Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On dirait que les âmes qui se désincarnent se réincarnent et que très peu atteignent la Libération. La planète est devenue une immense salle d’attente. Plus le matérialisme augmente et moins les âmes se libèrent des chaînes du Samsàra. Est-ce qu’il y a là une relation de causalité ?

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la vérité universelle.
Beaucoup disent que la vérité universelle n'existe pas, alors ils ne la cherchent pas et ne la trouvent pas

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

Je ne sais pas si je suis le seul à offrir une voie permettant d’accomplir son destin spirituel. Je ne le crois pas, ceci dit, je ne peux que remarquer que les incarnations animales diminuent tandis que les incarnations humaines augmentent ! Comme si les incarnations humaines voyaient « l’ascenseur spirituel » en panne, au même titre que l’ascenseur social ! Apparemment, les âmes qui se désincarnent se réincarnent et très peu atteignent la Libération. La planète est devenue une immense salle d’attente.

 

 

Plus le matérialisme augmente et moins les âmes se libèrent des chaînes du Samsàra*. Est-ce qu’il y a là une relation de causalité ? Je ne sais pas si d’autres voies spirituelles, ressemblant à La Voie, permettent d’atteindre la Libération, mais si elles existent, elles ne doivent pas avoir une audience extraordinaire, contrairement à certaines religions qui ont des milliards de fidèles. Si ces religions menaient à la Libération ça se verrait aux chiffres de la démographie.

 

*Samsara : cycle des réincarnations.

 

 

L’état de conscience où l’âme doit arriver, avant de se libérer, n’est pas automatiquement atteint après un certain nombre d’incarnations humaines. Cela, signifierait-il qu’il y aurait des choses à faire ? Cet état de conscience, quel est-il ? Il est difficile de le dire en une phrase courte, mais j'essaie en disant : « La parfaite conscience de la béatitude ».

 

 

Il est possible d’atteindre cet état de parfaite conscience de la béatitude, même sur une autre voie que La Voie… vraiment ! Le bouddhisme, le christianisme, le jaïnisme, le taoïsme, etc. Peuvent induire un tel état, à condition que le pratiquant soit constant, dans sa pratique, humble, simple, dévot, assoiffé et qu’il accepte de voir mourir, en esprit, la vieille personne qu'il est pour voir renaître, en esprit, la nouvelle personne.

 

 

 

Un guide ou non ?

 

 

 

Nous devons recevoir un enseignement. Le problème est que ça intéresse peu de gens. Beaucoup croient que le meilleur maître est eux-mêmes. Tout nécessite un enseignement délivré par un maître qui maîtrise son sujet. Apparemment, pour beaucoup de gens, la spiritualité n'est pas dans ce cas-là ! Je peux vous dire que Jésus, quand il disait que celui qui a des oreilles pour entendre entende, savait que de recevoir la graine n’était pas suffisant, qu’elle devait être plantée dans une terre préparée, favorable, sans pierres ni ronces. Il est encore nécessaire de s’occuper de cette graine, une fois germée, enracinée, pour qu’elle se développe.

 

 

Une fois la graine, la Révélation reçue, nous devons pratiquer les quatre piliers de l’agya, recevoir l’enseignement du guide et même ses réflexions, ses remarques, quand bien même la vanité devrait en être froissée. J’ai connu des disciples qui ont quitté La Voie parce que ma personnalité ne leur convenait pas ! Ils avaient oublié que la question n’était pas la personnalité du guide, mais La Voie.

 

 

Certains scrutent le maître avec attention, au lieu de s’occuper de leur pratique. Ils vérifient si le maître correspond, ou non, à l’image qu’ils ont d’un maître spirituel. Si le maître regarde la télévision, alors ce ne peut pas être un vrai maître, s’il boit du vin, il est disqualifié, s’il s’habille de telle façon, ça ne va pas. Le sujet de la pratique, c’est vous, pas le maître. Ne vous occupez pas de savoir si le maître a encore un « ego », occupez-vous plutôt du vôtre !

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #lavoie, #bonheur, #méditation, #spiritualité, #vérité, #vivre, #but
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :