Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Votre relation à Dieu, à Son Saint-Nom ne regarde que vous. Vous n'avez pas à correspondre à l'image que l'on peut se faire d'une personne allant sur une voie spirituelle. Juste pratiquez les quatre piliers de l'agya.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, Dieu.
Vous n'avez de compte à rendre à personne à propos de votre relation au divin

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 

Le seul désir qui vaille

 

 

 

Je dis à l'intention des pratiquants de La Voie, qui consacrent leur vie à l'amour de Dieu, que seul le désir d'être sous son regard devrait motiver vos actes tout au long de la journée. Il n'est pas utile de chercher à être bon, gentil, calme, détaché, souriant ni sensible à la peine des autres, il suffit de vouloir rester sous le regard de Dieu, tout le reste vient en plus.

 

 

Pour les autres, chercheurs de vérité, aspirants et pratiquants peu assidus, je dis que le but de La Voie n'est pas d'être un scout ! J'adore les scouts, j'étais fan de la "Patrouille des castors" (bande dessinée) quand j'étais enfant et je vivais leurs activités, leurs valeurs au sein d'une pension où j'ai passé de nombreuses années.

 

 

Ce n'est pas la question : il ne s'agit pas de correspondre à des valeurs chrétiennes, même si ces valeurs en valent bien d'autres. Si la fréquentation de la paix intérieure vous pousse à la gentillesse et vers autrui, alors il serait bête de vous retenir… Ce monde a bien besoin de solidarité, de compréhension et de droiture ! Mais sur La Voie il n'est pas nécessaire d'être gentil ni dédié aux autres pour accomplir la raison de sa venue sur Terre.

 

 

Il n'est pas non plus indispensable de travailler à devenir un bon disciple ; vous n'êtes pas noté ! Qu'est-ce qu'un bon disciple ? Et qui en est juge ? Pas moi, en tout cas. Votre relation à Dieu ne regarde que vous. Un jour quelqu'un m'a dit qu'il désirait arriver au sommet de la conscience spirituelle afin d'aider les gens à y parvenir aussi. Mais, la relation à Dieu n'est pas une montagne ! Elle n'a pas de sommet ! Méfiez-vous aussi de l'ego-spirituel qui, sous prétexte d'aider les autres, vous pousse à la culture de la vanité.

 

 

 

Il n'est pas indispensable

d'être gentil

 

 

 

Ces désirs d'être bon, gentil, spirituel, au sommet de la spiritualité, parfait, sont des petites particules de cristallisation du faux-ego. Vous connaissez cette histoire du loup qui s'habille en mouton pour se fondre dans le troupeau, entrer dans la bergerie et y dévorer tout à loisir ses proies… Je vous assure que c'est très exactement ce que fait le faux-ego : il se déguise en dévot, en amoureux de Dieu, en généreux, en saint, afin de mieux vous tromper et s'il lui faut s'insulter lui-même, il le fait. Il n'a aucune fierté et pas de scrupules. Alors ne vous laissez pas abuser.

 

 

J'ai soif de m'abandonner pleinement en Lui (le Saint-Nom), parce que j'y suis pleinement heureux, rien de plus, rien de moins. Tout le reste est de la mousse, l'écume des jours. Il ne s'agit même pas de vouloir se fondre en Lui, mais déjà simplement de ne pas être inconscient de Sa Grâce. À chaque fois que j'écoute le Saint-Nom, que je pose mon attention sur Lui, je retrouve ma vraie place et j'y suis bien, alors le bruit du mental, je ne l'entends plus, parce que je ne l'écoute plus. Le triple vitrage d'une fenêtre ne fait pas cesser les bruits de la rue, cependant il fait que l'on ne les entend plus.

 

 

 

C'est entre vous

et Lui

 

 

 

Votre relation à Dieu, à Son Saint-Nom ne regarde que vous. Vous n'avez pas à correspondre à l'image d'une personne allant sur une voie spirituelle. Il n'y a pas d'image, d'archétype d'amoureux de Dieu qui vaille que l'on travaille à y ressembler. À l'ashram (monastère) où je vivais en Inde, nous méditions souvent dans la même salle, une salle dédiée à la méditation.

 

 

La nuit cette salle était semée de petits fantômes assis, les disciples sous leurs voiles de méditation, et de sous certains draps s'échappaient des ronflements. Ces disciples d'ashram restaient longtemps à dormir ainsi. Ils ne voulaient pas admettre qu'ils étaient fatigués et c'était à celui qui partirait le dernier de la salle, une espèce de compétition idiote motivait ces pratiquants à rester, même endormis.

 

 

Dans votre relation à Dieu, il n'y a que Lui et vous. Vous pouvez partager votre joie, mais c'est à chacun de s'occuper de sa relation à Dieu. Il n'y a pas de diplôme à passer, d'examen, il s'agit juste d'être conscient de Lui. Il est possible de faire que votre conscience devienne plus consciente encore, mais comment le montrer ? Et pourquoi devriez-vous le montrer ?

 

 

Vous savez tous ces chemins où il vous est proposé de maîtriser quelque chose, ne sont pas bordés d'arbres produisant de bons fruits. Vous ne maîtriserez rien du tout et, au contraire, ce sera vous qui serez maîtrisé ! Je vous le dis : méfiez-vous du faux-ego déguisé en dévot, méfiez-vous de l'ego-spirituel même s'il vous dit : « Je ne suis pas l'ego-spirituel ». C'est la Grâce qui maîtrise tout et vous n'avez qu'à pratiquer les quatre de l'agya.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #Dieu, #lavoie, #spiritualité, #bonheur, #méditation, #hansyoganand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :