Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avant tout travail, il est bien de ranger son bureau, son atelier, c’est la même chose pour votre vie-spirituelle : Il y a du rangement à faire et quand il n'est pas fait avant la Révélation, il se fait après. Ne soyez pas étonné !

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, l'initiation et la préparation à la Révélation.
On n'est jamais prêt, quand on reçoit la Révélation, alors la préparation se fait après, en pratiquant

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

Parfois vous avez quelque chose à faire de très simple, mais pour ça vous avez besoin d'avoir un plan de travail propre, dégagé. Le plus difficile, le plus long, souvent, n'est pas ce que vous avez à faire, mais c'est de préparer la pièce, le plan de travail. Que l'endroit soit propre, clair, net, bien rangé et que les outils dont vous avez besoin soient disponibles facilement et en bon état de fonctionnement.

 

 

Une fois ce préalable terminé, vous pouvez travailler et vous faites ce que vous avez à faire vite et bien. La vie de beaucoup de gens ressemble souvent à une chambre d'ado ! C'est un peu le problème. Souvent, ce qui est nécessaire de faire est vite fait, mais le temps que ça prend pour être capable de le faire est plus long.

 

 

Comme on fait son lit on se couche, comme on prépare sa vie, on la vit, au choix spirituellement ou matériellement, même si l'idéal est de vivre les deux faces. La vérité dans votre vie, c'est un peu comme un grand puzzle difficile, il est nécessaire de trier les pièces avant de commencer à les placer et c'est ce tri qui est le plus long. Si vous souffrez d'impatience et d'un manque de constance vous ne vous en sortez jamais.

 

 

 

Se réveiller

ne suffit pas

 

 

 

Les gens qui sont arrivés à un certain degré de maturité spirituelle sentent bien qu'ils ont quelque chose à faire, dans le laps de temps de cette vie. Ils ont le sentiment que c'est important, essentiel et relativement pressant, alors ils n'ont pas le choix : ils doivent impérativement s'atteler à la tâche. À force de souffrances, à force de joies, de questions, de réponses, de réussites, d'échecs, de vies notre être a tant frotté sur la dualité que les couches qui le composent ont été érodées et que l'âme est devenue affleurante. Quand l'âme affleure le besoin de vérité se fait pressant !

 

 

C'est ainsi que ceux-là, qui ont ainsi l'âme affleurante, se croient parfois des éveillés, des guerriers de lumière alors qu'ils sont, en fait, sur le point de se réveiller. Le réveil n'est pas l'éveil. L'éveil est ce qui fait les bouddhas (ce mot signifie éveillé) tandis que le réveil, c'est juste que vous commencez à sortir de votre rêve . Vous  considérez la vie comme une réalité et vous êtes de plus en plus sûr d'avoir quelque chose à faire, mais vous ne savez pas encore quoi.

 

 

Je m'adresse à vous et vous dis ce qu'il y a à faire. Je ne vous oblige pas à me croire (en vérité, je ne peux pas vous y obliger !) mais j'espère que le satsang fera résonner quelque chose en vous. j'espère que vous aurez la curiosité de vous renseigner plus avant... à moins que vous soyez certain d'être un éveillé chargé de délivrer sa sagesse aux autres et que vous ne puissiez plus rien apprendre. Vous savez d'avoir une âme affleurante, ça ne diminue en rien le faux-ego et s'il s'est revêtu des atours du saddhu*, devenant ainsi un ego-spirituel, il n'y a plus rien à faire : vous êtes dans la certitude et rien ne pourra vous remettre en question.

 

* Saddhu : sage errant nu, couvert de cendres.

 

 

 

Identifier l'ennemi

 

 

 

Le plus difficile n'est pas d'avoir une âme affleurante, sur le point de se réveiller, le plus difficile, c'est d'identifier l'ennemi : le faux-ego, l'ego-spirituel et d'être sourd à ses sornettes aux accents spirituels. Ce discernement demande plus que d'avoir une âme affleurante : il demande de l'humilité.

 

 

Vous savez ce que vous avez à faire, vous qui avez eu la Révélation des quatre techniques de La Voie. Vous qui avez accepté l'idée d'observer son agya et de pratiquer ses piliers, ce que vous avez à faire est plutôt simple. Ce qui est long et compliqué, c'est de vous préparer à le faire, de « Ranger-votre-établi » avant de pouvoir y travailler. De toute façon qu'importe : ce n'est pas désagréable de ranger son établi, de trier les pièces du puzzle ! C'est juste pour que vous le sachiez : vous n'êtes peut-être pas encore entré dans le « Gras » du sujet.

 

 

La Révélation n'est que la graine... Il reste à la planter et le mieux, pour que la graine plantée germe vite et s’enracine, c'est d'avoir préparé la terre avant. Jésus l'a dit, dans la parabole du semeur, quand il dit qu'il faut faire attention à l'endroit où cette graine est semée : sur des cailloux, dans des ronces, au milieu du chemin, à la vue des oiseaux ou dans une terre souple et bien préparée.

 

 

 

Une terre

bien préparée

 

 

 

Si vous arrivez à la Révélation en ayant votre terre (votre esprit) bien préparée, alors la graine de la Révélation germera vite, prendra vite racine et la plante, l'arbre porteur des fruits de la vérité poussera, grandira et fructifiera vite ! Mais, si vous arrivez à la Révélation assoiffé, motivé. Avec un esprit non préparé, encore plein de concepts il vous faudra faire ce travail après... simplement ne vous étonnez pas que ça prenne du temps !

 

 

« Jésus a dit : la graine sur le chemin est mangée, elle ne prend pas sur la pierre. Dans les épines, elle étouffe, sur de la bonne terre, elle germe, comprenne qui pourra. » (Bhaktimàrga 2-1-2) Si j'attendais toujours que l'aspirant soit prêt avant de lui donner la Révélation j'attendrais souvent très longtemps et souvent trop : les aspirants se décourageraient. Une fois la Révélation reçue ils commencent, ces nouveaux initiés à pratiquer les quatre piliers, et alors les choses se font. Mais, ce qui se fait, au début, c'est déjà de purger tout le passif mental, sentimental, existentiel du disciple.

 

 

L'état d'esprit change, donc, par voie de conséquence, la vie pratique à cause d'un nouveau point de vue, plus sain. Mais, l'approfondissement spirituel attend un peu... attend que tout ça se décante. Que faire ? Il faut bien que ça se passe, si ça se passe. Simplement soyez un peu patient. Des choses, dans la psyché du disciple, se soignent avec l'Observance, cependant ce n'est pas son but… En même temps rien n'aurait pu le faire, même pas une très onéreuse et très longue psychanalyse.

 

 

 

Être heureux

ce n'est déjà pas si mal

 

 

 

Alors c'est déjà merveilleux que ça se passe, dans la vie du disciple, cet éclaircissement, cette simplification de son existence, mais il faudra attendre encore avant d'en arriver au cœur du sujet : l'accomplissement spirituel. Le principe de réalité est têtu ! Ce qui n'aide pas, c’est la disponibilité du disciple : il est souvent tellement pris par ses obligations, ses soucis qu'il oublie le Saint-Nom.

 

 

Il oublie de pratiquer la technique dans la journée et, à cause de ça il arrive, le soir, sur son coussin de méditation, tout « estransiné » (énervé, agité). Sur quarante minutes de méditation, il en passe déjà trente-cinq à se calmer. Pour peu qu'il ne médite pas régulièrement et qu'il ne lise pas souvent du satsang alors... la pratique des piliers en est bien handicapée.

 

 

Quoi qu'il en soit, c'est déjà un tel changement positif dans sa vie, même si ce n'est pas optimal pour telle ou telle raison ! Profitez de cette Grâce d'être initié et d'avoir la possibilité de pratiquer et profitez aussi de votre serviteur (le guide) pour éclaircir votre esprit quand vous êtes dans le doute ou la tristesse, le désarroi. Mon petit doigt m'a dit que souvent il était de bon conseil... en plus, ça ne coûte rien ! Le Saint-Nom, sa pratique est un exhausteur de goût pour votre vie. Il n'est pas interdit d'être heureux et si la voie ne vous amène pas à la Libération, si au moins elle vous donne du bonheur, ce ne serait déjà pas si mal !

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #lavoie, #agya, #bonheur, #méditation, #observance, #spiritualité, #grâce
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :