-dire moi. Quand je dis : « La vie est belle et j'aime la vie », c'est l'âme qui dit aimer ce qui la constitue, son essence. Combien comprendraient ça, en lisant, en écoutant cette phrase ? C'est ça que Jésus disait quand il disait : « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ». (Matthieu 13:9)

 

 

C'est ça aussi que disait Lao-Tseu, quand il disait : « Mon enseignement est facile à comprendre et à pratiquer. Pourtant, peu cherchent à le comprendre et à le pratiquer… Les hommes ne comprennent pas, c'est pourquoi ils ne prêtent aucune attention à mon enseignement. Rares sont ceux qui m'entendent et privilégiés sont ceux qui me suivent. » (Lao-Tseu, extraits du Tao-Te-King, livre deux, phrase 70).

 

 

Krishna disait la même chose en disant : « Voici décrit le champ, la connaissance et l'objet de la connaissance. Toute la profondeur de ces choses, aux seuls dévots, il est donné de la comprendre, et d'atteindre ainsi l'Unité qui est la nature du Tout, le Seigneur-Suprême. » (Bhagavad-Gîtâ, 13:19 et " Le chant de l'éveillé ", 11.12) 

 

 

 

L'âme

 

 

 

Je vous parle d'âme à âme et ce n'est pas évident. Tout le monde est une âme, mais quand la conscience se prend pour le mental l'âme ne peut plus entendre ni parler. C'est le mental qui parle, ses concepts et quand le mental entend les paroles d'une âme il ne les comprend pas. Le mental et l'âme ne sont pas dans la même dimension. Réintégrez votre conscience dans l'âme. C’est le propos de la pratique et ce n'est pas une mince affaire.

 

 

Avant d'entreprendre une démarche spirituelle il est nécessaire de remettre sa conscience au bon endroit. C'est déjà une démarche spirituelle ! Avant de vouloir « ouvrir le troisième œil », il faut savoir qui veut ouvrir le troisième œil : l'âme ou les concepts du mental. Avant de vouloir écouter votre intuition préoccupez-vous de savoir qui veut écouter, l'âme ou le mental ? Avant de vous en remettre aux maîtres « ascensionnés », réalisez qui veut s'en remettre aux maîtres « ascensionnés ». Le mental n'est pas capable de spiritualité. Il est capable de religion, mais pas de spiritualité. La spiritualité, c'est le domaine de l'âme, de l'Esprit.

 

 

Comprendre n'est pas seulement une question d'intelligence, c'est aussi une question de conscience. Comprendre signifie « prendre avec », « intégrer ». Pour comprendre que l'on est l'âme, il est nécessaire de l'avoir réalisé, de s'en rendre compte. De le lire dans un livre ne fera pas que vous l'intégriez. Chaque fruit mûrit en son temps. Quand je parle aux gens, je parle à leur âme et c'est pourquoi, peu de gens me comprennent. C'est pourquoi beaucoup me trouvent bizarre et se moquent de moi : « Quand l'idiot ne comprend pas le sage, il traite le sage d'idiot ». (Sri Hans yoganand ji). Le satsang est fait de paroles de l'âme qui s'adressent aux âmes des auditeurs. Plus l'auditeur est identifié à son âme et plus il est attiré par les paroles du satsang.

 

 

 

Ce que dit

le satsang

 

 

 

Le satsang vous dit qu'il n'y a pas de but à atteindre, en spiritualité. Pour ce qui concerne la vie quotidienne, dans le monde des Hommes, il y a des objectifs à atteindre : avoir son CAP, son BEP, son BTS, son bac, une licence, un master et travailler, avoir une famille, des amis, une maison, etc. Mais en spiritualité, il n'y a pas de but à atteindre. Le but est déjà atteint : vous êtes en vie et la vie est en vous. Il suffit de s'en rendre compte, de s'arrêter d'y penser. Tout est là : se rendre compte de la vie qui est en soi. Un préalable incontournable, être identifié au bon « soi », c'est-à-dire à l'âme plutôt qu'au mental et au faux-ego. Mais combien comprennent le satsang ?

 

 

Quand je dis « Vérité », certains entendent « Ce que le gouvernement nous cache ». Mais quand je dis « Vérité » je parle de la vérité universelle, de celle qui est vraie pour tout le monde depuis et pour toujours et qui est en tout le monde. Je parle de la vie, de cette force d'amour qui anime toutes choses... Vous voyez, rien à voir avec ce qu'on nous cache et que l'on doit découvrir à force d'enquêtes.

 

 

Les disciples de La Voie connaissent la vérité et savent comment s'en approcher : par la pratique du Saint-Nom. Les non-pratiquants, ceux qui n'ont ni demandé ni reçu la Révélation, ne savent pas ce qu'est le Saint-Nom. Ils pensent qu'il s'agit d'un mot fait de lettres, de sons, peut-être d'un mantra, mais ce n'est pas vrai : Le Saint-Nom, le Verbe, la parole n'a rien à voir avec des lettres, avec des mots, avec un mantra. Il est cette vie qui anime tout et aussi le mot « Saint-Nom » nomme la technique de méditation qui permet de se focaliser de façon à faire « un pas de côté » vis-à-vis des pensées, des émotions du mental. Ainsi on peut retrouver la conscience de l'âme et ressentir le Saint-Nom... cette paix intérieure, cet amour.

 

 

Vous n'avez pas les codes et vous ne comprenez pas ? Mais est-ce que vous ressentez que ce que je raconte est possible ? Sincère ? Est-ce que ça vous intéresse ? C'est le plus important, que ça vous intéresse, ainsi vous pourrez demander de plus amples renseignements et recevoir la Révélation et vous pourrez connaître la vérité et la vivre.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #vérité, #lavoie, #yoga, #spiritualité, #bonheur, #méditation
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :