Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

S'il est bien une vertu indispensable à la vie spirituelle, c'est l'humilité. C'est vraiment cette vertu qui manque bien souvent dans nos sociétés où il est rendu un véritable culte à l'individu, à la performance et à la réussite sociale. Quand je parle d'humilité aux personnes qui se disent à la recherche d'accomplissement spirituel, ils ne savent pas vraiment de quoi il s'agit.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie et l'humilité.
Beaucoup confondent l'humilité et la modestie mais en vérité ce n'est pas la même chose

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

S'il est bien une vertu indispensable à la vie spirituelle, c'est l'humilité. C'est vraiment cette vertu qui manque bien souvent dans nos sociétés où il est rendu un véritable culte à l'individu, à la performance et à la réussite sociale. Quand je parle d'humilité aux personnes qui se disent à la recherche d'accomplissement spirituel, ils ne savent pas vraiment de quoi il s'agit. Certains ont des à-priori positifs à ce propos, mais pensent qu'elle est une sorte d'extrême modestie.

 

 

 

Le starter

 

 

 

Faut-il de l'humilité pour entamer un cheminement spirituel ou vient-elle en chemin ? Quel est le premier coup de manivelle, le starter ? Même si tout le monde peut lire les satsang édités ici, ils sont donnés oralement à la maison où je vis puis réécrits pour être édités sur le blog. Alors, dans le cas où vous n'avez pas reçu la Révélation, que vous n'êtes pas pratiquant, ne soyez pas étonné que certaines notions vous échappent un peu, même aux initiés, elles ne sont pas toujours évidentes ! Par exemple à propos de ce starter de l'humilité... ce qui fait naître l'humilité, c'est l'Observance* et l'acceptation de la guidance du maître (dans le sens de professeur).

 

Observance : fait de pratiquer la sadhana ou « quatre piliers ».

 

 

Petite parenthèse : c'est typique, beaucoup de chercheurs désirent aller sur des voies spirituelles. Cependant, ils refusent l'idée même d'un guide, ce qui ne présage rien de bon quant à leur humilité. Sur La Voie il y a un maître. Un initié n'est pas obligé de suivre l'enseignement du maître, mais il est fortement recommandé d'avoir recours à sa guidance. Fin de la parenthèse.

 

 

Si le guide dit : « Il faut faire ainsi » et que vous le faites, même si vous ne saisissez pas forcément la pertinence de ce conseil, c'est la marque d'une certaine humilité. L'humilité, dans l'absolu n'est pas la docilité. Si vous pensez aller sur une voie spirituelle sans guide, c'est perdu d'avance. Pour ce qui est de votre vie familiale, sociale et professionnelle, le maître, c'est vous, mais pour ce qui est de votre vie spirituelle, sur La Voie, le guide est incontournable. Cette acceptation du guide est libre et peut-être reprise à tout moment. Tant que le disciple accepte la guidance spirituelle, il est un disciple. Le jour où il ne l'accepte plus, alors il ne l'est plus. Cette démarche commence à ressembler à de l'humilité.

 

 

L'humilité commence par l'acceptation du guide et de sa guidance. C'est dur au départ, pour certains, pour d'autres, cela coule de source. Là, vous commencez d'entrer dans l'agya. Après vous faites du service sans trop savoir ce que c'est ni comment faire et vous méditez, autant que possible.

 

 

 

Humilité et béatitude

 

 

 

L'humilité est vraiment indispensable. Comment peut-on se proposer de rester béat d'admiration devant la Lumière sans humilité ? C'est impossible. Ceux qui ont de la vanité en excès rencontrent des difficultés pour méditer et ils cessent toute pratique rapidement. La fierté, l'amour-propre, c'est bien, mais pas la vanité... c'est quoi la différence ? La vanité, c'est le produit du faux-ego (souvent confondu avec l'ego).

 

 

Que vous soyez fier de ce que vous avez fait, de vos enfants, de votre pays, pourquoi pas ? S'il y a des raisons de l'être, mais la fierté pour la fierté, non. C'est ça le culte de la personnalité aujourd'hui : « Je suis fier d'être ce que je suis ! ». Sans humilité vous ferez quoi face à la lumière-intérieure ? Sans humilité, vous la verrez peu et pas longtemps, sans humilité ça ne fonctionne pas. C'est aussi simple que ça.

 

 

 

Mettre en avant

un autre que nous

 

 

 

L'humilité, c'est aussi de mettre en avant autre chose que soi, ce qui mérite de l'être, cette Grâce, cette perfection omniprésente que l'on rencontre à l'intérieur. Lorsque vous cessez de dire je, je, je, moi-je, moi-je et que vous mettez en avant cette perfection intérieure dans votre existence, cette Grâce, cette paix, cette béatitude, lorsque c'est elle votre préoccupation première, alors vous commencez d'être humble.

 

 

Chacun passe par la porte, qui est en lui. Cette porte vers le Royaume est en soi et pour y passer il faut de l'humilité. C'est comme ces contes, ces films épiques, mythiques, comme la quête du Graal, Indiana Jones et toutes ces sortes de choses… Choisis bien le Graal, celui-là est en or, cet autre a des pierres précieuses incrustées et celui-ci est en terre, humble, simple et c'est Lui, le Graal ! C'est ça l'humilité, un Graal qui n'en a pas l'air.

 

 

L'humilité, c'est simplement quand vous êtes conscient de votre véritable importance. Vous n'avez pas été pour grand-chose dans votre naissance et vous ne maîtrisez pas non plus la date de votre départ. Quand vous êtes conscient de ça et que vous voyez le volume que vous occupez sur la sphère terrestre, comment pourriez-vous être vaniteux ? Vraiment, nous ne sommes pas très importants. Franchement, le monde peut tourner sans nous ! Alors... qu'est-ce qui nous donne de l'importance ? Ce qui nous donne de l'importance, c'est que nous avons été créés par amour, ce qui nous donne de l'importance, c'est l'amour que Dieu nous porte.

 

 

 

Ce qui rend beau

 

 

 

Nous le voyons bien, nous qui sommes en relation étroite avec sa Grâce que nous sommes réellement beaux quand nous sommes conscients de Son amour. C'est ce constat qui nous rend beaux et brillants. Regardez les animaux et les petits enfants : quand il y en a quelque part, ils attirent tout de suite l'attention et la sympathie des gens... pourquoi ? Tout le monde s'accorde à dire ça, les enfants et les animaux sont trop mignons. C'est cet amour qui les rend beaux et leur humilité. C'est leur soumission naturelle à ce qu'ils sont, simplement, à la Grâce, c'est ça qui les rend si attirants.

 

 

Vous êtes tous et toutes aussi beaux et belles qu'un enfant. L'enfant que vous fûtes existe toujours, au fond de vous. Travaillez à le retrouver. Ce qui vous émerveillait, ce qui vous éclairait enfant existe toujours, même si vous ne le voyez plus. C'est encore là, en vous. Rien de ce que vous avez vécu, aussi difficile soit-il, ne peut avoir souillé cette innocence.

 

 

Quand vous vous rendez compte que nous avons la même lumière, la même paix et le même amour, vous vous sentez unis. Chaque personne a en elle l'infini, la porte qui y mène. C'est ça qui nous donne notre valeur. Il est vrai que vous avez été un peu ''parasité'', alors comment vous déparasiter ? Pour commencer, en prenant un peu d'humilité chaque jour. L'humilité, c'est un signe de la conscience.

 

 

Une des différences entre quelqu'un d’humble et quelqu'un qui ne l'est pas, c'est que lorsqu'on demande : « Parle-moi de toi », il en est un qui n'a pas envie de parler de lui, qui ne trouve pas ce sujet intéressant. Il y en a un autre qui adore ça, qui va parler de lui avec plaisir et s'étendre sur ce sujet qui est son sujet favori.

 

 

 

La paix comme

centre d’intérêt principal

 

 

 

L'humble n'a pas comme principal centre d’intérêt lui-même et c'est pourquoi il se sent si naturellement à l'aise sur La Voie ! Quand vous demandez à un dévot de se raconter, il va vous donner satsang, sans même s'en rendre compte : il parlera de la Grâce. Le dévot est obnubilé par cet amour qui est en son dedans.

 

 

Quand vous posez la question à une personne sans humilité, elle part dans des délires, de la confusion et ce qu'elle dit ne vous inspire pas. L'humilité est vraiment une vertu indispensable : si vous estimez en manquer, alors travaillez-y... oubliez-vous, donnez-vous, « Ainsi les derniers seront les premiers... » (Matthieu 20:16-26) et les derniers sont les humbles. « Sans humilité pas de conscience de la Grâce possible » (Bhaktimàrga 2-7-5)

 

 

« Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! Heureux les affligés, car ils seront consolés ! Heureux les humbles de cœur, car ils hériteront la terre ! » (Matthieu 5: 3-5).

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #humilité, #spiritualité, #lavoie, #méditation, #bonheur, #vérité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :